10 Nov - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse sur longue piste – Coupe du monde

Au pied du podium en lever de rideau

Nouvelle

Montréal, 10 novembre 2023 (Sportcom) – La Coupe du monde d’Obihiro, au Japon, marquait vendredi le début de la saison en patinage de vitesse longue piste. Valérie Maltais a répondu présente pour ce premier rendez-vous de la campagne en se classant quatrième au départ groupé.

Maltais et sa coéquipière ontarienne Ivanie Blondin se sont rapidement placées à l’avant du peloton dès le premier tour avant de sagement se replier derrière pour laisser toute la place aux patineuses qui se sont lancées dans le premier sprint intermédiaire.

Maltais est retournée dans le feu de l’action par la suite en allant chercher les trois points du deuxième sprint intermédiaire.

Dans le dernier tour, Maltais et Blondin ont pu collaborer afin de rattraper la Sud-Coréenne Boreum Kim, qui s’était échappée un peu plus tôt. Un groupe de quatre patineuses s’est alors formé dans la dernière ligne droite.

Blondin s’est démarquée du lot pour aller chercher une première d’or cette saison alors que la Néerlandaise Esther Kiel a terminé au deuxième rang (+0,34 seconde). L’Américaine Mia Kilburg-Manganello complète le podium en troisième place (+0,47 seconde), tout juste devant Valérie Maltais qui doit se contenter du quatrième échelon (+0,94 seconde).

« Je suis quand même contente de ma course. J’ai fait quelques erreurs tactiques, surtout à la fin. J’ai réalisé que j’ai plus de vitesse que l’an passé. La semaine prochaine, je vais pouvoir lancer mon sprint différemment et je pense que ça pourrait m’amener sur le podium. Je me sens super bien ! » a mentionné Valérie Maltais.

Antoine Gélinas-Beaulieu était lui aussi en action vendredi au départ groupé du côté masculin à Obihiro. Il a obtenu le même résultat que Maltais, terminant au quatrième rang, avec un retard de 0,44 seconde sur le vainqueur, le Néerlandais Bart Hoolwerf.

Le Belge Bart Swings (+0,02 seconde) et le Suisse Livio Wenger (+0,03 seconde) ont complété le podium derrière Hoolwef, terminant respectivement deuxième et troisième.

Très patient en milieu de peloton lors des 15 premiers tours de piste, Gélinas-Beaulieu a ouvert la machine en fin d’épreuve pour concrétiser sa quatrième place, devançant l’Italien Andrea Giovannino par une enjambée.

« Ce n’était pas la journée que j’espérais » – Laurent Dubreuil

Quant à lui, Laurent Dubreuil aurait probablement espéré un meilleur scénario pour amorcer la saison 2023-2024 des Coupes du monde. Le vice-champion du monde au 500 m n’a pas connu la journée espérée à Obihiro en terminant au septième rang de l’épreuve du 500 m avec un chrono de 35,08 s (+0,56 seconde).

Dubreuil a mentionné s’être blessé au dos il y a quelques jours et ne pas avoir été en mesure de récupérer au maximum avant de se lancer dans le feu de l’action vendredi.

« Ce n’était pas la journée que j’espérais. Je me suis fait mal au dos il y a trois jours à l’entraînement. J’avais mal au départ et j’étais limité dans mes mouvements. Faire 9,78 s au départ, ce n’est vraiment pas bon ! C’est difficile de compétitionner avec les meilleurs quand je ne suis pas plus vite que ça au départ », a indiqué Dubreuil.

Les Japonais ont monopolisé le podium au 500 m alors que la médaille d’or est revenue à Tatsuya Shinhama qui a devancé dans l’ordre ses compatriotes Wataru Morishige (+0,17 seconde) et Yuma Murakami (+0,30 seconde).

Au 1000 m, Dubreuil n’a pu faire mieux que le 18e rang en raison de son temps de 1 min 10,26 secondes (+1,91 seconde). Encore une fois, ses maux de dos l’ont limité dans ses mouvements et il n’a pas été en mesure de mettre toute la gomme.

« J’ai été capable de sauver les meubles en fin de course au 500 m, mais vraiment pas au 1000 m. Je me suis fait battre assez facilement par tout le monde. J’ai fait ce que je pouvais, mais j’étais vraiment raide ! J’espère que les choses vont se replacer d’ici la fin du week-end » a ajouté Dubreuil.

En action au 1000 m masculin dans le groupe B, David La Rue s’est classé cinquième, à 1,05 seconde du gagnant, le Japonais Tatsuya Shinhama.

À lire : La renaissance sportive de David La Rue

De son côté, Béatrice Lamarche a terminé au neuvième rang du groupe B au 1000 m chez les femmes. La course a été remportée par la Japonaise Rio Yamada.

L’action reprendra samedi à l’ovale Meiji Hokkaido-Tokachi d’Obihiro alors que Béatrice Lamarche (500 m et 1500 m), David La Rue (1500 m et poursuite par équipe), Antoine Gélinas-Beaulieu (1500 m et poursuite par équipe) et Valérie Maltais (1500 m et poursuite par équipe) seront en action.

Vous pourriez aussi aimer...

12 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une autre troisième place pour Pascal Ackermann

Montréal, 12 juillet 2024 (Sportcom) – L’Allemand Pascal Ackerman, coéquipier des Québécois Hugo Houle et Guillaume Boivin chez Israel – Premier Tech,…

14 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Magdeleine Vallières-Mill conclut le Giro du bon pied

Montréal, 14 juillet 2024 (Sportcom) – Magdeleine Vallières-Mill (EF-Oatly-Cannondale) a franchi la ligne d’arrivée de la huitième et dernière étape du Tour…

Nos partenaires