6 Juil - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Cyclisme sur route – Tour de France (World Tour hommes) et Tour d’Italie (World Tour femmes)

Une première victoire d’étape au Tour de France pour Simon Clarke et Israel – Premier Tech

Nouvelle

Montréal, 6 juillet 2022 (Sportcom) – À sa septième participation au Tour de France, l’Australien Simon Clarke a goûté à la victoire d’étape pour la toute première fois, mercredi, à Wallers-Arenberg. Qui plus est, il s’agit également de la première victoire d’étape au Tour de France pour la formation Israel – Premier Tech depuis sa création, en 2015.

Clarke a fait partie de l’échappée de cette cinquième étape dès les premiers instants, quand il a pris la fuite avec cinq autres cyclistes. Dans le dernier kilomètre, ils n’étaient plus que quatre à batailler pour la victoire d’étape.

Clarke et le Néerlandais Taco Van der Hoorn (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) ont ensuite distancé leurs rivaux. L’Australien a finalement puisé dans ses réserves pour devancer Van der Hoorn par quelques centimètres au fil d’arrivée.

Le Québécois Hugo Houle, 25e du jour (+1 minute 4 secondes), s’est grandement réjoui de la victoire de son coéquipier.

« On était tous très heureux de sa performance ! Il a pris l’échappée au bon moment avec d’autres bons coureurs, chapeau à eux. Simon a été très solide pour l’emporter et c’est plaisant de le voir gagner une étape au Tour après tout ce temps », a-t-il mentionné en entrevue avec Sportcom.

Durant la journée, Houle est demeuré près de son coéquipier Jakob Fuglsang afin de l’épauler à travers les 11 passages sur les pavés. La stratégie a fonctionné puisque le Danois a terminé en 19e place, au sein de son groupe, et il demeure en bonne position au classement général provisoire où il est actuellement 21e (+1 minute 20 secondes).

« Jakob a toujours été bien placé et j’ai pu lui donner un coup de main pour revenir dans les groupes de tête. J’ai été pris derrière une chute à un certain moment, mais j’étais accompagné de plusieurs coureurs de qualité, donc ça n’a pas été difficile de revenir. L’important c’était que Jakob soit bien placé au classement général à la fin de la journée et c’est mission accomplie », a souligné l’athlète de Sainte-Perpétue.

Un peu plus loin derrière, Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) et Guillaume Boivin (Israel – Premier Tech) ont franchi la ligne aux 106e et 107e rangs (+5 minutes 5 secondes).

« C’est une bonne journée pour nous. J’ai fait un gros boulot dans l’approche avant le dernier pavé. J’ai été pris dans la chute de mon coéquipier Olivier Le Gac, mais je me suis relevé pour le final. David (Gaudu) et Stefan (Küng) ont terminé dans le premier groupe, c’est bon pour le classement général », a commenté Duchesne.

Malgré une chute qui lui a fait perdre d’importantes secondes tôt dans la course, le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a été en mesure de conserver le maillot jaune de meneur. Il détient désormais une avance de 13 secondes sur l’Américain Neilson Powless (EF Education-EasyPost). Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies) pointe de son côté au troisième rang (+14 secondes).

Boasson Hagen et Powless ont été impliqués dans l’échappée du jour et se sont respectivement classés troisième et quatrième.

Hugo Houle est provisoirement 34e au cumulatif (+1 minute 51 secondes) alors que Guillaume Boivin se retrouve 114e rang (+11 minutes 48 secondes) et Antoine Duchesne 131e (+13 minutes 32 secondes).

La sixième étape de la Grande Boucle sera disputée jeudi sur 219,9 kilomètres entre Binche et Longwy.

Deuxième victoire d’étape pour Marianne Vos

La Néerlandaise Marianne Vos (Jumbo-Visma) a remporté mercredi une deuxième victoire d’étape depuis le début du Tour d’Italie. Il s’agit également de sa quatrième présence dans le top-3 après six jours de compétition.

Vos s’est imposée au sprint en devançant la Belge Lotte Kopecky (SD Worx) et l’Italienne Silvia Persico (Valcar – Travel & Service) pour mériter la victoire.

Seule Québécoise toujours en action au Giro féminin après le retrait d’Olivia Baril samedi dernier, Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-Tibco-SVB) a terminé 32e (+54 secondes).

« Je me suis très bien sentie pendant toute l’étape. Aujourd’hui, on faisait cinq fois le même circuit où il y avait une montée de deux kilomètres. Chaque tour, je me retrouvais avec les meneuses après la montée. J’ai manqué un peu de jus dans le final, mais je suis satisfaite », a expliqué la cycliste de 20 ans.

Alors qu’elle travaillait principalement pour sa coéquipière Letizia Borghesi depuis le début du Tour, Vallières-Mill tournera maintenant son attention vers l’Américaine Krista Doebel-Hickok, experte des épreuves en montagne.

« On force pour Krista pour le classement général dans les prochaines étapes. Notre objectif est un top-10 et elle est actuellement 27e. C’est encore très possible parce qu’elle excelle en montagne. On y croit ! »

La septième étape, qui sera disputée jeudi, se terminera avec une montée de 10 kilomètres jusqu’à Passo Maniva.

Vous pourriez aussi aimer...

8 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Un duo qui n’a pas fini de progresser

Montréal, 8 février 2024 (Sportcom) – Encore en train de reprendre son souffle, Audrey Lamothe a poussé un grand cri de joie…

Nos partenaires