1 Déc - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

L’échappée survit jusqu’au bout et Maltais grimpe encore sur le podium

Nouvelle

Montréal, 1er décembre 2023 (Sportcom) – Après une quatrième place au départ groupé à Obihiro et une médaille de bronze à la même épreuve à Pékin, il y a deux semaines, la suite logique a été respectée pour Valérie Maltais, vendredi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste de Stavanger, en Norvège. La Québécoise a été la deuxième à franchir le fil d’arrivée au départ groupé, remportant sa deuxième médaille de la saison dans la discipline.

Patiente dans les cinq premiers tours, Maltais a saisi l’opportunité d’attaquer après le premier sprint intermédiaire en compagnie de la Néerlandaise Irene Schouten et de l’Américaine Mia Kilburg-Manganello.

Le trio de tête s’est alors forgé une confortable avance dans les tours suivants pendant que leurs compatriotes contrôlaient le trafic dans le peloton.

« Au début de la course, je voulais partir en échappée après le premier sprint et tout s’est bien placé. La Néerlandaise est partie en même temps que moi et on a rejoint l’Américaine. On a bien contrôlé l’échappée et nos coéquipières ont bien géré dans le peloton. On a filé jusqu’à la ligne d’arrivée », a expliqué Maltais.

Le sprint final a été lancé lorsque Maltais, Schouten et Kilburg-Manganello se retrouvaient à l’arrière du peloton, avant un tour d’avance. La Néerlandaise a réussi à se démarquer pour remporter l’épreuve alors que Maltais a suivi, 0,94 seconde derrière.

« Irene a lancé le sprint avec un tour à faire et quand j’ai vu le peloton devant, j’avoue que j’ai eu un doute. Je ne savais pas trop quoi faire, je ne savais pas si je devais dépasser le peloton. Personne n’a réagi, j’ai dû passer par l’extérieur et ç’a été un peu compliqué à la fin », a-t-elle ajouté.

Il s’agit de la deuxième médaille d’argent de la carrière de Maltais au départ groupé, elle qui avait également terminé sur la deuxième marche du podium lors de la Coupe du monde de Tomaszow-Mazowiecki, en Pologne, en février dernier.

« On espère vraiment que ce soit une médaille d’or qui suit ! C’est sûr que je travaille pour ça et c’est ce que je souhaite. Je gagne de la confiance au départ groupé cette année, j’apprends à réagir aux bons moments. Une médaille d’or la semaine prochaine, ce serait génial ! » a conclu Maltais.

Antoine Gélinas-Beaulieu était lui aussi en action au départ groupé chez les hommes. Le patineur originaire de Sherbrooke a terminé au 14e échelon avec un retard de 2,09 secondes sur le vainqueur.

Alors que les membres de l’échappée étaient largement en avance dans les derniers tours de la course, Gélinas-Beaulieu a activement participé au retour du peloton sur les meneurs. Le Néerlandais Marcel Bosker a cependant réussi à résister pour compléter sa journée avec la médaille d’or.

Quant à lui, Laurent Dubreuil a terminé au 18e rang au 1000 m, tout juste derrière ses compatriotes Connor Howe (16e) et Vincent De Haître (17e).

Le Québécois a connu un départ rapide avec un temps de 16,2 secondes dans les 200 premiers mètres, le deuxième départ le plus rapide de la journée. Les choses se sont toutefois corsées pour Dubreuil dans les 400 derniers mètres de la course avec un tour de 28,6 secondes. Il a franchi la ligne d’arrivée en 1 minute 10,37 secondes.

« Mon départ était bon, mais ça s’est arrêté là. Je me sens explosif, ce qui est bon pour mes courses au 500 m. Par contre, je n’ai pas la forme nécessaire pour faire un bon 1000 m présentement. Je peux patiner un peu mieux, mais ça fera seulement des petites différences. Je dois faire des changements à l’entraînement et je vais pouvoir travailler là-dessus dans le temps des fêtes », a noté Dubreuil.

De son côté, Béatrice Lamarche a pris le huitième rang du 1000 m dans le groupe B en tout début de journée. Un résultat relativement satisfaisant pour la patineuse de 25 ans.

« C’est un résultat qui ressemble pas mal à ce que je fais depuis le début de la saison. J’ai eu de bonnes sensations, même si les conditions ne sont pas très rapides ici, en Norvège. Ça me prépare pour le 1500 m demain qui sera ma dernière course de la fin de semaine », a-t-elle expliqué.

L’action reprendra samedi à Stavanger avec, au programme, les épreuves de 500, 1500 et 10 000 m.

Vous pourriez aussi aimer...

5 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Entre la jeunesse et la sagesse

Montréal, 5 février 2024 (Sportcom) – Elles n’en sont qu’à leurs débuts ensemble sur la scène internationale, sauf que la complicité et…

13 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une médaille d’or historique pour le Canada

Montréal, 13 février 2024 (Sportcom) – Les fondeurs canadiens ont animé le spectacle de brillante façon, la semaine dernière, aux Championnats du…

Nos partenaires