21 Août - 2021 | par Mathieu Fontaine

Triathlon - Grande finale des séries mondiales

« Rien n’a marché pour moi aujourd’hui » – Jérémy Briand

Nouvelle

Photo: World Triathlon / Tommy Zaferes

Montréal, 21 août 2021 – Jérémy Briand n’a pas été en mesure de terminer sa course, samedi, lors de la Grande finale des séries mondiales de triathlon présentée à Edmonton. Après un passage difficile à la nation, le Québécois s’est retrouvé en fond de peloton et a décidé de se retirer de l’épreuve.

« Le calibre était très, très relevé pour cette compétition et il y a plusieurs athlètes qui voulaient faire le ménage dans l’eau dès le départ. Contrairement à ce que nous voyons d’habitude, nous n’avons pas nagé en groupe. C’était à fond dès le début et je me suis retrouvé derrière très rapidement », a expliqué Briand en entrevue à Sportcom.

À sa sortie de l’eau, le triathlète de Sainte-Julie s’est retrouvé en 38e place. Et après son premier tour à vélo, il a décidé de rendre les armes avant d’être doublé par les meneurs. « Pour moi, c’était la décision la plus logique à prendre avant de me faire dépasser et de me faire sortir. Rien n’a marché pour moi aujourd’hui (samedi). C’est dommage, mais ça fait partie du sport de haut niveau », a-t-il analysé.

Il s’agissait d’une deuxième sortie en sol canadien en autant de semaines pour Briand. Le week-end dernier, il avait été stoppé au repêchage de l’épreuve individuelle du Triathlon mondial Groupe Copley disputé au Vieux-Port de Montréal, avant de prendre le huitième rang du relais mixte en compagnie de ses coéquipiers de l’unifolié.

À lire aussi : Jérémy Briand aurait aimé voir plus de Canadiens

Briand profitera de quelques semaines de repos avant de prendre la direction de l’Europe, où il participera à deux Coupes du monde en septembre. « Ce sera de belles occasions pour moi de me reprendre. Mes deux dernières courses m’ont permis de prendre de l’expérience et j’en retire beaucoup de positif », a-t-il conclu.

Blummenfelt et Knibb montent sur la plus haute marche du podium

La course masculine a finalement été gagnée par le Norvégien Kristian Blummenfelt (1 h 44 min 14 s). Ce dernier l’a emporté au sprint devant le Belge Marten Van Riel, qui termine avec le même temps, et le Français Léo Bergere (+1 seconde).

Seul autre Canadien en lice à cette épreuve, le Britanno-Colombien Matthew Sharpe s’est classé 33e avec un temps de 1 h 52 min 57 s.

Du côté féminin, l’Américaine Taylor Knibb a remporté la course en 1 h 54 min 47 s. Elle a été suivie à l’arrivée par la Française Léonie Periault (1 h 55 min 43 s) et la championne des JO de Tokyo Flora Duffy (1 h 56 min 11 s), des Bermudes.

Forte de sa troisième place, Duffy a été sacrée championne du monde au classement cumulatif des Séries mondiales. Elle est du même coup devenue la première triathlète à mettre la main sur l’or olympique et le titre des mondiaux lors d’une même année. Elle avait aussi été couronnée championne du monde en 2016 et en 2017.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Août - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Les Canadiennes championnes du monde

Montréal, 31 août 2021 (Sportcom) – Le Canada a mis fin à une disette de neuf ans au Championnat mondial de hockey…

Nos partenaires