14 Mai - 2023 | par Mathieu Fontaine

Rugby à 7 – Séries mondiales

Sabrina Poulin : contribuer à l’équipe, peu importe la manière

Nouvelle

Rugby Canada

Montréal, 14 mai 2023 (Sportcom) – Sabrina Poulin effectuait un retour en rugby à 7 ce week-end, du côté de Toulouse, où était présentée la dernière étape des Séries mondiales 2022-23. Si le résultat collectif s’est avéré en deçà des attentes, la Québécoise a tout de même pu démontrer ses aptitudes et tirer son épingle du jeu sur les terrains français.

Après avoir compilé une fiche de deux victoires et deux revers, les Canadiennes avaient rendez-vous dimanche avec les Espagnoles dans le match pour la neuvième place du classement général.

Les deux équipes ne se sont pas cédé un pouce au cours de cette rencontre qui est finalement allée en faveur de l’Espagne au compte de 15-14, reléguant le Canada au 10e échelon.

« C’est sûr qu’on aurait souhaité se qualifier pour les quarts de finale après le tournoi à la ronde, mais il y a quand même du positif à retenir. Dans l’ensemble, on a bien joué et ce sont les petits détails qui ont fait la différence. On a une jeune équipe et on voit très bien la progression », a analysé Poulin, utilisée lors de tous les matchs de sa formation.

Qui plus est, la spécialiste du rugby à 15 a profité de l’occasion pour marquer cinq essais au cours de la fin de semaine. De quoi réjouir celle qui souhaite toujours aider l’équipe d’abord, peu importe le rôle qui lui est attribué.

« Je suis contente ! J’avais déjà participé à quelques tournois en rugby à 7 et ç’a été un retour assez rapide pour la dernière sortie de la saison. J’ai un profil hybride pour les deux styles de rugby, surtout par ma vitesse et mes qualités athlétiques. Ça m’avantage pour faire les deux et j’ai pu le démontrer lors des cinq matchs », a-t-elle commenté.

« Que ce soit en rugby à 15 ou en rugby à 7, je suis toujours contente de pouvoir aider l’équipe ! »

– Sabrina Poulin

Projet 22 : l’unification des forces

Malgré ses bonnes performances du week-end, Sabrina Poulin n’a pas osé s’aventurer trop loin lorsque questionnée sur sa possible présence avec l’équipe nationale de rugby à 7 pour la prochaine année. Mais, chose certaine, on reverra assurément des joueuses de la formation nationale féminine à 15 faire le saut de temps à autre. Et vice versa.

Une action qui s’inscrit dans le cadre du Projet 22, un programme mené par les entraîneurs nationaux Kevin Rouet et Jack Hanratty, qui favorise les échanges entre les deux équipes nationales pour augmenter le niveau canadien à l’international.

« Depuis deux ans, il y a vraiment une meilleure collaboration entre les deux programmes pour essayer d’aller chercher plus de médailles. Ça ouvre de nouvelles portes pour essayer de développer le rugby au Canada, parce qu’on sait qu’on a de très bonnes athlètes. En échangeant ainsi, on se donne de meilleures chances d’aider les deux programmes », a expliqué Poulin au sujet de ce partenariat.

Notons que des puissances mondiales telles que la France, la Nouvelle-Zélande, l’Irlande et l’Écosse, pour ne nommer que celles-ci, ont aussi instauré ce genre de système au cours des dernières années.

Pour l’heure, Sabrina Poulin retournera s’entraîner en rugby à 15 pour la saison estivale, notamment avec ses coéquipières de la formation nationale qui a déjà amorcé ses préparatifs en vue de la Coupe du monde 2025. Même si elle avoue qu’elle aura toujours un penchant pour ce style de jeu, la vétérane de 31 ans persiste et signe : elle répondra présente si la formation à 7 a besoin de ses services.

« J’ai du plaisir à faire le sport que j’aime et je m’entraîne toujours en me disant que la journée où je reçois un appel, il faut que je sois prête, que ce soit à 7 ou à 15 », a-t-elle conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Mai - 2023 | par Mathieu Laberge

Farès Arfa en constante progression

Montréal, 9 mai 2023 (Sportcom) – À la fin avril, l’escrimeur Farès Arfa s’est classé 27e au Grand Prix de sabre de…

Nos partenaires