20 Jan - 2024 | par Mathieu Laberge

Ski de fond – Coupe du monde

Huitième, Antoine Cyr demeure toujours aussi affamé

Nouvelle

Photo: Facebook, Nordiq Canada

Montréal, 20 janvier 2024 (Sportcom) – Huitième au 20 km classique départ groupé de la Coupe du monde de ski de fond d’Oberhof, Antoine Cyr a signé son deuxième meilleur résultat de la saison. Samedi en Allemagne, le Québécois a accusé un retard de seulement 2,5 s sur le gagnant, le Norvégien Erik Valnes.

La Norvège a d’ailleurs monopolisé les quatre premières places du classement, alors que Martin Loewstroen (+0,9 s) et Paal Goldberg (+1,6 s) sont aussi montés sur le podium.

« Je suis super content et j’ai fait une bonne course. À travers la saison, la forme a été super constante et là, je suis en train de retomber sur mes pieds pour enligner les bons résultats », a souligné Cyr, dont le meilleur résultat cette saison avait été une septième place à la poursuite 20 km classique de Davos, comptant pour la cinquième étape du Tour de ski.

Également présent samedi, le Sherbrookois Olivier Léveillé a pris le 33e rang (+1 min 25,5 s).

Cyr s’est dit encouragé de voir sa forme du Tour de ski se poursuivre en Coupe du monde.

« J’ai bien performé avec une 12e place au classement général et un Top-10 (d’étape). Après le Tour, la forme est toujours un peu incertaine, mais là, mon corps réagit bien et cette fin de semaine ci en est la preuve. […] Être là parmi les meilleurs au final, c’est intéressant. J’ai souvent fini aux alentours de la huitième place dans ma carrière et je mentirais si je disais que je ne suis pas affamé pour plus, mais le plus va venir, j’en suis certain ! »

À l’épreuve féminine présentée dans le même format, Liliane Gagnon s’est classée 35e, à 3 min 39,3 s de la gagnante, la Suédoise Frida Karlsson. Pour Gagnon, il s’agissait de sa première Coupe du monde de la saison. Katherine Stewart-Jones a pour sa part été contrainte à l’abandon en raison d’ennuis de santé.

Prochain objectif : jouer la gagne

Antoine Cyr a maintenant sa place dans les fins de courses de longues distances, surtout en style classique. Samedi, le Gatinois a fait l’élastique à quelques occasions dans les derniers raidillons du parcours, sans toutefois casser, ce qui lui a permis de demeurer dans le groupe de tête. Si le fondeur veut rassasier son appétit et se rapprocher un peu plus du podium, il sait qu’il doit améliorer son positionnement et sa stratégie à ces moments précis.

« J’ai la forme et la force pour être dans le premier groupe, alors je devrais me tenir un peu plus proche du Top-10 et du Top-5. Il faudrait que je fasse un effort pour être un peu plus près du devant, ce qui ferait en sorte que l’élastique se produirait moins souvent et que je serais mieux positionné pour le final. Il faut que je crée mes occasions et que je sois là dans les moments importants. C’est une des choses sur lesquelles je peux travailler. »

Le fondeur sera du relais masculin de dimanche.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

25 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Les fleurettistes canadiens seront à Paris !

Montréal, 25 février 2024 (Sportcom) – L’équipe canadienne masculine de fleuret a officieusement assuré sa place aux Jeux olympiques de Paris l’été…

Nos partenaires