10 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse longue piste – Championnats du monde toutes distances

Valérie Maltais conclut sa saison avec une huitième place

Nouvelle

Montréal, 10 mars 2024 (Sportcom) – Installée au neuvième rang provisoire après la première journée de compétition aux Championnats du monde toutes distances de patinage de vitesse longue piste à Inzell, en Allemagne, Valérie Maltais a été en mesure d’améliorer son sort dimanche, lui permettant de participer au 5000 m pour conclure sa saison.

Les six meneuses au classement cumulatif après les trois premières épreuves de la fin de semaine avaient la chance de participer au 5000 m en clôture de l’événement, tout comme deux autres patineuses repêchées en fonction de leur temps au 3000 m. Comme Maltais avait pris le sixième rang sur cette distance samedi, elle a fait partie des deux athlètes supplémentaires qui ont pris le départ du 5000 m.

En début de journée, l’athlète de La Baie avait terminé au huitième rang du 1500 m avec un temps de 1 min 54,73 s.

« Le 1500 m était quand même assez important, je voulais faire une belle course pour commencer la journée. Je savais que j’avais de la vitesse et de l’endurance. Je voulais faire une course qui reflétait la façon dont je me sentais et je suis assez satisfaite de mon résultat », a mentionné Maltais en entrevue avec Sportcom.

La Néerlandaise Joy Beune l’a emporté en 1 min 52,65 s, un nouveau record de la piste. La Chinoise Mei Han (+0,32 seconde) et la Néerlandaise Antoinette Rijpma-De Jong (+0,80 seconde) ont respectivement terminé deuxième et troisième.

Maltais a ensuite terminé le 5000 m en 7 min 8,71 s pour prendre le septième rang, avouant que ses jambes sont rapidement devenues lourdes lors de cette dernière course de sa saison. La Québécoise a concédé 16,09 secondes à Joy Beune, gagnante de l’épreuve.

« C’est la première fois que j’accédais au 5000 m aux mondiaux sur toutes distances. Je n’étais peut-être pas aussi en forme qu’au début du mois de février. Je n’ai eu qu’une heure entre mon 1500 m et mon 5000 m, je me sentais bien, mais ça n’a pas été long que j’ai compris que j’allais devoir aller chercher loin dans mes réserves d’énergie », a expliqué Maltais.

Avec ces deux résultats dimanche, Maltais a conclu la fin de semaine au huitième rang, le meilleur résultat de sa carrière aux Championnats du monde toutes distances. Le podium final a été dominé par les Néerlandaises alors que Joy Beune a remporté l’or devant ses compatriotes Marijke Groenewoud et Antoinette Rijpma-De Jong.

« L’objectif était surtout d’accéder au 5000 m durant la fin de semaine. Je peux dire mission accomplie et je suis très heureuse. C’est une belle façon de conclure ma saison. Ce n’est pas facile de faire quatre grosses courses en deux jours, la fatigue se faisait sentir, mais je suis bien contente de ce résultat », a-t-elle ajouté.

Coach Dubreuil

Après avoir participé aux épreuves de sprint à Inzell disputées jeudi et vendredi. Laurent Dubreuil s’est improvisé entraîneur pour le reste de la fin de semaine afin de venir en aide à Gregor Jelonek, seul entraîneur canadien sur place en Allemagne.

Comme on aurait pu se l’imaginer, Dubreuil a pris son rôle extrêmement au sérieux, comme l’a expliqué Valérie Maltais.

« Laurent était investi à 100%. Il venait nous voir avant les courses pour s’assurer qu’on avait tout ce dont on avait besoin, il nous demandait ce qu’on voulait savoir pendant la course et où on voulait qu’il se place. C’était parfait, ç’a amené de la belle énergie et je pense que ç’a donné un bon coup de main à Gregor », a conclu Maltais en souriant.

Vous pourriez aussi aimer...

14 Avr - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une interruption qui brise le rythme

Montréal, 14 avril 2024 (Sportcom) – Clara Émond (EF Education-Cannondale) était dans une échappée à deux et Simone Boilard (Uno-X Mobility) bataillait…

13 Avr - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Bonhomme et Plante en finale à la Madison

Montréal, 13 avril 2024 (Sportcom) – Lily Plante et Ariane Bonhomme n’avaient pas vraiment d’attente lorsqu’elles s’apprêtaient à s’élancer en finale de…

Nos partenaires