20 Mar - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Cyclisme sur route – Trophée Alfredo Binda (World Tour F) et GP Criquelion (1.2 H)

Un incident inusité perturbe le premier Trophée Binda de Vallières-Mill et de Baril

Nouvelle

Montréal, 20 mars 2022 (Sportcom) – En s’élançant au départ du Trophée Alfredo Binda, les Québécoises Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-TIBCO-SVB) et Olivia Baril (Valcar – Travel & Service) ne s’attendaient certainement pas à ce qu’un accident d’auto non relié à l’événement allait perturber la course pendant de longues minutes.

C’est toutefois ce qui s’est passé après une longue montée à Brinzio : la course a été neutralisée, puis repartie. Un incident dont Magedeleine Vallières-Mill n’avait jamais été témoin au cours de sa carrière.

« C’était assez particulier. On a fait une montée d’environ 15 minutes et on a été arrêtées au sommet. Il y avait un accident d’auto et je ne comprends pas comment ç’a pu arriver ! On a fait demi-tour et on a reparti la course.,Il y avait déjà plus de 50 kilomètres de parcourus, c’était assez spécial », a confirmé la cycliste de Sherbrooke.

Une fois la course reprise, Vallières-Mill a retrouvé sa concentration sur ses objectifs de la journée. Elle voulait travailler avec sa coéquipière italienne Letizia Borghesi pour obtenir le meilleur résultat possible. La fatigue s’est toutefois fait sentir en fin de parcours et la Québécoise a terminé au 41e rang (+5 minutes 4 secondes), dans le même groupe que Borghesi (30e).

« J’avais un peu plus de pression aujourd’hui (dimanche). Letizia et moi n’avions pas les meilleures jambes, on a essayé de travailler ensemble, mais ça n’a pas été tout à fait comme on le voulait. Je suis toujours contente de pouvoir participer à des courses importantes, j’aime gagner de l’expérience, mais je crois que j’aurais pu en faire un peu plus. »

De son côté, Olivia Baril a terminé au 66e rang (+8 minutes 24 secondes). Après un gros bloc d’entraînement en début de semaine, Baril croit qu’elle n’a pas permis à son corps de récupérer au maximum, ce qui a nui à ses performances en Italie.

« La course a été vraiment difficile. Je n’avais pas de bonnes jambes en raison de mes entraînements de la semaine précédente. Je compte vraiment me reprendre dans mes prochaines courses. Je suis déçue parce que c’est un parcours qui est normalement bon pour moi. Je suis contente de ma première expérience à Trophée Alfredo Binda », a-t-elle mentionné.

La première place est revenue à l’Italienne et championne du monde Elisa Balsamo (Trek – Segafredo) qui a remporté la course au sprint final. Elle a devancé ses compatriotes Sofia Bertizzolo (UAE ADQ) et Soraya Paladin (Canyon//Slam Racing).

Pier-André Côté signe sa première victoire en Europe

Pendant ce temps, à Lessines (Belgique), au Grand Prix Criquelion (1.2), Pier-André Côté (Human Powered Health) a levé les bras pour une première fois sur le vieux continent.

« C’est la première victoire de l’équipe cette année et c’est incroyable qu’elle soit aussi ressentie par tous les coéquipiers ! Une course 1.2, c’est un niveau un petit peu en dessous, mais nous avons été vraiment dominants aujourd’hui (dimanche) et nous n’avons pas manqué une attaque. Et à la fin, nous avons pu capitaliser là-dessus », a soutenu Côté, très heureux en entrevue avec Sportcom.

Le cycliste de Saint-Henri-de-Lévis a fait partie d’un groupe de six à l’avant à la mi-course. Un peu plus tard, un autre groupe comprenant ses coéquipiers Nickolas Zukowsky (Sainte-Lucie-des-Laurentides) et Colin Joyce a fait la jonction et au fil des tours, le groupe s’est réduit.

« Nous étions trois de l’équipe dans un groupe de six, alors c’était une situation parfaite. Colin a été le bœuf de l’échappée et ensuite, c’était à Zuck et moi de finir », a poursuivi Côté.

Thimo Willems (Minerva Cycling) a attaqué à 700 mètres de l’arrivée située dans un long faux plat montant. Gil Gelders (Bingoal Powels Sauces WB Development Team) a lancé sa contre-attaque 200 mètres plus tard pendant que derrière, Zukowsky a amené Côté dans un fauteuil.

« Zuck m’a gardé à portée de tir et j’ai suivi le gars de Bingoal. On a ensuite repris le gars de Minerva et j’ai pu gagner le sprint avec quelques longueurs de vélo. C’était bien de prendre le temps de célébrer ma première victoire en Europe. On a couru parfaitement et les gars ont fait un travail exceptionnel ! »

Vous pourriez aussi aimer...

21 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Le risque payant d’EF Education-Cannondale

Montréal, 21 avril 2024 (Sportcom) – L’Australienne Grace Brown (FDJ – Suez) a remporté Liège-Bastogne-Liège au sprint devant les vedettes du peloton,…

Nos partenaires