30 Juin - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Water-polo – Championnats du monde de la FINA

Finir le tournoi sur une bonne note

Nouvelle

Montréal, 30 juin 2022 (Sportcom) – La formation féminine canadienne de water-polo n’a pas connu le début de tournoi espéré aux Championnats du monde de la FINA de Budapest. Jeudi, le Canada devait se contenter d’un match de classement pour la neuvième place. Les représentantes de l’unifolié ont pu conclure le tournoi de belle façon, s’imposant 20-11 face aux joueuses de la Nouvelle-Zélande.

Le Canada a rapidement pris le contrôle de la rencontre, menant 9-2 à la mi-temps. L’attaque néo-zélandaise s’est réveillée en deuxième moitié de rencontre, mais les Canadiennes ont continué à remplir le filet adverse pour l’emporter et terminer au neuvième rang des Championnats.

« C’était une déception de se retrouver dans ce match-là. C’est une belle fin de tournoi malgré tout. On a bien joué tout au long de la partie et on a toujours été en contrôle du match », a commenté Axelle Crevier, auteure d’un but lors de la rencontre.

Shae La Roche et Rae Lekness ont été les vedettes offensives pour la troupe de David Paradelo, trouvant toutes les deux le fond du filet à quatre reprises. Emma Wright a également complété un tour du chapeau au cours du match.

Hayley McKelvey et Kyra Christmas, avec deux buts chacune, Kelly McKee, Amanda Amorosa, Verica Bakoc et Kindred Paul ont été les autres marqueuses pour le Canada.

Les gardiennes Jessica Gaudreault et Clara Vulpisi se sont partagé le travail devant le filet canadien, cumulant conjointement 11 arrêts.

Quelques changements au sein de la formation et une préparation plus ou moins adéquate pour les Championnats du monde pourraient expliquer la contre-performance des Canadiennes à Budapest.

« Quelques joueuses expérimentées sont parties à la retraite depuis les Jeux olympiques de Tokyo, mais les nouvelles joueuses sont tout aussi bonnes. On a manqué d’opportunisme dans les parties importantes. À cause de la COVID, il y a eu beaucoup de modifications au calendrier. On est une équipe qui a besoin de pratiquer ensemble au maximum », a mentionné Crevier, qui se remettait elle-même d’une opération subie il y a trois mois.

« Je ne pensais même pas être en mesure de participer aux Championnats du monde. Je suis contente d’avoir pu y participer, mais le résultat me déçoit malgré les efforts que j’ai faits. À notre niveau, il faut plus qu’être présente, il faut être au sommet de notre forme. »

Les joueuses de l’équipe nationale profiteront d’un mois de congé complet en juillet avant de reprendre la préparation à la fin de l’été, notamment pour les Séries mondiales qui seront disputées en novembre.

« On va se reposer et revenir plus forte. On est une équipe qui aspire à plus qu’une neuvième place. On va travailler fort jusqu’aux Jeux de Paris et j’espère qu’on va se retrouver sur le podium d’ici là », a-t-elle conclu.

Natation en eau libre : Les premiers mondiaux d’Eric Brown

Le Montréalais de 19 ans Eric Brown était en action plus tôt cette semaine à l’épreuve du 10 kilomètres en natation en eau libre. À sa première expérience aux Championnats du monde de la FINA, le Québécois a terminé au 26e rang (+5 minutes et 18,2 secondes).

L’épreuve a été remportée par l’Italien Gregorio Paltrinieri qui a arrêté le chrono à 1 h 50 min 56,8 s. Il a tout juste devancé son compatriote Domenico Acerenza (+1,4 seconde) et l’Allemand Florian Wellbrock (+14,4 secondes).

Platrinieri a également mis la main sur une médaille d’argent à l’épreuve du 5 kilomètres.

Vous pourriez aussi aimer...

6 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Des relais d’or et d’argent

Montréal, 6 novembre 2022 (Sportcom) – Les champions olympiques du relais masculin Pascal Dion, Steven Dubois, Maxime Laoun et Jordan Pierre-Gilles ont…

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires