22 Oct - 2023 | par Luc Turgeon

Un retour argenté pour Maude Charron

Nouvelle

Photo: Diego Alvujar/Santiago 2023 vía Photosport

Alex Bellemarre au pied du podium à ses premiers Jeux panaméricains

Santiago, 22 octobre 2023 (Sportcom) – Maude Charron avait fait une croix sur les Championnats du monde d’haltérophilie en septembre en raison d’une blessure à un genou. Rien de tout ça n’a paru dimanche à son retour en action aux Jeux panaméricains, elle qui a raflé la médaille d’argent des 59 kg.

La Québécoise en était à ses deuxièmes Jeux panaméricains. Elle s’était classée quatrième à Lima, deux ans avant de devenir championne olympique des 64 kg. Elle a ensuite fait le saut du côté des 59 kg quand sa catégorie a été retirée du programme des Jeux de Paris.

Si Charron n’a pas été gênée par son genou droit à Santiago, c’est notamment parce qu’elle s’est limitée dans ses charges.

« L’important, c’est d’être en forme l’année prochaine. Je suis venue ici avec des barres plus basses pour m’assurer de réussir tous les essais. Je me suis obstinée un peu (avec l’entraîneur) ! J’avais besoin de faire de la compétition, que le genou soit prêt ou non. J’avais besoin de défis, mais ce n’est pas une compétition qui compte à la qualification olympique », a-t-elle résumé à Sportcom dans la zone mixte, médaille d’argent au cou et drapeau de l’unifolié sur les épaules.

À lire : Maude Charron et le luxe du temps

Son premier essai à l’arraché a changé quelques fois avant d’être fixé à 95 kg. Une charge qu’elle a soulevée sans trop de difficulté sous le regard attentif de la cheffe de mission Christine Girard présente dans les estrades.

Les trois haltérophiles figurant parmi le top-10 mondial de la catégorie, soit Maude Charron, la Colombienne Yenny Alvarez et la Mexicaine Janeth Gomez, ajustaient leur barre une à la suite de l’autre. La Colombienne Conception Usuga et la Vénézuélienne Anyelin Venegas ont rejoint le jeu de la patate chaude par la suite.

« On a eu une tactique différente en suivant le déroulement de la compétition. Habituellement, j’ai mes trois essais en tête, peu importe ce qu’il se passe. On en a profité pour essayer quelque chose de différent », a précisé Charron.

Médaillée d’or des Jeux du Commonwealth, l’athlète de Rimouski a facilement soulevé 101 kg à son troisième passage. Si facilement qu’elle a quitté la plateforme en gambadant. Alvarez, qui s’est classée cinquième aux mondiaux, a été la dernière à s’élancer et a pris la tête en réussissant 102 kg.

À l’épaulé-jeté, les deux premiers essais de Maude Charron, effectués à 115 et 120 kg, n’ont été qu’une formalité. Elle a conclu la compétition avec une charge de 125 kg et a quitté avec le sourire en saluant la foule.

« J’avais vraiment hâte ! », a-t-elle confirmé. Elle n’avait pas pris part à une compétition depuis avril, aux Championnats canadiens.

« J’ai eu huit mois difficiles avec ma blessure et j’ai dû sauter des événements. Un tendon, ça va bien une journée, l’autre non. Mon moral varie selon mon tendon et quand ça tombe sur une mauvaise journée, c’est dommage et la confiance descend un peu. La médaille des Jeux panaméricains, c’est la seule qui me manquait ! »

Yanny Alvarez a poursuivi sa lancée en faisant 126 kg et s’est emparée de la médaille d’or. Anyelin Venegas a tenté de devancer Charron à la toute fin, mais a échoué à 127 kg pour conclure sur la troisième marche du podium.

« La Colombienne est vraiment forte, mais ce n’est pas le moment de la battre. Je vais la battre plus tard, quand mon genou sera en forme et dans une compétition qui comptera plus ! »

– Maude Charron

Bellemarre termine à un kilogramme du podium

Alex Bellemarre a bataillé jusqu’à la toute fin pour une place sur le podium des 89 kg. Il est finalement arrivé à court d’un seul kilogramme.

Comme Maude Charron, Bellemarre souhaitait tester une blessure lors de son séjour dans la capitale chilienne. Il s’était blessé à un coude juste avant les Championnats du monde, où il a pris le 15e rang. Les Jeux panaméricains sont passés bien près d’être retirés de son calendrier.

« On a décidé d’y participer et de voir où en était mon coude. C’était la première fois que j’avais une aussi grosse blessure. Ç’a été une espèce d’apprentissage sur comment revenir vite sans trop pousser », a-t-il confié.

Ses deux premières présences à l’arraché ont été réussies. Il a été déséquilibré vers la droite à son troisième essai, chiffré à 165 kg, mais s’est stabilisé à temps pour recevoir l’accord des juges. Le Québécois a alors laissé tomber la barre en criant un « come on ! » bien senti, le poing droit en l’air. Il occupait provisoirement le troisième rang.

Son premier essai à l’épaulé-jeté a d’abord été réussi, mais les juges ont révisé leur décision et ont refusé le lever. Lorsqu’il a tenté une seconde fois, il a maintenu la barre un peu plus longtemps au-dessus de sa tête pour ne laisser planer aucun doute. Bellemarre a conclu sa journée en soulevant 191 kg avec succès.

« J’ai voulu apprécier le moment présent ! Je chantais, je niaisais avec les entraîneurs. C’était une compétition avec moins d’attente et c’était le fun d’avoir moins de pression ! » a-t-il souligné.

Le médaillé de bronze des derniers Championnats du monde, le Vénézuélien Keydomar Vallenilla, a remporté l’or grâce un cumulatif de 383 kg, composé d’un 177 kg à l’arraché et d’un 211 kg à l’épaulé-jeté. Déjà assuré de l’or, il a renoncé à son troisième épaulé-jeté. Le Colombien Yeison Lopez, qui avait pris part aux mondiaux chez les 96 kg, a reçu l’argent, auteur d’un total de 380 kg, soit 177 kg à l’arraché et 205 kg à l’épaulé-jeté. Le Cubain Olfides Saez a fini troisième à 357 kg.

Les haltérophiles se prépareront maintenant pour le Grand Prix du Qatar, prévu en décembre. Les résultats compteront alors au classement du processus de qualification olympique.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Jan - 2024 | par Luc Turgeon

Olivia Asselin marque l’histoire des X Games

Montréal, 30 janvier 2024 (Sportcom) – L’épreuve du knuckle huck s’est retrouvée au programme des skieuses acrobatiques pour une toute première fois…

11 Fév - 2024 | par Luc Turgeon

Deux histoires se répètent à Lac-Beauport

Lac-Beauport, 11 février 2024 (Sportcom) – Le skieur acrobatique Lewis Irving a sauté en super-finale pour une deuxième journée de suite à…

Nos partenaires