9 Jan - 2016 | par Audrey Clement-Robert

Ski alpin – Coupe du monde

Valérie Grenier, jeune et ambitieuse

Montréal, 9 janvier 2016 (Sportcom) – La jeune Valérie Grenier continue d’acquérir de l’expérience sur le circuit de la Coupe du monde de ski alpin. Malgré son 47e rang à l’épreuve de descente en sprint présentée samedi, à Altenmarkt-Zauchensee, en Autriche, la Québécoise garde le moral et continue de voir le positif en vue de sa prochaine course.

« L'épreuve n'était pas facile avec les nombreux changements de direction assez brusques et la surface très “bumpy”. Je n'ai pas été en mesure de skier comme je le voulais. Mais, comme je dis souvent, ce n'est pas encore une discipline dans laquelle je me sens super confiante. Je sais que ça prend beaucoup d'expérience, et puisque nous ne nous entraînons pratiquement jamais en descente, ces courses sont pour moi des pratiques qui me permettent d'apprendre et d'acquérir plus d'expérience », a commenté la jeune athlète de 19 ans.

En raison d’un manque de neige, les skieuses ont dû s’élancer de la porte du super-G et non du départ habituel de l’épreuve de descente qui se trouve beaucoup plus haut dans la montagne. Exceptionnellement, la course s’est donc déroulée en deux manches, comme les épreuves techniques, pour que le parcours soit assez long.

Avec sa 47e place en première manche, l’athlète de Mont-Tremblant ne s’est malheureusement pas qualifiée pour la deuxième descente. Elle a parcouru la distance en 1 min 8,53 s, soit à 3,59 secondes de la skieuse la plus rapide, l’Américaine Lindsey Vonn.

« C'est mon style de ski que j'essaye de changer petit à petit. Ça fonctionne parfois, mais pas toujours. Je dois vraiment être plus active. J'entreprends mes virages sur la bonne ligne, mais je ne mets pas assez d'angles dans mes skis et je finis mes courbes beaucoup trop basses. Je dois penser à en donner plus, comme s'il s'agissait d'un super-G », a ajouté Grenier.

L’autre Canadienne présente, l’Ontarienne Larisa Yurkiw, a terminé la première manche au deuxième rang à 0,91 seconde derrière Vonn, qui a arrêté le chrono à 1 min 4,94 s.

Au terme de la deuxième descente, la reine des pentes a réussi une fois de plus réussie à conserver son avance en cumulant un temps de 2 min 11,17 s. Il s'agit de sa 36e victoire en carrière dans cette discipline. Ce faisant, elle égale la marque mondiale de l’Autrichienne Annemarie Moser-Proell.

Sa plus proche rivale fut la Canadienne Yurkiw qui a conclu avec une seule seconde de retard (2 min 12,17 s). Le podium fut complété par l’Autrichienne Cornelia Huetter (+1,66 seconde).

Dimanche, les skieuses seront de retour sur les pentes pour la présentation de l’épreuve du super-G. « J'ai très hâte à demain! Je veux donner tout ce que j'ai et j'espère terminer avec un autre top-20 comme au Lac Louise! » a conclu Valérie Grenier.

Vous pourriez aussi aimer...

1 Août - 2022 | par Sportcom

EN RAFALE (Jeux du Commonwealth)

1er août 2022 Haltérophilie – Maude Charron toujours au sommet du podium Un an après avoir été sacrée championne olympique à Tokyo,…

Nos partenaires