2 Juin - 2024 | par Sportcom

Paranatation – Séries mondiales

Tess Routliffe boucle son week-end avec une médaille d’argent et un record personnel

Nouvelle

Une paranageuse canadienne en action à la brasse.

Archives / Natation Canada

Montréal, 2 juin 2024 – Décorée d’or au 50 m brasse la veille et de bronze au 100 m brasse jeudiTess Routliffe s’est assurée de repartir des Séries mondiales de paranatation de Berlin avec une troisième médaille, soit une d’argent obtenue dimanche, au 200 m quatre nages individuel.

L’athlète de la catégorie SM7 a d’ailleurs profité de l’occasion pour enregistrer une nouvelle marque personnelle à cette épreuve, complétant la course en 2 min 54,53 s. Le tout lui a procuré 914 points et la deuxième place de cette finale où les pointages sont ajustés en fonction des différentes classifications.

La Britannique Maisie Summers-Newton (SM6) a de son côté remporté l’or, record du monde de sa catégorie à la clé. Elle a franchi la distance en 2 min 55,07 s pour récolter 1023 points. La Néerlandaise Liesette Bruinsma (906 points) a complété le podium.

Également inscrite au 200 m quatre nages individuel, Lysandre Lepage (SM8) a pris le54échelon.

James Leroux (S9) et Alexander Elliot (S10) ont été les deux autres Québécois à atteindre des finales dimanche, en conclusion de l’événement.

Leroux a pris le septième rang de la finale IDM au 50 m papillon avec un chrono de 26,68 s (672 points), alors que son coéquipier a obtenu le même rang en finale B de cette épreuve en vertu d’un temps de 27,15 s (724 points).

Aussi inscrit au 50 m papillon, Félix Cowan (S9) a terminé 30e.

Du côté féminin, Arianna Hunsicker (S10) et Clémence Paré (S5) ont respectivement terminé 27e et 36e de cette même épreuve.

Plus tôt dans la journée, Alexander Elliot a aussi pris part aux qualifications du 100 m dos, mais il n’a pu atteindre une finale. Son temps de 1 min 4,40 s lui a permis d’amasser 700 points, une récolte bonne pour la 24e place du classement général.

Bilan positif pour Aurélie Rivard

Double médaillée dans la capitale allemande cette semaine, Aurélie Rivard (S10) était quant à elle en congé dimanche. Celle qui a récolté l’or au 200 m libre et le bronze au 50 m libre s’est dite satisfaite de son passage à Berlin au terme de la compétition.

« Malgré le voyagement, je voulais nager le plus proche possible de mes meilleurs temps personnels et j’ai même été capable de nager plus vite qu’aux Essais canadiens, en plus de me rapprocher de mon record du monde au 200 m libre », a analysé celle qui détient deux titres mondiaux en style libre.

« C’était aussi la première fois de l’année où je pouvais compétitionner contre mes rivales de ma catégorie. Ça me donne une bonne idée à savoir où je me situe et ça me met en confiance pour la suite », a-t-elle conclu.

La prochaine étape des Séries mondiales de paranatation sera présentée à Paris, en France, le week-end prochain.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

16 Juin - 2024 | par India Lafond

Sept Québécois en action à Val di Sole

Montréal, 16 juin 2024 (Sportcom) – Ce dimanche, sept représentants de la Belle Province étaient en action sur la piste de Val…

1 Juin - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe l’emporte au 50 m brasse

Montréal, 1er juin 2024 (Sportcom) – Tess Routliffe (SB7) a remporté la médaille d’or samedi au 50 m brasse aux Séries mondiales…

Nos partenaires