19 Fév - 2022 | par Mathieu Laberge

Jeux olympiques – Patinage de vitesse longue piste

Valérie Maltais au sommet de son art

Nouvelle

Twitter, Patinage de vitesse Canada

Montréal, 19 février 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais n’a pas joué un rôle de figurante à sa dernière course aux Jeux olympiques de Pékin. Samedi, la patineuse de vitesse longue piste de La Baie s’est classée sixième à la compétition du départ groupé grâce à ses 6 points amassés lors de sprints intermédiaires.

Sa coéquipière Ivanie Blondin, avec qui elle avait été médaillée d’or à la poursuite par équipe, a pris le deuxième rang derrière la Néerlandaise Irene Schouten.

Finaliste à l’épreuve masculine, Antoine Gélinas-Beaulieu a quant à lui conclu en 15e place, deux rangs derrière son compatriote Jordan Belchos.

« Je me sentais bien en contrôle et je suis vraiment fière de ma course. J’ai fait des choses qui ont fait réagir mes adversaires. Je suis très contente et très satisfaite ! », a indiqué Maltais à Sportcom, ajoutant que sa médaille d’or obtenue il y a quelques jours a allégé la fin de ses Jeux.

La Québécoise s’est échappée du groupe un demi-tour avant le premier sprint intermédiaire pour se forger une avance approchant les 100 mètres. Schouten a ensuite pris les commandes du peloton afin de revenir sur Maltais qui s’est relevée pour être rattrapée un tour après le deuxième sprint intermédiaire.

« Aujourd’hui, nous avons décidé de faire des courses individuelles (plutôt que de travailler en équipe avec Blondin). Je me sentais super bien et je voulais saisir les occasions. J’y suis allée pour le premier sprint et mon avance était bonne, alors mon entraîneur m’a dit de continuer. J’ai tout donné et c’était la première fois que je faisais une échappée aussi tôt dans une course. »

Avant d’entamer l’avant-dernier tour, Maltais en a remis une couche qui a fait un dernier ménage dans le peloton. Blondin s’est ensuite positionnée en tête avant l’entrée du dernier virage et Schouten a démontré qu’elle était la plus forte pour effectuer le dépassement gagnant une vingtaine de mètres avant l’arrivée.

Des Jeux à la hauteur

Valérie Maltais a conclu ses quatrièmes Jeux olympiques après trois éditions où elle était inscrite en patinage de vitesse courte piste. Elle retire une très grande satisfaction d’être arrivée en Chine au sommet de sa forme physique et mentale.

« Ma plus grande fierté, c’est toute ma préparation. Bien humblement, j’ai été très professionnelle dans toute ma préparation afin d’arriver le plus prête possible. C’est sûr que de gagner une médaille d’or olympique, c’est difficile d’avoir des meilleurs moments que ça ! »

En fait, oui, c’est quand même possible et elle l’a vécu à Pékin, car son amoureux et coéquipier Jordan Belchos lui a fait une demande en mariage au village des athlètes.

« Je suis extrêmement heureuse en ce moment et sereine dans mes choix. À 31 ans, j’ai l’impression que je me connais bien. Ma tête est à la bonne place et je m’entoure des bonnes personnes. »

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires