7 Oct - 2023 | par Luc Turgeon

Gymnastique artistique – Championnats du monde

Félix Dolci termine cinquième au sol, une première pour le Canada depuis 2006

Nouvelle

Photo: Gymnastique Canada

Montréal, 7 octobre 2023 (Sportcom) – Le gymnaste Félix Dolci a profité de sa toute première finale à des Championnats du monde seniors pour se hisser dans le top-5 de l’exercice au sol samedi, en Belgique. C’est la première fois depuis 2006 qu’un Canadien se classe parmi les cinq meilleurs à une épreuve masculine des mondiaux.

Une semaine après avoir aidé l’équipe canadienne à se qualifier aux Jeux olympiques de Paris, le Lavallois a atteint la finale grâce à une cinquième place aux qualifications. Troisième à s’élancer, sa routine d’un degré de difficulté de 6,000, soit le moins élevé des finalistes, lui a valu 14,400 points.

Lorsqu’il a pris connaissance de son pointage, Félix Dolci se doutait bien que sa journée ne se terminerait pas sur le podium, et ce, malgré une performance satisfaisante. Il a finalement pris le cinquième rang mondial.

« Je pense que la note que j’ai reçue est adéquate. En connaissant les autres compétiteurs, je me disais que ça n’allait pas être assez pour un podium, a-t-il confié en entrevue à Sportcom. Je suis très content de ma performance ! Une première finale senior, ça reste un bel accomplissement. Je n’étais pas très loin (d’une médaille), mais comme je l’avais deviné, ce n’était pas suffisant. »

En 2006, l’Albertain Kyle Shewfelt était monté sur la troisième marche du podium à l’exercice au sol.

Samedi, seulement 0,200 point a séparé Dolci du médaillé de bronze, le Kazakh Milad Karimi, et 0,466 point du champion du monde, l’Israélien Artem Dolgopyat. Celui qui avait remporté l’or aux Jeux olympiques de Tokyo a devancé le Japonais Kazuki Manimi par 0,200 point.

Le Québécois, médaillé d’argent au sol lors des Championnats du monde juniors de 2019, a perdu quelques points dans la réception de ses sauts. Selon lui, une meilleure stabilité à l’atterrissage de ses deuxième et troisième sauts « aurait fait toute la différence ».

« Il y a eu de gros rebonds et je pense avoir perdu quelques dixièmes qui auraient facilement pu me propulser sur le podium. Ça ne peut pas toujours être parfait et le reste était assez propre ! » a précisé l’athlète de 21 ans, lui qui peaufine une routine plus relevée à l’entraînement.

À lire : « Il y a un an, je ne pouvais pas marcher, et là, je suis 12e au monde » – René Cournoyer

« J’avais confiance en moi et je voulais faire un podium. C’est mon intention chaque fois que je prends part à une finale. Il reste que lorsqu’on arrive dans une finale individuelle, c’est toujours très serré, tous les compétiteurs sont très très bons à leur appareil ! Ça donne une bonne idée de ce que je peux faire et c’est très prometteur pour l’avenir. »

Dolci sera de retour au Palais des sports d’Anvers dimanche pour participer à la finale de la barre fixe.

Auteur d’une note de 14,133 bonne pour le huitième rang des qualifications la fin de semaine passée, il compte ajouter un degré de difficulté à son programme afin de maximiser ses chances de podium.

« Ma routine sera légèrement différente. On parle de quelques centimètres qui peuvent tout changer dans mes attrapées. Je veux tout laisser ! Encore une fois, je me retrouve contre des gymnastes tellement talentueux, dont le champion olympique Daiki Hashimoto. Si je ne donne pas mon 100%, voire mon 120%, mes chances de podium sont minimes. Je préfère y aller le tout pour le tout. »

Vous pourriez aussi aimer...

11 Fév - 2024 | par Luc Turgeon

Deux histoires se répètent à Lac-Beauport

Lac-Beauport, 11 février 2024 (Sportcom) – Le skieur acrobatique Lewis Irving a sauté en super-finale pour une deuxième journée de suite à…

Nos partenaires