26 Oct - 2023 | par Luc Turgeon

Natation - Jeux panaméricains

Timothé Barbeau tire profit des grandes scènes

Nouvelle

Photo: Antoine Saito

Santiago, 26 octobre 2023 (Sportcom) – Le nageur Timothé Barbeau avait été le premier représentant de la Belle Province à remporter une médaille d’or aux Jeux du Canada, l’été dernier, à Niagara. Un an plus tard, il revient de ses premiers Championnats du monde juniors et participe maintenant aux Jeux panaméricains de Santiago.

En août 2022, Barbeau s’était particulièrement démarqué sous les couleurs du Québec en remportant quatre médailles aux Jeux du Canada. Les épreuves de natation se déroulaient alors à l’Université Brock, à St. Catharines. Le Centre aquatique Eleanor Misener, pour le moins intime, ne pouvait accueillir que très peu de spectateurs et des téléviseurs étaient installés sur le campus pour suivre la compétition, pour ceux qui n’avaient pas été en mesure de trouver un siège dans les gradins.

Timothé Barbeau n’est plus le même nageur depuis et sa présence aux compétitions internationales en est pour quelque chose.

Le Québécois de 17 ans s’est classé 8e du 1500 m aux Championnats du monde juniors en septembre et a pris le 15e rang du 800 m.

« Tout s’est passé vraiment vite. Après Niagara, j’ai fait les essais et je me suis qualifié pour les mondiaux à Israël. Ç’a été un choc ! J’ai beaucoup appris, le niveau m’a encouragé à me pousser et à revivre de telles expériences », a-t-il expliqué.

Mercredi, il a mené sa vague du 1500 m du début à la fin aux Jeux panaméricains et a enregistré un temps de 15 min 35,59 s. C’est d’ailleurs sa stratégie de s’emparer de la tête rapidement pour ne plus se soucier des autres compétiteurs et se concentrer sur sa nage ainsi que les éléments techniques que cela implique.

Son plus proche poursuivant a été Diego Dulieu, du Honduras, qui a terminé l’épreuve 7,23 secondes plus tard. Le Brésilien Guilherme Costa a décroché l’or en fin de journée grâce à un chronomètre de 15 min 9,29 s. L’Américain John William Gallant (+3,65 secondes) et le Vénézuélien Alfonso Mestre (+10,31 secondes) l’ont accompagné sur le podium.

Barbeau pointe quant à lui en huitième place.

« Je suis assez satisfait à ce moment-ci de l’année. Pour un début de saison, c’est excellent selon moi ! C’est mon troisième meilleur temps à vie. Ç’a fait mal pendant la course, dès le début ! L’endurance n’est pas encore là en début de saison, mais en général, je suis content », a mentionné l’athlète de Montréal à Sportcom.

Il s’agissait de sa seule épreuve à Santiago et il prendra maintenant un peu de temps avec ses parents et sa sœur, tous présents au Chili pour l’encourager. Les estrades étant suffisamment grandes pour accueillir tout le monde cette fois.

« Je m’entraînais deux fois par jour. L’attente montait et montait… j’avais hâte de nager ! Quand on arrive à la piscine, tout le monde applaudit et encourage, ça nous met vite dans l’ambiance et je n’étais plus stressé à ce moment-là. Je voulais juste plonger à l’eau et performer. »

Barbeau le souligne rapidement : à elles seules, ses participations à ces deux grands événements ont eu un impact considérable sur son développement dans la dernière année. Côtoyer les membres de l’équipe canadienne et quelques Olympiens au Chili lui permet d’appréhender la voie à suivre. Et il n’hésitera pas à l’emprunter.

« D’être ici avec les plus vieux, ça me donne un modèle et ça me montre le professionnalisme à avoir en compétition. J’ai une belle ascension et j’espère continuer sur cette lancée. Aller encore plus loin ! »

Vous pourriez aussi aimer...

30 Jan - 2024 | par Luc Turgeon

Olivia Asselin marque l’histoire des X Games

Montréal, 30 janvier 2024 (Sportcom) – L’épreuve du knuckle huck s’est retrouvée au programme des skieuses acrobatiques pour une toute première fois…

Nos partenaires