27 Oct - 2016 | par Audrey Clement-Robert

Patinage artistique

Richard Gauthier et Bruno Marcotte pavent la voie vers l’excellence

Montréal, 27 octobre 2016 (Sportcom) – Qui se cache derrière le succès de Meagan Duhamel et Eric Radford? Depuis dix ans, le duo Richard Gauthier et Bruno Marcotte entraîne les futurs champions de patinage artistique en couple. À la tête d’une des écoles de patinage les plus connues au Québec, les deux hommes nous ouvrent les portes de leur philosophie axée tant sur les prouesses techniques, la communication, la force mentale des athlètes et l’expression artistique.

Récipiendaires du Maurice Entraîneurs en sport individuel du Gala Sports Québec au printemps 2016, Gauthier et Marcotte ont uni leurs connaissances il y a de cela plusieurs années. Leur association ne date pas d’hier puisque Richard a d’abord été l’entraîneur de Bruno, ancien patineur en simple et en couple, pendant près de deux ans et demi. Puis, avant de s’associer à Richard à Saint-Léonard en tant qu’entraîneur, ce dernier a travaillé auprès des patineurs à Vancouver.

« Les entraîneurs avec qui je travaille sont souvent des patineurs à qui j’ai enseigné parce qu’on parle le même langage. Quand je choisis de m’associer, c’est important pour moi de regarder le côté technique, mais aussi la personnalité, dit Richard Gauthier. L’approche avec les athlètes est importante. »

L’équipe Gauthier/Marcotte est complétée par la chorégraphe Julie Marcotte, sœur de Bruno, et Sylvie Fullum, ancienne entraîneuse de Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon. De son côté, Fullum s’assure que la chorégraphie est bien exécutée. Il y a également Cynthia Lemaire qui s’occupe des sauts individuels.

Accueillir des patineurs internationaux

Depuis la dernière saison, le duo a doublé l’équipe de patineurs qu’il entraîne en partie en raison des résultats obtenus par leurs protégés, les champions du monde Meagan Duhamel et Eric Radford. Gauthier et Marcotte créent des couples, mais travaillent aussi avec des duos déjà formés. Ils ont six paires québécoises sous leur aile, dont Camille Ruest et Andrew Wolfe, et l’autre moitié est un mélange provenant du Canada et de l’international. Par le passé, Richard Gauthier a aussi été l’entraîneur des champions olympiques de 2002, Jamie Salé et David Pelletier.

« Il y a trois grandes écoles de couple dans le monde. En Chine, en Russie et la nôtre. Sauf que les deux autres ne prennent pas de patineurs de l’extérieur. C’est pour ça que nous avons les Espagnols, les Italiens et les champions du monde juniors de la République tchèque, qui eux s’entraînent avec nous l’été. Nous avons aussi formé plusieurs couples Japonais-Canadiens. Il y a un bel esprit d’équipe et la plupart disent que l’atmosphère est différente de ce qui se fait ailleurs », ajoute Richard Gauthier.

Pour maintenir cette ambiance de travail, les disputes entre patineurs ne sont pas tolérées sur la patinoire. Les couples en conflits ne restent pas sur la glace et si après un certain temps cela n’a pas changé, ils ne sont plus les bienvenus dans leur école.

Vous pourriez aussi aimer...

2 Oct - 2022 | par Sportcom

En rafale

Squash – David Baillargeon frustré par sa sortie à San Francisco Le Québécois David Baillargeon espérait faire mieux à l’Open Oracle Netsuite…

25 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Les Canadiennes en bronze

Montréal, 25 septembre 2022 (Sportcom) – Le huit féminin canadien a été médaillé de bronze aux Championnats du monde d’aviron, dimanche, à…

1 Oct - 2022 | par Sportcom

En rafale

Basketball – Le Canada termine au pied du podium Le Canada a subi la défaite 95-65 aux mains de l’Australie samedi dans…

Nos partenaires