4 Sep - 2022 | par Luc Turgeon

Canoë-kayak de vitesse – Championnats du monde juniors et des moins de 23 ans

Sophia Jensen double sa récolte à Szeged

Nouvelle

Photo: Canoë-kayak Canada

Elle termine les mondiaux avec une récolte de quatre médailles

Montréal, 4 septembre 2022 – Voir la canoéiste Sophia Jensen sur le podium aux Championnats du monde juniors et des moins de 23 ans est devenu routinier au fil du temps. Comme en 2021, l’athlète de Chelsea repartira de la Hongrie avec quatre médailles, elle qui a conclu les mondiaux avec le bronze au C1 200 m ainsi que l’argent au C2 500 m mixte, en compagnie d’Alix Plomteux.

Jensen a mis la main sur la médaille de bronze du C2 500 m vendredi, puis a fait partie du C4 canadien couronné champion sur 500 m le lendemain. Triple championne du monde junior en 2018 et en 2019, elle avait mérité deux médailles d’or, une d’argent et une de bronze l’an dernier.

En août, elle avait raflé l’argent au C1 500 m des Championnats du monde présentés à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, en plus de la médaille d’or du C4 500 m. Rien n’indiquait qu’elle allait ralentir à Szeged.

« Je suis vraiment heureuse de mes performances cette semaine ! Ç’a été une très longue saison, alors je suis contente de la façon dont tout s’est déroulé », a résumé Sophia Jensen.

Dimanche, celle qui fêtera son 21e anniversaire ce mois-ci a pris part à la finale A du C1 200 m en tant que championne en titre. Cette fois, elle a parcouru la distance en 47,06 s pour terminer troisième, tout juste derrière l’Espagnole Antia Jacome (46,37 s) et la Chinoise Changwen Shuai (46,92 s). Seulement 27 centièmes de seconde ont séparé Jensen de la Polonaise Katarzyna Szperkiewicz, qui pointe au quatrième rang.

La Québécoise a ensuite fait équipe avec Alix Plomteux pour tenter de défendre leur titre du C2 500 m mixte. Les canoéistes ont offert tout un spectacle pour l’occasion et la photo d’arrivée a été nécessaire afin de départager les embarcations.

Les Espagnols Antia Jacome et Diego Dominguez ont finalement triomphé par quelques centimètres. Les deux Canadiens ont mérité l’argent en finissant 4 centièmes de seconde derrière les vainqueurs, puis 5 centièmes devant les Polonais Norman Zezula et Julia Walczak.

Photo d’arrivée du C2 500 m mixte. Sophia Jensen et Alix Plomteux dans le couloir #5.

« On a eu du mal à se contrôler au départ et on a eu de la difficulté à bien finir la course. Ce n’est pas la fin du monde et on a eu du plaisir ! On aura encore une chance de reprendre le titre l’an prochain », a indiqué Alix Plomteux, de Québec.

« Au cours des deux derniers jours, la fatigue a vraiment commencé à embarquer, alors je suis très heureuse d’avoir réussi à tout donner malgré tout et à ramener quatre médailles », a quant à elle souligné Jensen.

Plus tôt cette semaine, Plomteux s’était classé 8e du C2 500 m avec Tyler Laidlaw, puis 6e du C2 1000 m avec Andrew Billard. Il a également représenté le pays au C4 500 m, où la formation canadienne a terminé cinquième. S’il espérait mieux pour certaines épreuves, notamment le C2 500 m, celui qui s’entraîne à Lac-Beauport compte bien bâtir sur ces mondiaux et revenir en force la saison prochaine.

« Les courses ont été très difficiles et toujours serrées. Il y avait beaucoup de pays représentés, le niveau était très relevé et on a eu du mal à s’adapter, a mentionné l’athlète de 22 ans. On apprend et on s’améliore chaque fois qu’on course. Ça nous prend juste un peu plus d’expérience et on va se reprendre. »

Vous pourriez aussi aimer...

5 Oct - 2022 | par Mathieu Laberge

Entre soulagement et fierté

Un athlète de haut niveau qui prend sa retraite n’a pas que des impacts sur sa propre personne. Sa famille est aussi…

2 Oct - 2022 | par Sportcom

En rafale

Squash – David Baillargeon frustré par sa sortie à San Francisco Le Québécois David Baillargeon espérait faire mieux à l’Open Oracle Netsuite…

Nos partenaires