19 Jan - 2022 | par Luc Turgeon

Ski para-alpin – Championnats du monde

« Une grande déception » pour Alexis Guimond

Nouvelle

Montréal, 19 janvier 2022 (Sportcom) – Alexis Guimond n’aura pas réussi à monter sur un podium aux troisièmes Championnats du monde de sa carrière. Le skieur para-alpin de 22 ans a conclu sa compétition en se classant en cinquième place du slalom géant, jeudi, à Lillehammer.

L’athlète de Gatineau était plutôt satisfait de sa première descente de la journée en Norvège, où il a affiché un temps de 1 min 5,97 s qui le classait provisoirement quatrième, à égalité avec l’Autrichien Markus Salcher.

« J’avais bien skié et j’avais une bonne approche sur la ligne. Je manquais un peu d’agressivité, mais c’était une bonne manche », a-t-il mentionné, démoralisé par la suite des événements.

Les conditions météo se sont détériorées et la deuxième descente du Québécois s’est avérée plus difficile. Son chrono de 1 min 12,65 a porté son cumulatif à 2 min 18,62 s (+3,58 secondes) et l’a fait glisser d’un rang au classement final.

Le Russe Aleksei Bugaev a de nouveau décroché l’or. Le Français Arthur Bauchet (+0,14 seconde) et le Suisse Théo Gmür (+2,81 secondes) sont aussi montés sur le podium.

« Je suis assez déçu de la deuxième manche. J’étais plus agressif dans le haut du parcours et mon approche était plus dynamique dans mon ski, mais ça n’a pas été assez pour rejoindre le top-3. Ça ne répond pas à mes attentes et c’est une grande déception », a admis Guimond, médaillé de bronze en slalom géant aux Jeux paralympiques de Pyeongchang.

« La météo n’a pas aidé de mon côté. Il y avait beaucoup de vent, de la pluie et de la neige », a spécifié celui qui a terminé quatrième en descente et qui n’a pas obtenu de classement en super-G lors de ces mondiaux.

Déçu de ses récentes prestations, Guimond ne sera pas de l’épreuve du slalom de vendredi et souhaite maintenant se concentrer sur la Coupe du monde d’Are, en Suède, prévue du 27 au 30 janvier.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Jan - 2024 | par Luc Turgeon

Olivia Asselin marque l’histoire des X Games

Montréal, 30 janvier 2024 (Sportcom) – L’épreuve du knuckle huck s’est retrouvée au programme des skieuses acrobatiques pour une toute première fois…

Nos partenaires