13 Fév - 2019 | par Mathieu Laberge

Escrime en fauteuil roulant – Jeux mondiaux de l’IWAS

« Une compétition à oublier » pour Pierre Mainville

Nouvelle

Montréal, 13 février 2019 (Sportcom) – L’escrimeur en fauteuil roulant Pierre Mainville a connu deux journées de compétition difficiles aux Jeux mondiaux de l’IWAS (International Wheelchair & Amputee Sports Federation) de Charjah, aux Émirats arabes unis.

À l’épée mardi, il a vu son parcours s’arrêter à son premier affrontement par élimination directe et a pris le 25e rang du classement de la catégorie B. Le vétéran a fait deux victoires et trois défaites dans les poules, puis il a perdu son match de la ronde des 32 par la marque de 15-5 contre le Russe Alexander Kurzin.

Mercredi, l’escrimeur de Saint-Colomban était en action au sabre et le scénario a été relativement pareil. Il a remis une fiche de deux victoires et trois défaites en poules, puis s’est fait sortir par le Français Marc-André Cratère dans le tableau des 32. Mainville a conclu au 19e échelon.

« Hier (mardi), j’avais un manque de confiance dans mes actions, mais c’est explicable parce que j’ai mis moins de temps d’entraînement à l’épée. Aujourd’hui (mercredi), pour le sabre, je suis à court d’explications », a affirmé le vétéran.

« C’était une très mauvaise journée aujourd’hui et ça fait deux jours de suite. C’est un peu une compétition à oublier pour moi. Je ne sais pas si c’est un manque d’agressivité ou d’envie d’aller chercher la touche, mais c’est à se poser des questions parce que je tirais vraiment mal aujourd’hui. »

Mainville estime que ses insuccès depuis le début de la compétition sont difficilement explicables, considérant toute l’expérience qu’il a derrière lui. « Même en poules aujourd’hui, j’ai commencé avec trois défaites et après ça, j’ai fait deux victoires. Ce sont des choses qui ne devraient pas arriver avec l’expérience que j’ai, donc c’est difficile à expliquer. Je suis dans de nouveaux sentiments présentement et je suis un peu perdu là-dedans. »

« Je suis quelqu’un qui a beaucoup d’expérience, donc je me fie peut-être trop à ça, mais il faut que je regarde les vidéos pour réviser et voir ce qui s’est passé. Je vais apprendre de ça. C’est sûr que c’est juste une compétition, ce n’est pas comme si ça faisait plusieurs événements que ça arrivait. »

En action dans la classe A, Matthieu Hébert pointe quant à lui au 29e échelon, autant à l’épée (mardi) qu’au sabre (mercredi).

Au sabre, il a fait une victoire et quatre défaites dans les préliminaires, avant de se faire éliminer 15-7 par le Russe Viktor Dronov dans le tableau des 32.

À l’épée la veille, Hébert a signé une fiche de 3-3 en poules et a remporté son match de la ronde des 64 par la marque de 15-7 contre le Grec Vasileios Ntounis. Il a été défait par le même pointage au tour suivant, alors qu’il était opposé au Chinois Zhong Sai Chun, qui a terminé la journée au cinquième rang.

Lundi, à la compétition de fleuret, Hébert avait fini en 33e place.

Les deux Québécois seront de retour en piste dès jeudi pour prendre part à l’épreuve d’épée par équipe en compagnie des Saskatchewanais Ryan Rousell et Douglas Brecht.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Amélie Kretz ne voulait rien regretter

Montréal, 29 avril 2024 (Sportcom) – Blessée deux fois au cours de la dernière année, Amélie Kretz ne voulait pas avoir de…

Nos partenaires