5 Fév - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski de fond - Jeux olympiques de Pékin

Cendrine Browne mène les Canadiennes en skiathlon

Nouvelle

Montréal, 5 février 2022 (Sportcom) – Cendrine Browne a obtenu le meilleur résultat canadien, samedi, à l’épreuve du skiathlon 15 km aux Jeux olympiques de Pékin. L’athlète de 28 ans a terminé au 20e rang avec un temps de 47 minutes 58,1 secondes. Il s’agit du meilleur résultat de sa carrière en skiathlon sur la scène internationale.

« Je suis vraiment excitée et très contente ! Réussir un aussi bon résultat aux Olympiques, c’est tout un accomplissement. Les conditions étaient difficiles aujourd’hui (samedi), il y avait beaucoup de vent, mais j’ai réussi à faire du très bon ski malgré tout », a expliqué Browne, en entrevue avec Sportcom.

La Québécoise a réussi à se faufiler à l’intérieur du top-20 dans la première moitié de la course disputée en style classique. Lors de la transition vers le style libre après 7,5 kilomètres, elle était d’ailleurs en 18e place.

« C’était un peu une surprise pour moi de me retrouver aussi bien placée dès le début. L’important était d’être relaxe au départ. Je ne voulais pas être trop frénétique et perdre de l’énergie. Je voulais simplement avoir un bon début de course, mais ç’a été au-delà de mes attentes. J’ai réussi à conserver un bon rythme par la suite pour finir en force.»

La Norvégienne Therese Johaug a mis la main sur la première médaille d’or olympique de sa carrière. Elle a devancé la représentante du Comité olympique russe Natalia Nepryaeva (+30,2 secondes) ainsi que l’Autrichienne Teresa Stadlober (+30,5 secondes).

Non loin derrière Browne, Katherine Stewart-Jones (+4 minutes 3,6 secondes) a terminé au 23e échelon. Les deux Québécoises ont eu la chance de collaborer lors de plusieurs segments de la course. Browne s’est d’ailleurs réjouie du succès de sa coéquipière.

« On a été ensemble pendant presque toute la course. On a bien travaillé toutes les deux et c’est le fun de la retrouver elle aussi dans le top-30. ».

Olivia Bouffard-Nesbitt a conclu au 44e rang, 5 minutes 58 secondes derrière la gagnante.

Un soupir de soulagement

Cendrine Browne a fait face à de nombreux obstacles dans son parcours qui l’a menée à la ligne de départ au Centre national de ski de fond de Zhangjiakou samedi. La Québécoise a ajouté qu’elle était extrêmement heureuse de skier aux Jeux olympiques pour la deuxième fois de sa carrière.

« Juste le fait d’être ici, à Pékin, c’est du bonbon pour moi. Je suis vraiment fière d’être aux Olympiques. Le top-20 du jour me prouve que j’ai bel et bien ma place, malgré toutes les embûches. Tout ce qui a été difficile pour moi dans les dernières années est devenu une source de motivation. Le mental est probablement l’une de mes forces maintenant », a indiqué Browne, qui croit que sa résilience a été son atout le plus important au cours de ce cycle olympique.

À Pyeongchang en 2018, la fondeuse de Prévost avait terminé au 33e rang du skiathlon. Avec encore au moins quatre épreuves à son calendrier à Pékin, Browne compte bien continuer d’abaisser les marques qu’elle a établies il y a quatre ans.

« Je pense que la Cendrine de 2022 va battre tous ses records de 2018 ! s’est-elle exclamée. Je skie avec beaucoup plus de confiance et je gère mieux mon stress cette année. Je crois que c’est de bon augure. »

Cendrine Browne et les autres fondeuses québécoises seront de retour en action dès mardi pour l’épreuve de sprint libre.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires