13 Sep - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Paranatation – Jeux paralympiques

Sarah Mehain au pied du podium

Rio de Janeiro, 12 septembre 2016 (Sportcom) – Sarah Mehain aurait bien voulu contribuer à la récolte de médailles canadiennes des Jeux paralympiques, lundi soir, à Rio. La Montréalaise a finalement dû se contenter de la quatrième place du 50 m papillon S7, mais en réalisant une marque personnelle.

La victoire est allée à la Britannique Susananah Rodgers (35,07 s), qui a devancé l’Américaine Cortney Jordan (35,46 s) et la Néo-Zélandaise Nikita Howarth (35,97 s).

« Elles ont nagé très vite, ç’a été une très bonne course »,  a raconté Mehain.

En stoppant le chrono à 36,46 s, l’athlète originaire de Vernon, en Colombie-Britannique, a amélioré de 0,45 seconde son meilleur temps effectué en matin lors des préliminaires. Avant lundi, la paranageuse de 21 ans n’avait jamais nagé la distance sous les 36,98 s.

« Je me suis vraiment bien sentie dans l’eau, mais il m’en a manqué un peu pour finir. Je n’ai pas terminé la course aussi vite que j’aurais dû, mais c’est un très bon temps pour moi », a mentionné celle qui s’est établie à Montréal il y a trois ans pour y entamer des études en environnement à l’Université McGill et nager sous les ordres de l’entraîneur Peter Carpenter.

Également finaliste, l’Ontarienne Tess Routliffe a fini septième en 39,17 s.

Trois autres paranageurs canadiens ont pris part à une finale lundi soir. L’Ontarien Alec Elliot et le Britanno-Colombien Nathan Stein se sont respectivement classés quatrième et cinquième du 100 m papillon S10. Toujours à cette épreuve, mais du côté féminin, la Saskatchewanaise Samantha Ryan a fini cinquième.

Jean-Michel Lavallière stoppé en préliminaires

En signant le 10e temps des préliminaires du 50 m papillon S7, Jean-Michel Lavallière n’a quant à lui pas pu remonter sur le bloc de départ pour la finale lundi soir.

« Je me sentais bien dans l’eau avant la course. Le départ était un peu lent, mais ma portion sous l’eau a été correcte », a raconté le Québécois qui a réussi un chrono de 34,13 s alors que son meilleur temps est de 33,49 s.

« Quand j’ai regardé mon temps sur le tableau, je me suis dit ‘‘Mon dieu, ce n’est pas ce à quoi je m’étais préparé’’, a-t-il poursuivi. Je suis déçu, c’est sûr. »

Vous pourriez aussi aimer...

4 Jan - 2023 | par Luc Turgeon

Laurence St-Germain saisit sa deuxième chance

Montréal, 4 janvier 2023 (Sportcom) – Laurence St-Germain s’apprêtait à plier bagage lorsqu’on lui a annoncé qu’elle risquait de passer en deuxième…

12 Jan - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Le baptême de feu de Liliane Gagnon

Montréal, 12 janvier 2023 (Sportcom) – Grâce à son excellent début de saison dans le circuit Nor-Am, Liliane Gagnon a eu la…

Nos partenaires