12 Juil - 2022 | par Luc Turgeon

Cyclisme sur route – Tour de France

L’équipe Groupama-FDJ parvient à protéger son meneur

Nouvelle

Montréal, 12 juillet 2022 – Les meneurs du Tour de France se sont regroupés mardi, mais un coureur de BORA-Hansgrohe a tout de même réussi à se faufiler lors de cette 10e étape. L’Allemand Lennard Kämna a tenté de ravir le maillot jaune au Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), qui a su résister au terme des 148,1 kilomètres de la journée.

Pour le Québécois Antoine Duchesne et le reste de la formation Groupama-FDJ, l’objectif de protéger le Français David Gaudu a été atteint au lendemain d’une deuxième journée de congé depuis le début de cette 109e Grande Boucle.

« [On a eu] une grosse bataille sur le départ avec UAE qui contrôle très peu le début de course. Ça donne des débuts de course très mouvementés et tout le monde est à l’attaque, ce qui rend le tout assez difficile », a commenté Duchesne, 88e du jour.

Le cycliste originaire de Saguenay a soutenu Gaudu afin qu’il conserve son bon positionnement au classement général. Ce dernier a fini 25e au sein du peloton et demeure ainsi à 1 minute 38 secondes de Tadej Pogacar et de la tête.

« Tout s’est bien passé. On a été en contrôle sur le final pour placer David, qui a suivi les meneurs. Pour l’instant, tout va bien. On se prépare maintenant pour des journées très dures et très chaudes cette semaine », a ajouté Antoine Duchesne.

De son côté, Hugo Houle (Israel – Premier Tech) a suivi son compatriote de près en terminant 89e. L’athlète de Sainte-Perpétue s’est essayé à quelques occasions pour faire partie de l’échappée du jour, sans succès.

« On savait que l’échappée avait beaucoup de chances de se rendre jusqu’au bout. Au final, j’étais dans le coup, mais c’est la contre-attaque qui est partie », a-t-il précisé, satisfait de ses sensations.

Son coéquipier Simon Clarke, vainqueur de la cinquième étape, a fait partie des fuyards. Houle a plutôt choisi de rejoindre le peloton et de conserver ses forces en vue des prochaines étapes.

Guillaume Boivin, aussi membre de l’équipe Israel – Premier Tech, s’est quant à lui classé 136e.

Notons qu’un groupe de manifestants a bloqué le chemin aux coureurs afin de protester contre les changements climatiques avec environ 35 kilomètres à faire, ce qui a forcé un arrêt temporaire d’une dizaine de minutes.

« Ç’a fait mal aux jambes quand il a fallu repartir, mais ç’a sûrement été pire pour les coureurs qui s’étaient échappés. Dans le peloton, on avait une allure un peu plus calme. C’est sûr que ç’a cassé le rythme, ça n’arrive pas souvent de devoir s’immobiliser », a commenté Hugo Houle.

Tadej Pogacar résiste

Il y a eu beaucoup d’action dans les instants qui ont précédé l’arrivée à Megève. L’Espagnol Luis Leon Sanchez (Bahrain – Victorious) s’est d’abord détaché du groupe de tête avec six kilomètres à parcourir. Pendant ce temps, l’Allemand Lennard Kämna était en bonne posture pour rafler à la fois la victoire d’étape et le maillot jaune. Il a toutefois hésité un certain temps et Sanchez en a profité pour accentuer son avance, tandis que les autres cyclistes l’ont contenu dans le groupe de chasse.

L’Australien Nick Schultz (BikeExchange – Jayco), l’Américain Matteo Jorgenson (Movistar) et le Néerlandais Dylan Van Baarle (INEOS Grenadiers) ont ensuite accéléré et se sont invités à la fête aux côtés de Sanchez.

Le groupe de poursuivants a rattrapé le quatuor dans la montée de l’altiport de Megève après avoir franchi la flamme rouge. Un sprint à deux s’est dessiné dans les 100 derniers mètres et le Danois Magnus Cort Nielsen (EF Education-Easypost) a devancé Schultz par seulement quelques centimètres pour l’emporter.

Kämna, qui a fermé la marche au sein de ce groupe, a été le 10e à franchir l’arrivée. Il a par la suite attendu patiemment le résultat du Slovène Tadej Pogacar, qui a réussi à défendre son maillot jaune grâce à une 20e place (+8 minutes 54 secondes).

Le double champion en titre détient désormais une avance de 11 secondes sur Kämna au classement général provisoire. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) occupe le troisième rang, accusant un retard de 39 secondes sur le meneur et grand favori.

Après l’abandon du Norvégien Vegard Stake Laengen atteint de la COVID-19, Tadej Pogacar a vu un autre équipier se retirer du Tour de France mardi pour la même raison. Cette fois, c’est le Néo-Zélandais George Bennett qui a dû jeter l’éponge.

La 11e étape, longue de 151,7 kilomètres, risque de faire bouger les choses mercredi. Après les imposants Cols du Télégraphe et du Galibier, une montée finale de 11,3 kilomètres attend les coureurs au Col du Granon, à plus de 2400 mètres d’altitude.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Les Canadiennes en bronze

Montréal, 25 septembre 2022 (Sportcom) – Le huit féminin canadien a été médaillé de bronze aux Championnats du monde d’aviron, dimanche, à…

Nos partenaires