5 Fév - 2023 | par Sportcom Services

Judo Canada - Grand Chelem

Troisième à Paris, François Gauthier-Drapeau progresse rapidement

Communiqué

Judo Canada

Montréal, 5 février 2023 – Antoine Valois-Fortier n’est pas passé par quatre chemins pour commenter la journée de François Gauthier-Drapeau, médaillé de bronze chez les moins de 81 kg, dimanche, au prestigieux Grand Chelem de Paris. Selon l’entraîneur, il s’agit d’une des meilleures performances de sa jeune carrière internationale chez les seniors.

Le judoka québécois a complété son tournoi en remportant l’une de deux finales de bronze, où il était confronté à Vedat Albayrak, septième au classement mondial de la Fédération internationale de judo (IJF).

Même s’il n’avait jamais battu le Turc en trois affrontements auparavant, Gauthier-Drapeau ne s’en est pas laissé imposer et il a lancé de nombreuses attaques d’entrée de jeu. Le tout a rapporté des dividendes après un peu plus de 90 secondes de combat, quand il a marqué un ippon pour filer avec la victoire.

« C’était vraiment une superbe journée ! Non seulement il remporte une médaille de bronze, mais il a réussi à le faire contre un très bon adversaire. Ça démontre très bien sa progression des derniers mois et il ne faudra pas se surprendre de le voir sur le podium encore plus souvent », a indiqué Valois-Fortier au terme de la compétition.

Un peu plus tôt dimanche, des gains contre l’Espagnol José Maria Mendiola Izquieta, le Kazakh Abylaikhan Zhubanazar et l’Autrichien Shamil Borchashvili ont permis à Gauthier-Drapeau d’atteindre les quarts de finale.

Le Canadien s’est alors buté à un Timo Cavelius en pleine possession de ses moyens. Le judoka allemand a d’abord inscrit un waza-ari, avant d’en ajouter quelques instants plus tard avec un ippon pour continuer sa route au tableau. Il a éventuellement abouti sur la deuxième marche du podium à la suite d’un revers en grande finale contre le Géorgien Tato Grigalashvili.

« Tout s’est joué en début de combat, quand l’Allemand a pris les devants, a analysé Valois-Fortier. Ensuite, c’était juste le jeu du chat et de la souris. François a pris son risque au bon moment, mais il s’est malheureusement fait contrer. »

Gauthier-Drapeau s’est ensuite retroussé les manches au repêchage pour vaincre le Portugais Joao Fernando avant de boucler ce Grand Chelem en beauté contre Albayrak. « Ce sont deux très grosses victoires pour François », a poursuivi le pilote de l’unifolié au sujet de son protégé.

« Il n’avait jamais battu le Portugais non plus et on voit tout de suite qu’il a pris du galon au niveau tactique. Il était déjà l’un des meilleurs athlètes de la catégorie au niveau physique et il est en train de démontrer qu’il sera aussi l’un des meilleurs au niveau tactique. Dans tous les cas, il n’a pas fini de démontrer son talent », a conclu Valois-Fortier.

ElNahas ne peut imiter son coéquipier

Shady ElNahas a lui aussi foulé le tatami dans la dernière plage horaire de la compétition, à l’occasion d’un duel contre l’Israélien Peter Paltchik pour l’obtention d’une médaille de bronze chez les moins de 100 kg.

L’Ontarien de 24 ans n’a d’ailleurs pas tardé à démontrer ses intentions, projetant son rival dès la première minute des hostilités afin de marquer un waza-ari et prendre les devants. ElNahas s’est ensuite concentré sur sa défensive et c’est à ce moment que le vent a tourné en faveur de Paltchik.

Ce dernier a accentué la pression sur le Canadien, qui a d’abord reçu un shido, puis s’est fait surprendre quelques instants plus tard par une projection. Les officiels ont ensuite confirmé le ippon et, du même coup, la troisième place de l’Israélien.

« Je me sentais bien en contrôle au début du combat, parce que je savais que j’étais capable de le projeter. Je l’avais fait aux Jeux olympiques et j’ai réussi à le faire rapidement aujourd’hui aussi. Par contre, j’ai décidé de minimiser les risques par la suite et j’ai été très défensif. Ce n’est pas mon style normalement et je me suis fait surprendre. C’est dommage, mais ça fait partie du sport », a indiqué ElNahas, cinquième du jour au classement final.

Il s’agissait d’un deuxième revers de suite pour le Torontois qui avait plié l’échine devant l’éventuel médaillé d’argent Dzhafar Kostoev, des Émirats arabes unis, lors des demi-finales.

« Je l’avais battu à Abou Dhabi en octobre dernier et je ne sais pas ce qu’il a fait depuis, mais il était très solide aujourd’hui. C’est certain que je vais lui demander sa routine d’entraînement en gymnase ! » a lancé à la blague celui qui retiendra tout de même du positif de son passage dans la capitale française, à commencer par sa séquence de trois victoires en début de tournoi.

Après avoir profité d’un laissez-passer au premier tour, ElNahas a signé des gains par ippon face au Britannique Rhys Thompson et l’Indien Avtar Singh, avant de réserver le même sort à l’Ouzbek et champion du monde en titre Muzaffarbek Turoboyev.

« Ça m’a fait du bien de l’emporter contre Turoboyev, a confié ElNahas. Il nous avait battus, Kyle Reyes et moi, lors des mondiaux, alors c’est bon de prendre une petite revanche. Au final, ce n’est pas nécessairement le résultat souhaité parce que je vise toujours l’or, mais c’est une autre bonne expérience pour apprendre à mieux gérer les combats. »

Le Néerlandais Michael Korrel est monté sur la plus haute marche du podium en fin de journée, tandis que l’Azéri Zelym Kotsoiev a remporté l’autre finale de bronze chez les moins de 100 kg.

Aussi en action dimanche, Étienne Briand (-81 kg) et Marc Deschênes (+100 kg) ont tous les deux amorcé leur parcours avec une victoire au premier tour de leur catégorie respective, avant de s’incliner en deuxième ronde.

Briand a subi la défaite contre le Japonais Kenya Kohara, tandis que son compatriote s’est avoué vaincu face à l’Azéri Ushangi Kokauri, septième au terme du tournoi.

Le prochain Grand Chelem de l’IJF sera présenté du 16 au 18 février, à Tel-Aviv, en Israël, où le Canada sera représenté par une dizaine d’athlètes. D’ici là, notons que cinq représentants de l’unifolié seront en action à l’Open européen de Sofia, en Bulgarie, le week-end prochain.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org




Rapidly Progressing François Gauthier-Drapeau Third in Paris




Montréal, February 5, 2023 – Antoine Valois-Fortier did not hold back his praise for François Gauthier-Drapeau, bronze medallist in the under-81 kg weight category at the Paris Grand Slam on Sunday. According to the coach, today’s performance by Gauthier-Drapeau was one of the best of the judoka’s burgeoning senior-level international career.

Gauthier-Drapeau capped off his tournament by defeating Vedat Albayrak of Turkey—ranked seventh in the world by the International Judo Federation—in one of the two bronze medal finals.

Although the Canadian had lost his last three bouts against Albayrak, he refused to be intimidated, and he launched numerous attacks right out of the gate. His efforts paid off when, just over 90 seconds into the fight, he scored an ippon to secure the victory.

“It was a fantastic day! Not only did he win a bronze medal, but he did so against a very strong opponent. It’s a testament to his progress over the past few months. Don’t be surprised to see him on the podium more and more frequently,” remarked Valois-Fortier, following the competition.

Earlier on Sunday, Gauthier-Drapeau bested José Maria Mendiola Izquieta of Spain, Abylaikhan Zhubanazar of Kazakhstan and Shamil Borchashvili of Austria on the road to the quarter-finals.

The Québécois then faced Timo Cavelius of Germany, who was fully on top of his game. Cavelius opened the scoring with a waza-ari, before following up with an ippon for the win. He later advanced to the big final, where he finished with the silver medal after being defeated by Tato Grigalashvili of Georgia.

“In the end, the outcome hinged on the beginning of the bout, when Cavelius took the lead,” explained Valois-Fortier. “After that, it was a game of cat and mouse. François took a risk at the right moment, but unfortunately, his opponent managed to counter him.” 

Gauthier-Drapeau moved on to the repechage, where he eliminated Joao Fernando of Portugal before wrapping up the Grand Slam in style against Albayrak.

“Those were two big wins for François,” added the Canadian coach. “He had never beaten Fernando before, and it’s clear that he has improved tactically. He was already one of the best in his weight division physically, and now he’s showing us that he’s going to be one of the best tactically, as well. We’ll be seeing more of his talent, that’s for sure,” concluded Valois-Fortier.

A different result for El Nahas

Shady El Nahas also secured a ticket to the final round, where he squared off against Peter Paltchik of Israel in one of the under-100 kg bronze medal fights.

The 24-year-old Ontarian quickly made his intentions clear, throwing his opponent in the first minute of action to score a waza-ari and take the lead. El Nahas then focused on defence, and that’s when Paltchik was able to turn the tide.

He stepped up the pressure on the Canadian, who first received a shido, then was caught out a few moments later by a throw. The officials awarded an ippon to Paltchik and, by the same token, the bronze medal.

“I felt like I was in control at the beginning of the fight, because I knew I could throw him. I had done it at the Olympics, and I quickly did it again today. But after that, I decided to minimize the risks, and I played it very defensively. That’s not my usual style, and I ended up getting caught out. It’s unfortunate, but it’s also just part of the sport,” explained El Nahas, who finished the day in fifth place.

It was the second straight loss for the Torontonian, who had bowed out to Dzhafar Kostoev of the United Arab Emirates in the semi-final. Kostoev later won the silver medal.

“I beat [Kostoev] in Abu Dhabi in October, and I don’t know what he’s been doing since then, but he was really solid today. I’ll have to ask him about his workout routine at the gym!” joked El Nahas, who will nevertheless focus on the positive aspects of his trip to the French capital, including his three consecutive wins early in the tournament.

After receiving a bye in the first round, El Nahas defeated Britain’s Rhys Thompson and India’s Avtar Singh by ippon, before ousting reigning world champion Muzaffarbek Turoboyev of Uzbekistan.

“It felt good to beat Turoboyev,” confessed El Nahas. “He beat Kyles Reyes and me at the Worlds, so it felt good to get a bit of revenge. It wasn’t necessarily the result I had hoped for, because I always aim for gold, but it was a good experience for learning how to better manage fights.” 

Michael Korrel of the Netherlands claimed the gold medal in the under-100 kg weight division, while Zelym Kotsoiev of Azerbaijan captured the other bronze medal.

Also in action on Sunday were Étienne Briand (-81 kg) and Marc Deschênes (+100 kg). Both judokas won their first fights of the day, but lost their second.

Briand bowed out to Kenya Kohara of Japan, while Deschênes lost to Ushangi Kokauri of Azerbaijan, who finished the tournament in seventh place.

The next International Judo Federation Grand Slam will take place in Tel Aviv, Israel, from February 16 to 18. A delegation of ten Canadian athletes will participate. Meanwhile, five Canadians will be in action at the European Open in Sofia, Bulgaria, next weekend.

-30-

Written by Sportcom for Judo Canada

For more information:Patrick Esparbès
Chief Operating Officer
Judo Canada




Vous pourriez aussi aimer...

22 Mai - 2024 | par Sportcom Services

Louis Krieber-Gagnon est défait au premier tour

Montréal, 22 mai 2024 – Encore ennuyé par une blessure au muscle ischiojambier, Louis Krieber-Gagnon a été défait à son premier affrontement…

Nos partenaires