22 Fév - 2016 | par Alexandra Piche

Plongeon – Coupe du monde

Roseline Filion de retour dans la course

Montréal, 21 février 2016 (Sportcom) – Seulement deux mois après s’être fracturé la cheville droite à l’entraînement, Roseline Filion a participé à la Coupe du monde de Rio de Janeiro et s’est classée sixième de la finale de l’épreuve individuelle à la tour de 10 mètres, dimanche soir.

« Je suis vraiment fière de moi et très contente. Pour moi, c’était déjà une victoire de faire les préliminaires alors de me rendre en finale, c’était juste la cerise sur le sundae. C’est un gros travail d’équipe avec mes entraîneurs, mes médecins et même mes coéquipiers qui m’ont encouragée tous les jours. Je n’aurais pas pu accomplir ça sans eux », a confié la plongeuse de 28 ans.

Ce résultat était tout simplement inespéré pour l’athlète originaire de Laval qui devait initialement se rendre au Brésil seulement pour se pratiquer et se familiariser avec l’environnement olympique. Elle a finalement décidé de tenter sa chance, voyant que sa cheville se portait plutôt bien.

« Je suis arrivée au Brésil sans attentes, en pensant que je n’allais pas faire la compétition. Finalement, plus les jours avançaient, plus mon état s’améliorait. Chaque jour, je pouvais faire quelque chose de nouveau. Nous avons donc pris la décision de me faire participer. »

L’objectif principal du retour à la compétition de Filion était de gagner le billet olympique manquant pour le Canada à l’épreuve féminine de la tour de 10 mètres. En atteignant les demi-finales samedi, elle et l’autre plongeuse canadienne en action à la tour, la Torontoise Celina Toth, ont décroché le dernier laissez-passer du pays chez les dames.

« Je voulais vraiment avoir cette deuxième chance de qualifier le Canada. J’avais raté mon coup à Kazan, au mois de juillet. J’étais très, très, très déçue de ça. Je pensais que je n’aurais pas de deuxième chance à cause de ma blessure, puis j’ai été capable. Honnêtement, je ne pourrais pas demander mieux ! » s’est réjouie la Québécoise.

Plus la compétition avançait, plus elle prenait de la confiance. En finale, Filion a obtenu 323,35 points pour ses cinq plongeons. La Chinoise Qian Ren est montée sur la plus haute marche du podium avec un pointage de 454,65, devant sa compatriote Yajie Si (412,80). L’Australienne Melissa Wu a complété le top-3 grâce à ses 380,50 points. Celina Toth s’est classée 12e.

« En préliminaires, il y avait le stress de qualifier le pays pour les Jeux olympiques qui me pesait sur les épaules, a confié Filion. J’étais vraiment rouillée aussi parce que je n’avais pas fait de compétition depuis longtemps. C’est là qu’on voit que les épreuves préparatoires sont importantes. Avec la pression de moins en rondes éliminatoires, la compétitrice en moi est revenue en force et je me sentais presque normale. »

Gagné qualifie le Canada au 3 mètres

Après être passés très près de qualifier le pays au 3 mètres synchronisé chez les hommes vendredi, Philippe Gagné et François Imbeau-Dulac ont eu l’occasion de se reprendre dimanche à l’épreuve individuelle.

Au terme des préliminaires, Gagné a conclu au 15e rang avec 410,75 points. En terminant parmi les 18 meilleurs plongeurs, le jeune homme de 18 ans a assuré au pays une participation olympique à cette discipline.

« C’est un sentiment incroyable ! », s’est exclamé l’athlète de Ville Mont-Royal. Étant donné le nombre élevé de plongeurs en lice pour l’épreuve, le défi pour lui était de rester concentré. « Je savais que c’était possible, mais que ça allait être dur. Je suis très content d’avoir passé au travers. »

Cet exploit était tout un soulagement pour Philippe Gagné qui a vécu une semaine intense en émotions. « C’était dur pour nous, surtout que nous savions que les filles avaient déjà toutes leurs places pour les Jeux olympiques. C’était maintenant à notre tour de faire notre travail et d’ouvrir des places. Nous savions que ça allait être difficile, mais que nous étions dans la course. Je pense que c’était l’une des compétitions les plus importantes de notre vie. »

De son côté, Imbeau-Dulac, de Terrebonne, s’est classé 25e avec 380,30 points.

Philippe Gagné et Vincent Riendeau septièmes

Après avoir bouclé les préliminaires au tremplin de 3 mètres, Philippe Gagné n’a pu célébrer longtemps. Il devait se préparer pour la finale de l’épreuve synchronisée à la tour de 10 mètres avec son coéquipier Vincent Riendeau. Les plongeurs québécois se sont classés septièmes (417,06), ratant de peu l’obtention d’un autre laissez-passer pour le Canada aux Jeux olympiques de Rio.

Seulement quatre places étaient disponibles lors de cette compétition, mais deux des pays finalistes ayant terminé dans le top-6, la Chine et la Russie, s’étaient déjà qualifiés aux Mondiaux de la FINA l’été dernier.

« Nous n’étions qu’à un rang de gagner une place pour le Canada à Rio. Toutes les équipes étaient très fortes. Tout le monde était dans la course. Je pense cependant que nous avons démontré que nous avons notre place parmi les meilleurs au monde, surtout pour une équipe très jeune », a commenté Gagné.

Les Chinois Aisen Chen et Yue Lin ont dominé la finale, cumulant 456,00 points. Ils ont devancé les Allemands Patrick Hausding et Sascha Klein (448,44), médaillés d’argent, ainsi que les Britanniques Thomas Daley et Daniel Goodfellow (446,40), décorés de bronze.

Lundi, Jennifer Abel et Pamela Ware seront en action aux préliminaires de l’épreuve individuelle au tremplin de 3 mètres chez les femmes alors que Philippe Gagné prendra part à la demi-finale du côté masculin.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un pressentiment qui se concrétise

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Lorsque Maxime Deschamps a patiné pour la première fois aux côtés de Deanna Stellato-Dudek en 2019,…

Nos partenaires