12 Déc - 2015 | par Audrey Clement-Robert

Patinage de vitesse sur courte piste – Coupe du monde

Trois médailles pour le Canada

Montréal, 12 décembre 2015 (Sportcom) – Les Québécois ont poursuivi leur ascension au sommet samedi à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste présentée à Shanghai, en Chine. Valérie Maltais a remporté l’or au 1000 m, tout comme Charles Hamelin au 1500 m. Pour sa part, Charle Cournoyer a gagné la médaille d’argent au 1000 m.

Au 1000 m chez les femmes, Valérie Maltais a terminé première de son groupe de qualification et de son groupe des quarts de finale, avant de finir deuxième en demi-finale.

« Dès le début de la journée, je me sentais super bien. Jusqu'en finale, je n'ai pas eu trop d'embûches dans mon parcours », a commenté la patineuse de 25 ans.

En finale, l’athlète de La Baie (1 min 35,546 s) s’est imposée devant la Néerlandaise Suzanne Schulting (1 min 47,050) et la Sud-Coréenne Suk Hee Shim qui a reçu une pénalité. La course a par ailleurs été pleine de rebondissements et plutôt spéciale pour Maltais.

« Nous sommes trois à être tombées à la suite d’un dépassement de la Chinoise, qui a été pénalisée. Nous avons repris la course à trois patineuses. J’étais à l’avant avec un tour et demi à faire quand encore une fois, il y a eu une chute impliquant les deux autres derrière moi. J’ai fait de bonnes choses et j’étais bien placé au bon moment, autant dans la première course qu’à la reprise. »

Valérie Maltais est notamment satisfaite de la façon dont elle est restée concentrée tout au long de l’épreuve. « Lorsqu'on a repris la course, on a eu quelques minutes pour récupérer. Je n'étais pas la seule à être sonnée de la chute. J’ai fait un petit sprint avant d'aller à la ligne de départ et j'ai fait ma routine de respiration comme au début d'une course. J’avais fait le “reset” pour recommencer la course à zéro. »

Deux autres Québécoises évoluaient aussi dans l’épreuve du 1000 m, mais elles ont toutes deux été éliminées en quart de finale. Audrey Phaneuf (Boucherville) a fini quatrième après avoir chuté tandis que Kim Boutin (Sherbrooke) a pris la cinquième place. Elles ont décroché respectivement le 14e et 17e rang du classement final.

Au 1500 m, Marianne St-Gelais (Saint-Félicien) a pris le sixième rang de la finale A, alors que Namasthée Harris-Gauthier (Montréal) a fini première de la finale B et Kasandra Bradette (Saint-Félicien) deuxième de cette même finale. Les trois Québécoises ont terminé respectivement sixième, septième et huitième du classement général.

« Je suis très contente de mon résultat, même si j'aurais aimé faire la finale A. J'ai le deuxième 1500 m pour me reprendre! », a fait part Harris-Gauthier.

Dimanche, Maltais et Boutin participeront aussi au deuxième 1500 m. Également, elles prendront part au à la finale A du relais féminin avec leurs coéquipières Marianne St-Gelais et Audrey Phaneuf. L’équipe a terminé deuxième en demi-finale.

« Depuis le début de la saison, nous avons comme objectif une médaille d'or. On s’améliore à chaque course qu’on fait et s'approche de cet objectif. Demain [dimanche], serait un bon moment pour l’atteindre avant de revenir à la maison », a ajouté Maltais.

St-Gelais, Phaneuf et Bradette seront aussi en action au 500 m.

Cournoyer et l’ainé Hamelin sur le podium

Au 1000 m du côté des hommes, Le Bouchervillois Charle Cournoyer (1 min 27,682 s) a conclu sa course tout juste derrière le Sud-Coréen Yoon-Gy Kwak (1 min 27,860 s). Le Russe Semen Elistratov (1 min 27,934 s) a mis la main sur la médaille de bronze et Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a terminé au pied du podium (1 min 28,116 s).

« C’est ma deuxième médaille sur cette distance. Si je la compare à celle de Toronto, c’est un peu différent. J’ai été placé dans des situations plus difficiles qu’à Toronto, mais j’ai été capable d’en sortir gagnant. C’est un excellent signe de ma forme physique et je suis très satisfait de ma journée », a raconté avec enthousiasme Cournoyer.

Le patineur de Sainte-Julie, Charles Hamelin, a été le plus rapide à la finale du 1500 m (2 min 12,634 s) en devançant le Néerlandais Sjinkie Knegt (2 min 12,701 s) et le Sud-Coréen Se Yeong Park (2 min 12,767 s). Malheureusement, son frère François Hamelin a chuté durant cette course et s’est retrouvé septième du classement final. Le Montréalais Pascal Dion a quant à lui reçu une pénalité en qualification et a été éliminé, terminant au 41e rang sur cette distance.

« C’était une grosse course et il fallait que je fasse attention de ne pas tomber dans le piège d’être trop patient et de me retrouver trop loin dans le peloton. J’ai très bien réussi mes dépassements pour rester à l’avant. Avec sept tours à faire, j’ai réussi à aller en avant et j’ai bien géré mon énergie jusqu’à la fin pour gagner. C’était quand même une course relevée avec des temps rapides. Habituellement, c’est très rare qu’on course des 1500 m à cette vitesse, donc c’était plaisant de voir que les jambes et les temps étaient là », a analysé Charles Hamelin.  

Dimanche, les hommes participeront au relais 5000 m. L’équipe canadienne formée de Charles Hamelin, Samuel Girard, Patrick Duffy et Charle Cournoyer a terminé deuxième en demi-finale et sera en action en finale A. De plus, Girard, Cournoyer et François Hamelin seront du 500 m, alors que Charles Hamelin et Dion patineront au deuxième 1500 m.

Vous pourriez aussi aimer...

11 Sep - 2022 | par Sportcom

En rafale

Triathlon – Coupe du monde Les deux Québécois en action à la Coupe du monde de Karlovy Vary, en République tchèque, n’ont…

Nos partenaires