13 Avr - 2023 | par Sportcom Services

Judo Canada

Tammy Thornton, pionnière exemplaire

Communiqué

Une arbitre pointe les judokas sur le tatami.

Judo Canada

Montréal, 13 avril 2023 – Tammy Thornton a réalisé en février dernier ce qu’aucune arbitre canadienne n’était parvenue à faire depuis plus d’une dizaine d’années : officier dans un Grand Chelem de la Fédération internationale de judo (IJF). Malgré l’ampleur de son accomplissement, elle demeure modeste, tout en continuant à paver la voie pour la relève féminine sur les tatamis.

C’est à Tel-Aviv, en Israël, que l’Albertaine a enfin pu réaliser son rêve d’arbitrer au niveau international, devenant du même coup la première Canadienne à accomplir ce fait d’armes depuis la refonte du circuit de l’IJF, en 2011.

« C’était incroyable ! J’étais extrêmement nerveuse avant la compétition, mais tous les autres arbitres m’ont accueillie de très belle manière et tout s’est bien déroulé. C’était une expérience merveilleuse que j‘ai très hâte de pouvoir revivre », lance d’emblée Tammy Thornton, qui a du même coup vu plus de 30 ans de labeur être récompensés.

Initiée au judo dès l’âge de 10 ans, elle a poursuivi une carrière d’athlète qui l’a menée jusqu’aux Championnats nationaux à quelques occasions à la fin des années 1990. Puis, son parcours sportif a pris une nouvelle tournure quand un de ses entraîneurs de l’époque l’a incitée à arbitrer pour « redonner à son sport ». Elle l’ignorait, mais c’était le début d’une longue et belle aventure.

« J’ai commencé pour le plaisir à la toute fin de ma carrière d’athlète et je n’ai jamais pris de pause depuis » résume-t-elle en riant.

Lentement mais sûrement, Thornton a pris goût à son nouveau rôle. Elle a d’abord fait ses classes aux niveaux local et provincial pour acquérir un maximum d’expérience, avant de se tourner, quelques années plus tard, vers les compétitions provinciales et nationales.

Se démarquant continuellement par sa rigueur et sa passion contagieuse, Thornton a gravi les échelons jusqu’à atteindre les plus hauts standards d’excellence de Judo Canada. En 2018, la fédération l’a guidée vers l’obtention de sa certification internationale de l’IJF.

« À partir de là, j’ai réalisé que c’était une possibilité réelle. Que j’avais une chance de faire comme mes confrères masculins et de me rendre au plus haut niveau, raconte-t-elle. On me disait souvent que j’avais ce qu’il fallait pour y arriver et c’est devenu atteignable. C’était génial ! »

Un peu plus de quatre années ponctuées de travail et de nouveaux apprentissages ont finalement passé avant qu’elle reçoive l’appel tant attendu.

« Judo Canada a envoyé ma candidature et j’ai été retenue. C’était une chance en or pour moi et je suis très fière de voir mon travail être récompensé », confie celle qui n’a pas fini de montrer son savoir-faire dans l’univers du judo.

Comme pour les athlètes, viser plus haut

De ses propres dires, Tammy Thornton est motivée plus que jamais à continuer sa progression en tant qu’officielle. L’enseignante de profession sera d’ailleurs bien occupée au cours de la prochaine année, alors que de nouvelles compétitions internationales figurent déjà à son calendrier.

Elle sera entre autres d’office au Grand Prix d’Astana (Kazakhstan) en juin et à plusieurs événements de la Fédération internationale des sports pour personnes aveugles (IBSA) le mois suivant. Par la suite, son but sera d’obtenir de nouvelles assignations pour le début de la saison 2023-24, en septembre prochain, et de faire un pas de plus vers ses plus grands objectifs sportifs.

« Nous avons tous le rêve d’aller aux Jeux olympiques ou aux mondiaux. Si je veux y arriver, je dois absolument maintenir le même niveau d’excellence », explique Thornton qui, au fil du temps, a aussi été présidente du comité d’arbitrage et du comité féminin de Judo Alberta, en plus de représenter sa province à la première édition du Sommet féminin de Judo Canada, en 2018.

« Je fais tout ça pour l’amour du sport avant tout. Pour moi, c’est comme une famille et c’est simplement ma façon de contribuer à faire avancer les choses. »

Ainsi, la mère de trois enfants se donne pour mission de transmettre son savoir chaque fois que c’est possible. Et aussi de continuer à représenter fièrement toutes les femmes de son sport qui ont autant d’ambition qu’elle.

« Depuis que j’ai commencé, il y a eu beaucoup plus de filles dans le judo et c’est fantastique à voir. Dans mon parcours avec l’IJF, je me suis rendu compte à quel point les femmes sont nouvelles dans le sport et c’est assez cool de me dire que je peux devenir un exemple pour les prochaines. Je suis partie au bas de l’échelle et j’ai reçu beaucoup d’aide en cours de route. Maintenant, je dois faire la même chose pour elles », conclut-elle.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :
Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org




Tammy Thornton, Trailblazing Role Model




Montréal, April 13, 2023 – Last February, Tammy Thornton accomplished what no other Canadian woman had done in over ten years: She officiated at an International Judo Federation (IJF) Grand Slam tournament. Despite the magnitude of her accomplishment, she has remained humble, while continuing to pave the way for the next generation of girls on the tatamis.

The Albertan finally fulfilled her dream of becoming an international referee in Tel Aviv, Israel. She was the first Canadian woman to do so since the IJF circuit was revamped in 2011.

“It was incredible! I was extremely nervous before the competition, but the other referees were very welcoming, and everything went well. It was an amazing experience, and I’m looking forward to doing it again,” said Thornton, for whom the opportunity was the culmination of 30 years of hard work.

After being introduced to judo at the age of ten, Thornton pursued an athletic career that saw her compete at the national championships on several occasions in the late 1990s. Her sports career then took on a new direction when one of her coaches encouraged her to referee, in order to “give back to her sport.” She did not know it at the time, but it was to be the beginning of a long and rewarding adventure.

“I started doing it for fun as I reached the end of my career as an athlete, and I’ve never stopped,” she said with a laugh.

Slowly but surely, Thornton began to enjoy her new role. In order to gain as much experience as possible, she made her start at the local and provincial levels. A few years later, she began to officiate at provincial and national competitions.

Thornton, who continually stood out for her diligence and passion, rose through the ranks to attain Judo Canada’s highest standards of excellence. In 2018, the federation encouraged her to obtain her international certification from the IJF.

“At that point, I realized it was a real possibility, that I could reach the highest levels, just like my male colleagues,” she explained. “I was often told I had what it took, and then it actually became attainable. It was awesome!”

More than four years of hard work and learning experiences later, she finally got the call she was waiting for.

“Judo Canada sent in my application, and I was selected. It was an amazing opportunity for me, and I’m very proud to have been rewarded for my work,” said Thornton, who is not done demonstrating her savoir-faire in the world of judo.

Aiming ever higher, just like the athletes

Tammy Thornton admits to being more motivated than ever to continue to progress as an official. The schoolteacher by profession will be busy in the coming year, with several new international competitions already lined up.

She will officiate at the Astana Grand Prix in Kazakhstan in June, as well as at several International Blind Sports Federation (IBSA) events in July. From there, her objective will be to secure new assignments for the start of the 2023-24 season next September and to move another step closer to achieving her greatest sports goals.

“Everybody dreams of making it to the Olympics or to the World Championships. If I want to get there, I absolutely have to maintain the same level of excellence,” explained Thornton, who has served as president of Judo Alberta’s referee committee and women’s committee, as well as representing her province at the first Judo Canada Women’s Summit in 2018.

“Above all, I do it for love of the sport. To me, it’s like a big family, and this is simply my way of helping move things forward.” 

The mother of three has made it her mission to pass on her knowledge whenever possible, as well as to proudly represent all the women in her sport who are just as ambitious as she is.

“There are a lot more girls in judo than when I started, which is fantastic to see. Working with the IJF, I’ve come to realize how new women are to the sport, and it’s very cool to think that I could become a role model for the next group. I started at the bottom, and I received a lot of help along the way. Now, I have to do the same for them.”

-30-

Written by Sportcom for Judo Canada

For more information:
Patrick Esparbès
Chief Operating Officer
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org


Vous pourriez aussi aimer...

17 Fév - 2024 | par Sportcom Services

Deux autres médailles canadiennes à Bakou

Montréal, 17 février 2024 – Après la médaille d’or remportée par Christa Deguchi (57 kg) la veille, les judokas canadiens sont retournés…

Nos partenaires