8 Sep - 2021 | par Luc Turgeon

Cyclisme sur route – Tour de Grande-Bretagne

Tous pour un à l’étape-reine

Nouvelle

Photo: Rally Cycling

Montréal, 8 septembre 2021 (Sportcom) – Nickolas Zukowsky et ses coéquipiers de la formation Rally ont tout fait pour accompagner le grimpeur Gavin Mannion jusqu’aux dernières montées mercredi, lors de la quatrième étape du Tour de Grande-Bretagne. L’Américain a profité de ce soutien pour se hisser parmi le top-20 de cette étape-reine de 210 km en prenant le 19e rang (+44 secondes).

« C’était la plus longue (course) du tour et tout le monde envisageait une grosse étape, a commenté Nickolas Zukowsky à Sportcom. On ne voulait pas trop se préoccuper de l’échappée parce qu’il n’y avait pas beaucoup de points à aller chercher au classement de la montagne, mais on voulait vraiment donner une chance à Gavin pour qu’il signe un résultat intéressant sur l’étape. »

Une échappée de six cyclistes a rapidement pris la fuite pour se forger une avance de plus de huit minutes sur le peloton.

L’équipe Rally a suivi son plan de match pour protéger Gavin Mannion. Le Québécois a notamment travaillé devant le peloton aux côtés de son coéquipier Joey Rosskopf pendant un certain temps.

« On voulait l’amener le plus frais possible aux dix derniers kilomètres pour qu’il puisse s’essayer dans l’ascension finale. »

Le parcours s’est conclu avec les montées de Marine Drive et de Great Orme, au nord du Pays de Galles, là où tout s’est joué. C’est finalement le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) qui a été le premier à franchir la ligne d’arrivée au sommet, tout juste devant le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) et le Canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation, +1 seconde).

De son côté, Zukowsky s’est classé 59e (+6 minutes 3 secondes).

« Personnellement, je suis super content de ce que j’ai pu faire et on a donné la meilleure chance possible à notre coéquipier de faire un bon résultat. Je me sentais très bien et plus ça va, mieux c’est. Je me trouve de bonnes jambes en cette fin de saison et mes coéquipiers sont satisfaits. »

Cette victoire in extremis sur le champion du monde en titre a permis à Van Aert de prendre les commandes du classement général provisoire. Il dispose désormais de 2 secondes sur le Britannique Ethan Hayter (Ineos Grenadiers), cinquième du jour.

Le coéquipier de Nickolas Zukowsky et vainqueur de la deuxième étape, Robin Carpenter, est maintenant troisième au classement de la montagne, à 28 points du Britannique Jacob Scott (Canyon dhd SunGod).

Jeudi, une cinquième étape de 152,2 kilomètres séparant Alderley Park et Warrington attend les coureurs et la stratégie de l’équipe Rally risque d’être différente.

« On va essayer d’être plus actifs pour l’échappée. Ceux qui y étaient au cours des derniers jours risquent d’être fatigués ! Le peloton est séparé en deux entre les grosses équipes et celles de niveau continental, mais la course demeure relevée et il faut aller chercher les occasions lorsqu’elles se présentent », a conclu Zukowsky.

Vous pourriez aussi aimer...

3 Sep - 2021 | par Mathieu Laberge

Olivia Baril vise encore plus haut

Montréal, 3 septembre 2021 (Sportcom) – La cycliste Olivia Baril (Massi-Tactic) est désormais la mieux placée de son équipe au classement général…

19 Sep - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Léandre Bouchard termine 27e à Snowshoe

Montréal, 19 septembre 2021 (Sportcom) – Dans une course excitante jusqu’à la toute fin à la Coupe du monde de vélo de…

Nos partenaires