4 Août - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Paranatation – Championnats du monde

Une troisième médaille aux Championnats du monde pour Tess Routliffe

Nouvelle

Montréal, 4 août 2023 (Sportcom) – Déjà médaillée d’or au 200 m quatre nages SM7 et au 100 m brasse SB7, Tess Routliffe a ajouté vendredi une troisième médaille à sa fiche aux Championnats du monde de paranatation à Manchester, au Royaume-Uni. Routliffe s’est emparée de la médaille d’argent au 50 m papillon S7.

La Québécoise a parcouru la distance en 35,14 s, un record personnel pour elle. La Néo-Brunswickoise Danielle Dorris est la seule qui a été en mesure de nager plus vite que Routliffe. Au passage, Dorris a abaissé la marque canadienne de la catégorie avec un temps de 33,98 s.

« C’est plaisant de se retrouver en finale avec une coéquipière et de pouvoir batailler avec elle pour une place sur le podium. Nous nous sommes poussées à nous dépasser. J’ai effectué beaucoup de travail à l’entraînement dans les deux derniers mois et force est d’admettre que ce travail porte fruit bien depuis le début des Championnats du monde », a commenté Routliffe.

L’Américaine Julia Gaffney a accompagné Dorris et Routliffe sur le podium.

Nicolas-Guy Turbide a lui aussi terminé la journée avec une médaille autour du cou vendredi avec une troisième place au 50 m style libre S13 au terme d’une course âprement disputée. Turbide n’était qu’à 0,41 seconde de la médaille d’or qui a été remportée par l’Ukrainien Oleksii Virchenko.

« Mon objectif en venant ici était de me dépasser et d’essayer de battre mon record personnel, alors je peux dire que c’est mission accomplie », a mentionné Turbide, détenteur de la nouvelle marque des Amériques lors de cette finale.

« Je suis rendu à un âge où je peux mettre tous mes œufs dans le même panier pour tout donner. Tout était bien préparé pour cette épreuve, je suis vraiment fier. Je voulais voir à quel endroit je me situais en vue des Jeux paralympiques l’été prochain », a-t-il ajouté.

L’Ouzbek Islam Aslanov a de son côté réussi à devancer Nicolas-Guy Turbide par 0,10 seconde pour terminer au deuxième rang de cette finale.

Médaillée d’argent au 100 m brasse SB7 plus tôt cette semaine, Abi Tripp était de retour en action vendredi pour le 50 m style libre S8 où elle s’est classée au cinquième rang avec un chrono de 32,74 secondes. La finale a été remportée par la Brésilienne Cecilia Kethlen Jeronimo de Araujo.

« Je suis vraiment content de ma course, j’étais meilleure qu’en qualifications plus tôt aujourd’hui (vendredi). Je sais sur quoi travailler pour continuer à m’améliorer dans le futur. Je suis très contente de ma semaine aux Championnats du monde ! » a mentionné Tripp.

En fin de journée, James Leroux, Philippe Vachon, Tess Routliffe et Kate Cosgriffe ont uni leurs forces au relai 4 x 100 m quatre nages (34 points) pour terminer en septième place. Le podium a été composé des Espagnols, des Italiens et des Brésiliens.

« Honnêtement, ç’a fait mal en finale, je suis parti comme un lion parce que je voulais faire mieux qu’en qualification. J’avais mal, je pensais avoir commis une erreur en partant aussi vite, mais ç’a valu la peine finalement », a commenté Vachon.

Arianna Hunsicker était également de l’équipe lors des qualifications en matinée.

Finalement, Alexander Elliot a terminé au cinquième rang de sa vague de qualification au 100 m papillon S10, mais il n’a pas été en mesure d’obtenir son billet pour la finale.

Les Championnats du monde de paranatation se poursuivent jusqu’à dimanche à Manchester.

Vous pourriez aussi aimer...

4 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Un deuxième top-10 de suite pour Pascal Ackermann

Montréal, 4 juillet 2024 (Sportcom) – Après une sixième place la veille, Pascal Ackermann, coéquipier des Québécois Hugo Houle et Guillaume Boivin…

Nos partenaires