6 Jan - 2024 | par India Lafond

Ski alpin – Coupe du monde

Valérie Grenier signe sa deuxième victoire en carrière sur la piste de Kranjska Gora

Montréal, 6 janvier 2024 (Sportcom) – Difficile de penser autrement : la piste de Kranjska Gora, en Slovénie, semble être le terrain de jeu par excellence de la skieuse Valérie Grenier ! Quasiment un an après y avoir obtenu sa première victoire en carrière, Grenier a répété le même exploit en récoltant sa deuxième médaille d’or en Coupe du monde au slalom géant disputé sur cette même piste, samedi.

« Je suis vraiment contente et fière. Ça fait juste trop du bien […] Je ne sais pas pourquoi cette piste-là me va aussi bien, mais ça semble être le dernier mur qui est l’endroit où je ski le plus vite », a mentionné Valérie Grenier d’entrée de jeu lors de son entrevue avec Sportcom.

« C’est ici que j’avais gagné l’an passé. L’année d’avant, j’avais terminé quatrième, a-t-elle poursuivi. C’est une piste qui semble être bonne pour moi, mais ça ajoute un stress de plus parce qu’on se demande si on va être capable de le refaire. »

La skieuse s’est d’abord positionnée quatrième lors de sa première descente de la journée avec un temps de 56,90 s. « Dans ma tête, j’avais fait plusieurs erreurs, mais en fait, c’était juste une grosse erreur qui m’a quand même coûté cher. Ça m’a donc frustrée dans le moment », a-t-elle confié en faisant référence à son premier passage.

« Finalement, c’était moins pire que je pensais. J’étais quand même juste quatrième après la première skieuse. C’était encourageant de voir que malgré mon erreur, j’avais skié vite et j’étais quand même capable d’être à trois dixièmes de seconde de la première. », a dit Grenier.

Malgré des conditions météorologiques qui ont légèrement trempé les skieuses samedi, Valérie Grenier a réussi à demeurer concentrée pour voler la vedette en deuxième manche ! « On était dans la grosse pluie. On était complètement mouillées, mais sinon, la neige était belle. On a été chanceuses quand même, malgré la météo », a-t-elle révélé.

Vingt-septième sur la liste de départ pour la seconde manche, la Franco-Ontarienne a dégagé de la confiance dès que ses skis ont touché la neige et sa technique lui a permis de terminer avec un temps de 53,61 s et un cumulatif de 1 min 50,51 s.

« Je ne dirais pas que j’ai fait quelque chose d’extravagant ou différent, mais c’était mon ski à moi et sans erreur, a-t-elle expliqué. Ç’a été du bon ski rapide, ce qui est quelque chose que je recherchais depuis plusieurs courses. »

Derrière Grenier, la Suisse Lara Gut-Behrami (+0,37 seconde) et l’Italienne Frederica Brignone (+0,51 seconde) ont complété le podium de cette sixième Coupe du monde de la saison.

La Slovaque Petra Vlhova, meneuse provisoire après la première descente, a quant à elle frôlé le top-3 avec un léger retard de 10 centièmes de seconde sur Brignone, reine de la dernière Coupe du monde de Mont-Tremblant.

De son côté, Sarah Bennett, qui était aussi de la partie en Slovénie, n’a pas été en mesure de se qualifier pour la deuxième manche. Son temps de 1 min 00,72 s lui a procuré la 49e place.

Vous pourriez aussi aimer...

5 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Entre la jeunesse et la sagesse

Montréal, 5 février 2024 (Sportcom) – Elles n’en sont qu’à leurs débuts ensemble sur la scène internationale, sauf que la complicité et…

3 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Un retour argenté pour Jacqueline Simoneau !

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – À sa première finale internationale en plus de deux ans, la nageuse artistique Jacqueline Simoneau a…

Nos partenaires