16 Déc - 2022 | par Luc Turgeon

Ski acrobatique – Coupe du monde

Un pari risqué, mais payant pour Olivia Asselin

Nouvelle

Photo: Facebook / Olivia Asselin

Elle obtient la première médaille de sa carrière en Coupe du monde

Montréal, 16 décembre 2022 (Sportcom) – Sans même l’avoir essayée à l’entraînement, Olivia Asselin a atterri une nouvelle manœuvre vendredi pour mettre la main sur la médaille de bronze du grand saut (Big Air) à la Coupe du monde de Copper Mountain, au Colorado.

La skieuse de 18 ans est ainsi montée sur le podium pour la première fois de sa carrière en Coupe du monde. Sixième des qualifications, elle a raté sa première tentative en finale avant de réussir sa deuxième, lui rapportant 83,50 points.

Au terme des deux premières manches, Asselin se trouvait en sixième place. Elle a décidé de tenter un switch left double 1080 mute, saut qu’elle n’avait encore jamais essayé sur la neige, seulement sur le sac gonflable sur lequel elle s’entraîne durant l’été.

« J’y allais le tout pour le tout, en espérant l’atterrir ! » a partagé Asselin à Sportcom, à propos de son troisième saut qui lui a valu 85,50 points.

« Si je ne le faisais pas, je n’avais aucune chance de monter sur le podium, alors j’ai décidé d’aller de l’avant et si je ne l’avais pas, au moins, j’aurais tout essayé. C’est le fun de prendre un risque et de voir que ç’a fonctionné ! C’est vraiment un beau feeling. »

Sa compatriote Megan Oldham, cinquième des qualifications, a remporté la médaille d’or grâce à un total de 176,00 points. L’Ontarienne était déjà assurée de la victoire avant de s’élancer pour une troisième fois, en grande finale.

Mathilde Gremaud, de la Suisse, a reçu l’argent avec 172,00 points.

« C’est un podium presque entièrement canadien ! Meg a vraiment bien skié, c’était cool d’être avec elle sur le podium », a souligné Olivia Asselin.

Le jour et la nuit

Olivia Asselin ne s’attendait pas à une telle performance à Copper Mountain à la suite de séances d’entraînement difficiles cette semaine.

« J’avais vraiment peur de faire mes figures et je n’étais pas dans mon élément », a-t-elle confié.

Ces mots n’inspirent pas confiance, mais proviennent de la bouche de la médaillée de bronze du jour. La même qui a tenté une nouvelle manœuvre en grande finale et qui a choisi d’y aller « le tout pour le tout ».

« Ça m’arrive souvent à l’entraînement, mais en compétition, il y a l’adrénaline qui embarque et ça se passe bien », s’est-elle justifiée.

L’Olympienne des Jeux de Pékin avait pour objectif ce premier podium cette saison. Elle était passée bien près de l’atteindre à Coire, en début de saison, terminant tout juste à court, au quatrième rang. Asselin n’était pas ressortie satisfaite de cette performance, où plusieurs compétitrices avaient chuté en finale, mais la quatrième place avait eu pour effet de la motiver.

« J’avais vraiment envie d’un premier podium, je l’attendais et j’en suis très fière. J’aimerais en faire d’autres, alors je vais tout faire pour y parvenir cette saison », a conclu Asselin.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Barbe, superstitions et aérodynamique

Montréal, 18 janvier 2023 (Sportcom) – Qu’est-ce que deux centièmes de seconde sur une course d’une minute 7,28 secondes ? Presque rien, mais…

Nos partenaires