10 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Cyclisme sur route – Tour du Pays basque

De bonnes sensations au début du Tour du Pays basque

Nouvelle

Montréal, 10 mai 2024 (Sportcom) – Après un Tour d’Espagne en deçà de ses attentes la semaine dernière, Olivia Baril (Movistar) a répondu présente vendredi lors de la première étape du Tour du Pays basque. La Québécoise a terminé au sixième rang dans un sprint massif qui a vu la Néerlandaise Mischa Bredewold (SD Worx – Protime) l’emporter.

Évidemment, la cycliste de Rouyn-Noranda aurait espéré l’emporter, ou du moins, voir sa coéquipière cubaine Arlenis Sierra triompher, elle qui a terminé deuxième, tout juste derrière Bredewold.

« C’est sûr qu’on voulait gagner ! Je pense que j’ai raté un peu le lead-out, il aurait fallu que je pousse un peu plus Demi Vollering (SD Worx – Protime) et que je commence mon sprint à fond après le dernier virage pour mieux lancer Arlenis. J’ai fait une petite erreur et on a terminé deuxième », a commenté Baril à Sportcom.

La coureuse de 26 ans a toutefois été active dans les sprints intermédiaires où elle a été en mesure d’aller chercher trois secondes de bonification, ce qui lui permet de se retrouver au quatrième rang du classement général provisoire. Un début de compétition satisfaisant pour celle qui n’était pas au sommet de sa forme il y a quelques jours au Tour d’Espagne.

« Les secondes de bonification, c’est excellent pour le classement général. Je revenais d’une maladie au Tour d’Espagne, mais maintenant, je me sens vraiment bien, surtout dans les bosses. J’ai même été capable de suivre Demi Vollering sur une attaque dans une montée, c’est vraiment bien », a-t-elle ajouté.

Cette dernière a l’habitude de connaître du succès au Tour du Pays basque, elle qui avait terminé quatrième au général l’an dernier, récoltant une troisième place lors de la dernière étape. Elle avait également pris le 11e rang en 2022, notamment grâce à sa deuxième place obtenue à la deuxième journée de l’événement.

Une première sortie en World Tour

Il y a une semaine, Florence Normand ne faisait pas encore partie de la formation française Winspace. Après avoir paraphé un contrat pour le reste de la saison dans les derniers jours, la voilà qui participe à la toute première course World Tour de sa carrière au Tour du Pays basque.

« C’est tellement tout nouveau, ma signature a seulement été officialisée mardi. Je me sens vraiment bien dans le peloton et je pense que j’ai un bon niveau, malgré une mononucléose l’année dernière qui m’a empêchée d’être en action de mars à octobre. C’est un très bon début avec ma nouvelle équipe », a lancé Florence Normand.

« L’équipe n’était pas certaine de revenir cette année, mais le directeur sportif (Jean-Christophe Barbotin) s’est battu et a réussi à trouver un commanditaire pour être capable de poursuivre. L’équipe a commencé l’année avec 10 filles, ce qui n’est vraiment pas beaucoup et je pensais que j’aurais peut-être une chance de les rejoindre avec mon profil de grimpeuse. J’ai envoyé un courriel et une semaine plus tard, ils m’ont dit qu’ils me prenaient, tout s’est passé vraiment vite et ils semblent satisfaits jusqu’à maintenant », a-t-elle poursuivi.

L’Almatoise de 22 ans a notamment été engagée pour épauler la Polonaise Karolina Perekitko dans les montées. La Québécoise a d’ailleurs bien rempli son rôle vendredi, aidant sa coéquipière à récolter un point au classement des meilleures grimpeuses.

Florence Normand a par la suite terminé au 93e rang (+2 minutes 1 seconde), tandis que sa coéquipière Perekitko a fini 58e, dans le même temps que la gagnante.

La deuxième étape du Tour du Pays basque aura lieu sur 104 kilomètres dans les environs de Basauri, où trois importantes montées seront au programme.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Simone Boilard anime le spectacle

Montréal, 18 mai 2024 (Sportcom) – Simone Boilard (Uno-X Mobility) s’est démarquée samedi lors de la troisième et avant-dernière étape du Tour…

Nos partenaires