19 Mai - 2022 | par Autre

Fédération québécoise des sports cyclistes

Un projet formateur pour les membres de l’équipe du Québec de vélo de montagne en Europe

Communiqué

Montréal, 19 mai 2022 – Avec deux arrêts sur le circuit de la Coupe du monde en mai, les six athlètes sélectionnés par l’équipe du Québec de vélo de montagne pour ce périple de deux semaines en Europe ont profité du séjour pour ajouter de l’expérience à leur bagage. L’entraîneur Serge Desrosiers s’est dit très fier du travail accompli par chacun de ses protégés malgré les circonstances plutôt difficiles.  

« Ils ont su profiter de l’expérience au maximum. Nos juniors vivaient un premier projet aussi long en Europe, ce qui nécessite une adaptation plus importante qu’un séjour de quelques jours dans le cadre des Mondiaux. Ils ont su retrouver leurs repères dans des pelotons très relevés », d’indiquer Serge Desrosiers.  

Arrivés le 2 mai en Allemagne, les six représentants du fleurdelisé ont eu quelques jours pour s’acclimater au décalage horaire en plus de se familiariser avec le parcours de la Coupe du monde d’Albstadt, un parcours reconnu pour être difficile sur le plan technique. Le samedi 7 mai, les athlètes juniors et U23 ont pris le départ de l’épreuve de cross-country olympique.

Prise dans une chute de masse au départ de la course chez les juniors, l’athlète Marie-Fay St-Onge a été contrainte à l’abandon. Après un bref séjour à l’infirmerie de façon préventive, l’athlète a obtenu le feu vert du médecin pour la semaine suivante.

Sa compatriote québécoise chez les U23 Julianne Sarrazin a, pour sa part, démontré beaucoup de maturité durant sa course. Dans un peloton de 71 coureuses, la porte-étendard du maillot de l’équipe du Québec a pris le 53e rang. De son côté, la Québécoise Roxane Vermette a pris le 40e rang.

Toujours avec un vélo emprunté, la coureuse senior Cindy Montambault avait fort à faire lors de cette première Coupe du monde de la saison en sol européen, là où le calibre est habituellement très relevé chaque année. Avec un parcours qui lui convient moins, l’athlète de Val-David a complété le parcours allemand en 72e place concédant un tour à la championne du jour, l’Australienne Rebecca Ellen McConnell. Parmi les autres athlètes issues de la Belle Province qui étaient présentes sur la ligne de départ, Laurie Arseneault a signé la meilleure performance québécoise avec une 63e place. La coureuse Maghalie Rochette, a posé pied avant d’atteindre le fil d’arrivée.

Chez les juniors hommes, Zorak Paillé avait de gros objectifs pour cette première série d’épreuves sur le circuit mondial, lui qui avait participé aux Championnats du monde juniors à Val di Sole l’an dernier. Le porte-couleurs de l’équipe du Québec a finalement franchi la ligne d’arrivée en 31e place avec un retard de 4 minutes et 59 secondes sur le Danois Gustav Pedersen, gagnant du jour.

Les deux représentants du fleurdelisé chez les hommes âgés de moins de 23 ans, William Côté et Charles-Antoine St-Onge ont mis les bouchées doubles pour rivaliser avec l’élite mondiale. Dans un peloton de 151 coureurs, les chutes deviennent parfois difficiles à éviter. William Côté a vécu cette réalité, lui qui a été victime d’un accrochage dès le premier tour, ce qui lui a fait perdre plusieurs positions jusqu’à ce qu’il soit dans les derniers coureurs du peloton. Celui-ci a toutefois mis la pédale au fond pour revenir réalisant même le 41e meilleur tour de parcours à la toute fin de la course. De son côté, Charles-Antoine St-Onge a été combatif dans toute la course pour finalement rallier l’arrivée en 73e place.

Des conditions difficiles à Nové Mesto

À l’issue des dernières courses du dimanche à Albstadt, les membres de l’équipe du Québec ont fait leur valise, puis ils ont pris la route pour se rendre à Nové Mesto, en République Tchèque. Avec quelques jours de préparation, les dignes représentants de l’équipe du Québec étaient prêts à en découdre avec les meilleurs coureurs du globe pour une deuxième fin de semaine consécutive. Toutefois, la forte présence de pollen et les conditions climatiques ont compliqué la tâche de plusieurs athlètes souffrant de problèmes d’asthme.

Un peu craintive à la suite de sa chute survenue il y a une semaine, Marie-Fay St-Onge a rapidement dissipé le doute, elle qui a appuyé sur le champignon pour se retrouver dans une meilleure position que la semaine précédente. La Québécoise a finalement complété tous les tours réglementaires avec un chrono de 1h 10 min 55 s, bon pour le 38e rang. C’est finalement la Suissesse Monique Halter qui a remporté le titre chez les juniors femmes.

Chez les juniors hommes, Zorak Paillé a offert la meilleure performance québécoise de la saison avec un top-10 sur le circuit de la Coupe du monde. Les jambes fraîches et avec une confiance à toute épreuve, celui qui porte habituellement les couleurs de Vélo Pays-d’en-Haut/PG s’est retrouvé à seulement 1 minute et 48 secondes d’un podium. Pour une deuxième épreuve consécutive sur le circuit mondial, le Danois Gustav Pedersen a signé la victoire.

Dans un peloton encore une fois très relevé chez les U23, Julianne Sarrazin s’est battue corps et âme pour faire sa place dans le groupe de filles lors de la course. L’athlète québécoise a finalement franchi la ligne d’arrivée en 54e place, accusant un tour de retard sur la championne du jour, la Française Line Burquier. Pour sa part, Roxane Vermette a glissé tout juste à l’extérieur du top-30.

Du côté masculin, Charles-Antoine St-Onge a tenté de continuer sur la même note que le dernier mois, lui qui avait réalisé de belles performances en Amérique du nord ainsi qu’à Albstadt la fin de semaine précédente. Ce dernier n’a pas été en mesure de rallier l’arrivée de cette Coupe du monde. De son côté, William Côté a pris le 95e rang du peloton qui comptait plus de 150 coureurs sur le départ.

Ennuyée par des problèmes d’allergie au pollen, Cindy Montambault n’a pas obtenu la performance qu’elle s’était fixée sur ce parcours qu’elle affectionne particulièrement. La forte présence de pollen combinée à ses allergies et son asthme lui ont rendu la vie difficile sur le parcours tchèque. Elle a finalement conclu l’épreuve en 65e place. La Québécoise Laurie Arseneault a, pour sa part, terminé en 43e place.

À l’issue de ce projet de deux semaines sur le vieux continent, Serge Desrosiers a tenu à rappeler les défis auxquels doivent faire face les athlètes dans ce genre d’expérience très formatrice pour leur développement.

« Le défi dans ce type de projet est toujours de trouver un équilibre entre des équipements efficaces et une préparation adéquate en vue des compétitions, et ce, tout en gérant le décalage horaire et les nombreux déplacements. Il faut diminuer la fatigue, ne pas se laisser intimider par les gros pelotons et éliminer les sources de stress inutiles, voilà le défi qui se présente à eux. L’expérience ne s’achète pas et s’apprend au cours des projets. Sur la coupe du monde, ça va vite et le moindre pépin peut vous faire perdre une trentaine de positions, d’où l’importance de ne pas uniquement avoir des objectifs de résultats, mais bien des objectifs de performances aussi », a philosophé Serge Desrosiers, lui qui a pu compter sur le soutien de l’entraîneure Sabrina Bureau durant ce projet.

De retour au Québec en début de semaine, les membres de l’équipe du Québec prendront quelques jours de repos avant de recommencer l’entraînement en vue de l’ouverture de la série Coupe Canada du côté de Baie-Saint-Paul les 4 et 5 juin prochains. De plus, un premier camp 100% féminin aura lieu le vendredi 3 juin. Toutes les filles qui désirent s’y inscrire pourront le faire gratuitement. Elles iront faire une reconnaissance de parcours avec l’ambassadrice du programme Cyclisme 100% féminin, Cindy Montambault.

Partenaires de l’équipe du Québec

La marque Érable du Québec est fière de soutenir l’équipe du Québec et les talentueux athlètes qui en font partie. Les membres de la formation du fleurdelisé sont habillés par Apogée.

 Composition de l’équipe du Québec de vélo de montagne lors du projet :

  • Marie-Fay St-Onge (Junior F)
  • Julianne Sarrazin (U23 F)
  • Cindy Montambault (Élite F)
  • Zorak Paillé (Junior H)
  • Charles-Antoine St-Onge (U23 H)
  • William Côté (U23 H)

Pour toute demande d’entrevue, veuillez faire parvenir vos requêtes à l’adresse suivante : cvaillancourt@fqsc.net.

– 30 –

Source :

Carl Vaillancourt, coordonnateur aux communications
Fédération québécoise des sports cyclistes
(514) 252-3071 poste 3739
(450) 518-2299
www.fqsc.net

Vous pourriez aussi aimer...

12 Juin - 2024 | par Autre

Au calendrier, cette année 2024…

Montréal, 12 juin 2024 – La Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) est fière d’offrir, cette année encore, un calendrier d’activités qui…

Nos partenaires