16 Mar - 2021 | par Mathieu Fontaine

Ski acrobatique - Championnats du monde

Le plaisir de skier mène Édouard Therriault vers la médaille d’argent

Nouvelle

FIS Freestyle

Montréal, 16 mars 2021 (Sportcom) – Édouard Therriault s’était fixé un objectif bien précis en vue de la finale du Big Air disputée mardi, aux Championnats du monde de ski acrobatique d’Aspen, au Colorado. Le Québécois souhaitait d’abord et avant tout avoir du plaisir à dévaler la pente, ce qu’il a accompli avec brio, concluant sa journée en tant que vice-champion du monde de cette épreuve.

« J’ai commencé ma journée heureux et je l’ai finie de la même manière ! J’y suis allé sans pression et mon but était juste d’avoir le plus de fun possible. C’est comme ça que je fonctionne, je me suis écouté et ç’a super bien marché pour moi aujourd’hui (mardi) », a indiqué Therriault à Sportcom, quelques minutes à peine après avoir complété sa compétition.

Tout s’est joué lors du troisième et dernier passage des compétiteurs en finale, où les deux meilleurs sauts de chaque athlète étaient comptabilisés au classement. Provisoirement troisième, Therriault a tout d’abord vu son coéquipier ontarien Evan McEachran le devancer, avant que l’Américain Mac Forehand fasse de même quelques instants plus tard.

Mais le jeune homme de 18 ans réservait une dernière surprise à ses adversaires. D’un air confiant et armé de son sourire habituel, il s’est élancé du haut de la piste et a parfaitement effectué sa manœuvre, un switch left double bio 1800 safety, ce qui lui a conféré un cumulatif de 183,00 points, une note suffisante pour prendre les commandes de l’épreuve.

Entouré des membres de son équipe au bas de la pente, le skieur de Lorraine a ensuite dû patienter près d’une dizaine de minutes, en raison d’un problème technique, avant d’enfin pouvoir observer le saut du tout dernier compétiteur en lice, le Suédois Oliwer Magnusson.

Ce dernier est venu souffler la victoire au Québécois avec une manœuvre qui lui a permis de porter son total à 185,25 points et d’être sacré champion du monde. Rien cependant pour brimer l’humeur incassable de Therriault en ce jour de finale.

« J’attendais avec mon équipe et mes amis en bas et j’ai reçu beaucoup d’amour. Je pense que j’ai beaucoup impressionné le monde aujourd’hui et ma joie était contagieuse. J’ai mis un sourire dans le visage des gens en demeurant toujours positif », a-t-il lancé.

Ce titre de vice-champion du monde senior en Big Air s’ajoute donc à celui de champion du monde junior au slopestyle qu’il avait remporté en 2019, du côté de la Suède. Une seule chose demeure toutefois plus importante que les médailles pour Édouard Therriault, soit de rester fidèle à lui-même.

« Je me sens comme si j’avais eu n’importe quel autre résultat et ça ne me monte pas à la tête. Premier ou dernier, mon but était simplement de bien skier. Je me sens super bien et j’ai vraiment apprécié chaque seconde. C’est juste du bonheur, rien d’autre », a-t-il conclu avant de monter sur le podium du plus important événement de la saison.

Également de ces Championnats du monde, la Lévisienne Olivia Asselin n’a finalement pas pris part à l’épreuve féminine remportée par la Russe Anastasia Tatalina.

Édouard Therriault et Olivia Asselin demeureront à Aspen, où une Coupe du monde de slopestyle est prévue samedi.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Le meilleur est à venir selon Colleen Loach

Montréal, 30 juillet 2021 (Sportcom) – Colleen Loach et son cheval Qorry Blue d’Argouges ont obtenu 35,60 points de pénalité à l’épreuve de…

11 Juil - 2021 | par Mathieu Fontaine

Une autre journée éprouvante en montagne

Montréal, 11 juillet 2021 (Sportcom) – Les grimpeurs ont une fois de plus été en vedette, dimanche, lors de la 15e étape…

Nos partenaires