18 Nov - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Valérie Maltais signe son meilleur résultat au départ groupé

Nouvelle

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais avait terminé au septième rang du départ groupé la semaine dernière à Stavanger, en Norvège, et elle comptait bien améliorer ce résultat aussi rapidement que possible.

C’est mission accomplie pour la Saguenéenne qui a fini cinquième vendredi à Heerenveen, aux Pays-Bas, alors qu’elle a été dans la course pour une place sur le podium jusqu’à la toute fin. Il s’agit du meilleur résultat de sa carrière dans cette spécialité.

« Je suis vraiment contente de ma course. J’ai pratiqué ma patience pour être en forme dans le sprint final. L’objectif était de faire des choses qui allaient me donner confiance et c’est réussi pour cette partie-là. Ce ne sera pas nécessairement toujours ma stratégie, mais c’est bien de voir que je suis capable d’être là et de sprinter à la toute fin », a mentionné Maltais en visioconférence.

La Néerlandaise Irene Schouten a fait plaisir aux partisans présents au Thialf en remportant l’épreuve avec presque un tour d’avance sur ses poursuivantes. Schouten a pu franchir la ligne d’arrivée avec les bras vers le ciel, sous un tonnerre d’applaudissements.

Valérie Maltais se retrouvait derrière dans un groupe de cinq patineuses qui espéraient toutes conclure leur journée avec une médaille. Malgré une accélération à la fin de la course, Maltais (+18,81 secondes) n’a pas été en mesure d’atteindre le podium.

« Je n’ai pas été pour les sprints aujourd’hui et je me suis gardé des jambes pour la fin de la course. Je suis restée dans le peloton de tête pour réagir, mais je n’ai pas nécessairement initié les mouvements. Je me plaçais toujours bien et je lisais bien les réactions des autres filles. »

« Je me suis surprise à quelques reprises, notamment quand j’ai dépassé une Américaine à la toute fin. Il va falloir que je travaille là-dessus, de ne pas être surprise d’être dans le peloton de tête en fin de course! En revenant à Québec, je vais travailler sur ma vitesse dans les virages serrés pour améliorer mes chances », a-t-elle ajouté.

Marijke Groenewoud a complété le doublé néerlandais en s’emparant de la médaille d’argent (+18,21 secondes). Tout juste derrière Groenewoud, l’Ottavienne Ivanie Blondin (+18,23 secondes) a ajouté une médaille de bronze à sa collection.

Laurent Dubreuil gêné par une chute

Après avoir remporté deux médailles d’argent le week-end dernier à Stavanger, Laurent Dubreuil n’a pas connu autant de succès à sa première sortie à Heerenveen. L’athlète de 30 ans a dû se contenter du 10e rang au 1000 m.

Jumelé à l’Américain Jordan Stolz, Dubreuil a signé un excellent départ qui le plaçait virtuellement au premier rang. Il a toutefois été gêné par la chute de Stolz qui est passé directement devant lui avant d’aboutir dans le muret de protection.

La mésaventure de Stolz a forcé Dubreuil a posé les deux patins au sol pendant un bref instant, suffisant pour lui faire perdre quelques fractions de seconde qui se sont avérées déterminantes.

« La chute m’a fait hésiter et ça m’a fait ralentir quelque peu. J’ai l’impression que j’avais les jambes pour monter sur le podium aujourd’hui et j’avais un plan de course excellent. Je croyais que la paire était parfaite pour moi, mais finalement ç’a été la pire paire possible. J’ai été très malchanceux, mais au moins, on a pu éviter la collision », a indiqué Dubreuil.

« C’est fâchant parce que je pense que j’étais en route pour une très bonne course. En temps réel, ça se passe tellement vite que tu ne sais pas à quel point tu as perdu du temps. J’espérais presque un miracle, mais je me doutais que ça allait être difficile de revenir de ça. »

Dans la même discipline, Antoine Gélinas-Beaulieu a terminé au 15e rang (+1,13 seconde). L’épreuve a été remportée par le Chinois Zhongyan Ning qui a été accompagné sur le podium par le Néerlandais Joep Wennemars (+0,22 seconde) et l’Estonien Marten Liiv (+0,25 seconde).

Malgré sa 10e place, Dubreuil pointe au troisième rang du classement général provisoire au 1000 m en raison de ses 85 points. Il est à égalité avec Joep Wennemars, alors que Zhongyan Ning est seul en tête avec 96 points.

Dubreuil aura la chance de se reprendre rapidement. Il sera de retour en piste dès samedi pour la présentation du 500 m. Le Lévisien avoue toutefois qu’il n’oubliera pas aussi facilement sa sortie de vendredi.

« J’ai hâte au 500 m, c’est certain. Par contre, même si je gagne, ça ne me redonne pas le résultat que j’aurais pu avoir aujourd’hui. On passe à samedi et j’espère que tout se passera bien », a-t-il conclu.

De son côté, Béatrice Lamarche s’est classée septième du 1000 m dans la division B. Elle a arrêté le chrono à 1 min 17,799 s, soit 1,64 seconde derrière la gagnante, la Japonaise Ayano Sato. Toujours dans le groupe B, Christopher Fiola a complété son 1000 m en 1 min 10,363 s pour finir au 18e rang (+1,56 seconde).

La Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste d’Heerenveen se poursuit jusqu’à dimanche.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Jules Burnotte déçu, mais pas inquiet

Montréal, 29 novembre 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte n’a pas skié à la hauteur de ses attentes à la première Coupe du…

Nos partenaires