4 Mar - 2022 | par Mathieu Fontaine

Le relais canadien huitième à la reprise des activités

Nouvelle

Nordic Focus

Montréal, 4 mars 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte et ses coéquipiers de l’équipe nationale de biathlon ont renoué avec l’action vendredi, à la Coupe du monde de Kontiolahti, en Finlande. De retour d’une pause d’une dizaine de jours après les Jeux olympiques de Pékin, les Canadiens ont signé le huitième temps du relais masculin 4 x 7,5 km.

Les Norvégiens, auteurs d’un chrono de 1 h 12 min 6,1 s, ont été les plus rapides à franchir la distance et ils ont été couronnés à l’issue de l’épreuve. Les champions olympiques ont été accompagnés sur le podium par les Suédois (+10,6 s) et par les Français (+12,4 s).

Pour leur part, Burnotte, Adam Runnalls, Scott Gow et Christian Gow ont conclu le parcours avec 2 min 43,3 s de retard sur les vainqueurs. Aux dires du Québécois, l’inactivité et le manque d’entraînement des deux dernières semaines se sont fait ressentir sur la piste lors de ce relais.

« C’était difficile ! J’avais presque oublié ce que c’était de pousser à fond pendant près de 20 minutes. C’est rough sur le corps », a-t-il lancé avec une touche d’humour en entrevue avec Sportcom.

Troisième relayeur du Canada à s’élancer vendredi, Burnotte a connu une course à l’image de ses coéquipiers. Il a eu recours à des balles supplémentaires lors de ses trois séances de tir et il n’a pu réduire l’écart avec le groupe de tête lors de son passage.

« Nous n’avions pas nécessairement d’objectif de résultat aujourd’hui (vendredi) et nous voulions simplement faire une bonne course. Ce n’était pas tout à fait là sur le ski et nous aurions aimé être dans le top-6 encore une fois, mais c’était quand même une bonne course dans les circonstances », a analysé le Sherbrookois de 25 ans.

Celui-ci était d’ailleurs bien heureux de renouer avec la compétition après avoir connu des Jeux olympiques à la hauteur de ses attentes à Pékin. Burnotte estime que le congé a été bénéfique et que ce retour plus ardu était un mal nécessaire en vue de la dernière portion du calendrier des Coupes du monde, qui se conclura le 20 mars, à Oslo (Norvège).

« Nous avons pris ça pas mal relax depuis les Jeux et il fallait bien recommencer quelque part ! Nous avons été très sollicités mentalement et physiquement, alors ç’a fait du bien de nous reposer un peu. Maintenant, nous sommes de retour pour trois compétitions et c’est un bon début. »

Jules Burnotte sera de retour sur le parcours de Kontiolahti samedi, afin de prendre part au sprint 10 km. Il tentera de se tailler une place parmi les 60 meilleurs compétiteurs qui obtiendront un laissez-passer pour la poursuite 12,5 km prévue dimanche.

« À ce stade-ci de la saison, on peut voir que la fatigue se fait sentir pour pas mal tout le monde et ça devient de l’endurance mentale. Il faut éviter les petits bobos et se concentrer sur une course à la fois », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

21 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Le risque payant d’EF Education-Cannondale

Montréal, 21 avril 2024 (Sportcom) – L’Australienne Grace Brown (FDJ – Suez) a remporté Liège-Bastogne-Liège au sprint devant les vedettes du peloton,…

Nos partenaires