13 Mar - 2021 | par Luc Turgeon

Escrime – Coupe du monde

Sortie difficile, mais suffisante pour Page et Gordon

Nouvelle

Photo: Facebook / Fédération canadienne d'escrime

Montréal, 13 mars 2021 (Sportcom) – Ils ont dû faire preuve de beaucoup de patience, mais les escrimeurs Gabriella Page et Shaul Gordon étaient finalement de retour, samedi, à la Coupe du monde de Budapest. Ils ont ainsi pu atteindre les standards de qualification olympique et concrétiser leur place au sabre en vue des JO de Tokyo.

En entrevue avec Sportcom, Gabriella Page culpabilisait à l’issue de cette compétition, la dernière du processus de qualification olympique au sabre. En raison d’une contre-performance offerte en lever de rideau vendredi, elle devait espérer que la représentante de l’Argentine Maria Belen Perez Maurice ne soit pas en mesure d’accéder aux quarts de finale samedi, ce qui lui aurait permis de s’emparer de la qualification continentale restante. Cette dernière a finalement été éliminée par la Française Sara Balzer dans le tableau de 64. Au même moment, dans les gradins, Page soulevait les bras en guise de célébration.

« C’est méchant et triste de devoir espérer la défaite d’une autre, mais c’était la réalité. Je n’étais pas contente qu’elle perde, mais que le processus soit enfin terminé. J’ai voulu m’assurer de ne pas me réjouir trop tôt, alors je suis allée m’informer, mais c’était officiel », a raconté Page, 30e sabreuse au monde.

Le décalage horaire l’a forcée à patienter avant d’appeler sa mère afin de lui apprendre qu’elle devrait vivre son baptême olympique cet été. Elle a envoyé un message à son entraîneur, qui était cependant déjà au fait, lui qui était resté éveillé pour suivre le duel de l’Argentine, en direct de la maison.

« C’est bien de pouvoir partager ce moment avec Shaul et je suis vraiment contente pour lui, mais je suis un peu triste que mon équipe ne soit pas ici avec moi. »

Contre-performance

Après une pause de plus d’un an, Gabriella Page attendait impatiemment la reprise des activités sur la scène internationale, possiblement un peu trop, à son humble avis.

« J’étais peut-être trop anxieuse. J’étais tellement excitée que je n’arrivais pas à dormir la veille ! » a-t-elle confié.

Son séjour dans la capitale hongroise ne s’est toutefois pas déroulé comme elle l’imaginait, même si l’objectif premier de répondre aux critères de qualification olympique a été atteint. Vendredi, elle a complété la ronde des poules avec trois victoires et trois défaites, puis elle a perdu au tableau de 128 face à l’Italienne Chiara Mormile, qui occupe le 66e échelon mondial.

« À mes yeux, j’ai livré une performance inacceptable. Ce n’est pas pour ça que je suis venue ici », a admis Page, tout en soulignant la courte préparation à laquelle elle a eu droit. Opérée en octobre dernier, elle a eu le feu vert pour reprendre les duels en février.

À lire : Gabriella Page, chanceuse dans sa malchance

« Ça démontre peut-être que je n’ai pas eu assez d’entraînement. J’ai été arrêtée pendant quatre mois et ça me laissait seulement quelques semaines de préparation, a-t-elle constaté. Il ne m’en manque pas beaucoup. À un certain moment, j’ai commencé à douter et j’ai un peu hésité dans mes actions. Il y a plusieurs points positifs à retenir et je vais pouvoir travailler sur le reste. »

Du côté masculin, le parcours de Shaul Gordon a pris fin au tableau de 64, au 56e rang.

Fort d’une fiche de quatre victoires et deux défaites en ronde des poules, le Montréalais a vaincu l’Ukrainien Ivan Pysarenko et le Japonais Hayato Tsubo par la suite. Samedi, il s’est incliné devant l’Iranien Mojtaba Abedini, 14e au monde.

Une fête de courte durée

Étant les deux seuls représentants de l’unifolié à avoir fait le voyage en Hongrie, Page et Gordon ne seront pas de la Coupe du monde par équipe prévue dimanche.

Tout en respectant les mesures sanitaires en place, Gabriella Page se rendra en Pologne pour s’entraîner au cours des prochaines semaines. « Je me donne une journée ou deux pour rester sur mon petit nuage, puis ensuite, c’est le retour au travail, a déclaré la Québécoise. Chaque jour, je vais devoir faire preuve de rigueur, de constance, parce que je ne veux pas juste aller aux JO pour participer. Je veux vraiment y aller et performer. Ce n’est que le début. »

Vous pourriez aussi aimer...

14 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Le maillot jaune signe la victoire d’étape

Montréal, 14 juillet 2021 (Sportcom) – Tadej Pogacar (UAE-Emirates) s’est assuré de conserver son maillot jaune de meneur au Tour de France,…

10 Juil - 2021 | par Mathieu Fontaine

Michael Woods s’empare du maillot à pois

Montréal, 10 juillet 2021 (Sportcom) – Michael Woods s’est démarqué dans les montagnes, samedi, à l’occasion de la 14e étape du Tour de…

Nos partenaires