28 Mai - 2022 | par Luc Turgeon

Trampoline – Coupe du monde

« Il faut tomber pour mieux se relever » – Sophiane Methot

Nouvelle

Elle termine huitième après avoir subi une chute en finale

La trampoliniste Sophiane Methot venait de livrer la meilleure performance des demi-finales lorsqu’elle s’est élancée en grande finale, samedi, à la Coupe du monde de Rimini. Son passage a été de courte durée. Le deuxième saut de sa routine a mené à une chute, puis éventuellement, au huitième rang.

Seule Québécoise à atteindre une finale individuelle en Italie, Methot s’est présentée en pleine confiance, concentrée sur ce qu’elle devait présenter. Elle a été déstabilisée en effectuant le premier saut de sa routine, puis n’a pas été en mesure de récupérer à son second. « Un mauvais départ », comme elle l’a mentionné, qui lui a laissé une note de 6,010.

« Ça n’a pas été comme je le voulais, a admis l’athlète de 23 ans à Sportcom. Par contre, c’est une erreur dont je vais apprendre et que je ne vais sûrement pas répéter pour le reste de la saison. C’est juste le début de l’année, les choses vont continuer à évoluer et on va trouver les stratégies à adopter. Le meilleur est à venir. »

L’Américaine Cheyenne Webster a gagné la médaille d’or grâce à ses 53,400 points. Elle a été suivie de l’Allemande Leonie Adam (53,240) et de la Géorgienne Anano Apakidze (53,170)

Methot avait obtenu un pointage de 54,050 points lors des demi-finales.

« Je ne suis pas triste de ma performance. C’est la première fois que je réussis une routine comprenant deux triples devant des juges à l’international. C’est un bel objectif accompli et avec toute la progression des derniers mois, je suis contente de voir où ça s’en va. »

Classée 11e à l’issue des qualifications, la Québécoise Sarah Milette n’a pas été en mesure de compléter sa routine une fois arrivée en demi-finale. Son pointage de 6,150 l’a placée au 24e rang.

Milette et Methot ont également pris part à l’épreuve synchronisée, sans toutefois parvenir à se rendre en finale. Le duo a subi une chute à ses deux routines.

« En tant qu’athlète, on a des hauts et des bas, comme des montagnes russes. Il faut avoir ces creux-là pour apprendre. La prochaine fois, si je pars avec un saut instable, j’aurai le réflexe de m’arrêter et de recommencer. C’est dommage, mais quand tu apprends à la dure, c’est là que ça paye », a sagement partagé Sophiane Methot.

Chez les hommes, Jérémy Chartier a atteint les demi-finales après avoir offert la huitième meilleure performance des qualifications. Il s’est classé 19e avec une note de 29,560, ce qui a été insuffisant pour accéder à la ronde ultime. Rémy Aubin a quant à lui été stoppé aux qualifications, où il pointe au 49e rang en raison de ses 52,940 points.

Tout comme leurs coéquipières, Chartier et Aubin ont uni leurs forces pour le synchro, mais n’ont pas participé à la finale réservée aux huit meilleurs duos des qualifications.

Les trampolinistes reviendront s’entraîner au Québec, puis repartiront pour l’Europe en vue de deux Coupes du monde prévues en juin.

Vous pourriez aussi aimer...

2 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Les Canadiennes s’imposent en petite finale

Montréal, 2 février 2024 (Sportcom) – Abonnée au podium lors des trois dernières Coupes du monde de ski cross, Hannah Schmidt a…

Nos partenaires