22 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Les Savard-Ferguson s’invitent à la fête

Nouvelle

Mont-Sainte-Anne, 22 mars 2024 (Sportcom) – Même s’ils n’étaient pas sur les listes de départ de la Coupe du monde de snowboard cross au Mont-Sainte-Anne, Rose et James Savard-Ferguson ont rendu l’utile à l’agréable, vendredi, en participant à l’événement d’une tout autre façon.

Après avoir été ouvreuse de piste en début de journée, Rose a décidé au pied levé de demeurer au bas du parcours afin de commenter les qualifications pour les spectateurs présents au Mont-Sainte-Anne.

« Je suis honorée d’avoir pu ouvrir la piste ce matin (vendredi), c’est un parcours impressionnant et ça me donne de la bonne expérience. J’ai entendu qu’ils avaient besoin de quelqu’un pour donner un coup de main pour être commentatrice, j’ai levé la main en riant, mais on m’a proposé d’y aller pour vrai », a expliqué Rose en riant.

Son frère James est venu la rejoindre pour la deuxième vague des qualifications. Un moment très spécial pour la fratrie Savard-Ferguson.

« Je tenais à être ici, je suis heureux d’avoir pu partager ce moment-là avec Rose et je veux pouvoir donner un coup de main à l’équipe également s’ils ont besoin de moi. Ç’a été un beau moment de pouvoir commenter les courses avec Rose, on a fait une petite entrevue en plus, c’était inattendu, mais vraiment le fun », a mentionné James.

La passion de Rose et James pour le snowboard cross va bien au-delà de la pratique du sport. Ils aiment tous les deux analyser les athlètes ainsi que les parcours et c’est ce qu’ils ont pu démontrer en jouant aux annonceurs maison vendredi.

« En étudiant les autres coureurs, ça me permet d’apprendre d’eux, a affirmé Rose. J’observe beaucoup, particulièrement au niveau où je suis, j’ai de beaux modèles devant moi et je veux en profiter. On aime ça tout connaître de notre sport. »

« C’est important pour moi de connaître mes adversaires, de savoir comment ils réagissent sur la piste et d’apprendre leurs stratégies. Même si c’est un sport individuel, nos adversaires ont une influence sur nos courses et il faut en tenir compte », a ajouté James.

Sur les lignes de côtés pour une deuxième année

L’an dernier, James Savard-Ferguson avait raté la Coupe du monde au Mont-Sainte-Anne après avoir subi une commotion cérébrale lors d’un arrêt du circuit Nor-Am au Mont Orignal. Cette année, c’est encore une blessure qui l’a tenu à l’écart.

Alors qu’il s’apprêtait à prendre le départ de la Coupe du monde aux Deux Alpes, en France, au début du mois de décembre, le Québécois a chuté à l’entraînement et s’est déchiré le ligament croisé antérieur.

« C’est la deuxième année de suite que je ne peux pas participer à cause des blessures. J’avais eu un bon camp d’entraînement avant la saison, mais je me suis blessé avant mon premier départ. Je me sens de mieux en mieux et je vise un retour complet au début de la prochaine année. Je ne veux pas manquer d’étapes, je prends mon temps, mais je devrais retourner sur la neige en novembre », a-t-il raconté.

De son côté, Rose a connu une campagne particulière dans le circuit nord-américain. Elle a toutefois eu la chance de participer aux Jeux olympiques de la jeunesse à Gangwon, en Corée du Sud.

« C’est ma première saison dans le circuit Nor-Am, ça n’a pas été facile parce que plusieurs courses ont été annulées. Par contre, aux Jeux olympiques de la jeunesse, ç’a été l’expérience de ma vie. J’ai réussi à faire un top-10 en plus ! C’était malade ! » a lancé la cadette.

L’athlète de 17 ans participera à la Coupe Nor-Am prévue au Mont-Sainte-Anne le week-end prochain avant de prendre la direction de Gudauri, en Géorgie, afin de participer aux Championnats du monde junior.

La mort, les taxes et Grondin premier des qualifications

Sur la piste, Eliot Grondin n’a pas semblé incommodé par sa blessure à la cheville subie la semaine dernière en Autriche, alors qu’il a pris le premier rang des qualifications vendredi.

« Ç’a quand même été une bonne run de qualification de mon côté, il y a quelques erreurs à corriger pour la suite, mais je suis content de ma descente. Je sais ce que je dois faire, je ne prends pas de risque inutile. Je ne ressens pas de douleur (à ma cheville) », a mentionné Grondin.

Celui-ci a terminé en première place des qualifications à chacune de ses sorties cette saison.

Il est le seul athlète de la Belle Province à avoir percé le top-32 donnant accès aux courses éliminatoires de samedi. Tristan Bell a pris la 39e place, alors que Noah Royz, William Scott et Griffin Mason ont respectivement terminé 51e, 52e et 55e.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Arianne Gallant à la croisée des chemins

Montréal, 25 mars 2024 (Sportcom) – Il y a exactement un an, Arianne Gallant vivait l’un des moments forts de sa jeune…

13 Avr - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Bonhomme et Plante en finale à la Madison

Montréal, 13 avril 2024 (Sportcom) – Lily Plante et Ariane Bonhomme n’avaient pas vraiment d’attente lorsqu’elles s’apprêtaient à s’élancer en finale de…

Nos partenaires