21 Déc - 2022 | par Sportcom

Parasurf des neiges – Coupe du monde

Deux médailles de bronze pour lancer la saison

Nouvelle

Montréal, 21 décembre 2022 (Sportcom) – Sandrine Hamel a prouvé qu’elle était en grande forme en ce début de saison en remportant deux médailles de bronze dès la première Coupe du monde de parasurf des neiges qui a eu lieu à Big White, en Colombie-Britannique.

Mardi, Hamel a terminé troisième de l’épreuve du slalom incliné qui a été remportée par la Saskatchewanaise Lisa Dejong. L’Américaine Brenna Huckaby Clegg a pris le deuxième rang.

« Les conditions étaient difficiles parce qu’il neigeait beaucoup, la visibilité était très mauvaise et il faisait froid. C’était un beau défi, mais de manière générale, j’ai fait ce que je pouvais dans ces conditions. Je suis bien contente d’avoir cette médaille », a mentionné Sandrine Hamel à Sportcom.

La veille, la planchiste avait également obtenu le bronze lors de l’épreuve inaugurale de la saison. Après avoir offert une excellente première descente qui la plaçait au deuxième rang provisoire, Hamel a amélioré son chrono à 1 min 46,28 s lors de sa deuxième tentative.

Dejong, provisoirement troisième, a toutefois réussi à devancer sa compatriote avec un temps de 1 min 43,63 s. La Québécoise a donc fini la journée avec une médaille de bronze.

« C’était un parcours sur lequel je me sentais confortable. Il faisait extrêmement froid lundi, environ -35 degrés, ça ajoutait un challenge et c’était plus compliqué pour se réchauffer. Pour une première course, je suis contente de mon résultat », a-t-elle indiqué.

Championne paralympique en titre, Brenna Huckaby Clegg a quant à elle remporté la médaille d’or lundi.

L’occasion de bien se préparer

Après une année où tout était construit en fonction des Jeux paralympiques, les deuxièmes de sa carrière, Sandrine Hamel amorce le nouveau cycle avec l’intention d’améliorer quelques lacunes sur sa planche. À trois ans des Jeux de Milan-Cortina d’Ampezzo, la Québécoise ne sent pas nécessairement de pression de performance à court terme.

« Je me sens d’attaque pour la prochaine saison. On prend le temps de voir sur quoi on veut travailler. Dans mon cas, il y a plusieurs choses que je souhaite peaufiner au niveau technique. C’est excitant d’avoir de nouveaux objectifs et d’avoir le temps de se concentrer là-dessus. »

En 2021, la première Coupe du monde de parasurf des neiges de la saison avait eu lieu à la fin du mois de novembre. Les trois semaines supplémentaires avant le retour à la compétition cette année ont été salutaires pour Hamel.

« La première course de la saison a eu lieu beaucoup plus tard que d’habitude, ça nous a donc laissé plus de temps à l’entraînement pour nous dégourdir les jambes, on a pu parfaire notre préparation. Ça fait une bonne différence et on est plus en confiance », a-t-elle conclu.

Après le temps des fêtes, Sandrine Hamel mettra le cap sur Espot, en Espagne, pour les Championnats du monde de parasurf des neiges. L’an dernier, elle avait décroché le bronze en slalom incliné ainsi qu’une médaille d’or à l’épreuve par équipe de snowboard cross en compagnie de Lisa Dejong.

Vous pourriez aussi aimer...

14 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Un virage qui fait toute la différence

Montréal, 14 janvier 2023 (Sportcom) – Valérie Grenier a obtenu son meilleur résultat de la saison dans un super-G de Coupe du…

Nos partenaires