12 Juin - 2023 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour de Suisse (hommes)

Membre de l’échappée du jour, Nickolas Zukowsky enfile le maillot de meilleur grimpeur

Nouvelle

Twitter, Q36.5 Pro Cycling

Montréal, 12 juin 2023 (Sportcom) – C’est au kilomètre zéro que Nickolas Zukowsky (Q36.5 Pro Cycling) a pris la fuite avec le Suisse Michael Schär (AG2R – Citroën) à la deuxième du Tour de Suisse, lundi. Le duo est demeuré en tête de course pendant environ 150 kilomètres sur les 174 du parcours reliant Beromünster et Nottwil.

Tout juste avant d’être avalé par le peloton, le cycliste de Sainte-Lucie-des-Laurentides a réussi à arracher de justesse trois autres points au dernier sprint intermédiaire du classement de la montagne. Du même coup, il enfile le maillot de meilleur grimpeur, exploit qu’il avait déjà réussi à ce tour il y a deux ans, lors de la troisième étape.

Biniam Girmay (Intermarché – Circus – Wanty) a bien placé son démarrage dans les 75 derniers mètres pour remporter sa deuxième victoire de la saison. Quelques instants plus tard, les fans érythréens se sont rués sur lui pour le féliciter et le couvrir du drapeau national. Hugo Houle (Israel – Premier Tech) et Zukowsky ont respectivement fini 20e et 52e dans le même temps que Girmay.

Le Suisse Stefan Küng (Groupama – FDJ) demeure le meneur au classement général où Houle est 40e (+50 s) et Zukowsky 83e (+1 min 12 s).

« C’est une belle journée et pour être honnête, c’était l’objectif que l’équipe soit représentée dans l’échappée pour ensuite aller chercher les points au classement de la montagne. De ce côté-là, c’est mission accomplie ! Notre autre objectif, c’était de protéger notre coureur pour le général (Damian Howson) et il est entré dans le groupe des favoris sain et sauf », a expliqué Zukowsky en entrevue avec Sportcom.

Le Québécois n’a pas eu à se battre trop fort pour obtenir son bon de sortie du peloton. Les étapes du Tour de Suisse sont surtout réservées aux grimpeurs, mais pas celle de lundi, alors tous se doutaient bien que les équipes des sprinters n’auraient aucun mal à revenir sur les fugitifs du jour.

« De toutes les échappées que j’ai faites, c’est de loin celle qui s’est formée le plus facilement », a rigolé Zukowsky, qui a ajouté que son compagnon du jour, originaire de la région, s’est aussi fait acclamer par la foule tout au long du parcours étant donné qu’il a annoncé sa retraite au terme de la présente saison. « C’est une des belles journées que j’ai eues sur le vélo. »

Le Tour de Suisse revêt un caractère spécial pour Zukowsky et ses coéquipiers, car leur équipe est basée en Suisse en plus d’être le commanditaire officiel des maillots distinctifs de l’épreuve

« Nous ne serons pas aux grands tours cette année, ce qui est normal, car l’équipe en est à sa première saison. Pour nous, c’est pratiquement notre Tour de France. Tous nos commanditaires sont ici, la pression est haute et il faut performer. Nous sommes motivés et voulons être devant et nous faire voir pour faire parler de nous. On commence sur une bonne note. »

Un qui se prépare pour le Tour de France, c’est son compatriote Hugo Houle qui est de retour d’un camp préparatoire de trois semaines en altitude. Ses coéquipiers et lui ont tenté de préparer le sprint pour Daryl Impey, sauf que ce dernier n’a pu bien se positionner pour le final.

Houle était surtout soulagé de ne pas avoir touché le sol dans une chute survenue à 30 kilomètres de la ligne d’arrivée où « ça s’est empilé rapidement », comme il l’a expliqué.

« Ç’a freiné très brusquement et cela a eu pour effet d’entraîner plusieurs personnes dans la chute. […] J’étais derrière, comme un peu une bonne partie de mon équipe, mais heureusement, nous avons juste été pris et il n’y a pas eu de casse pour nous. Nous avons quand même dû chasser pour revenir dans le peloton et heureusement, il roulait plus tranquillement pour que tout le monde puisse réintégrer le groupe. »

L’athlète originaire de Sainte-Perpétue aura l’occasion de tester sa forme sur les 144 kilomètres du parcours de l’étape de mardi entre Tafers et Villars-sur-Ollon qui comptera deux cols de première catégorie, dont un en fin d’étape.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

Nos partenaires