11 Fév - 2024 | par Sportcom

Patinage de vitesse courte piste - Coupe du monde

Félix Roussel et Jordan Pierre-Gilles signent un doublé au 1000 m

Nouvelle

Trois patineurs sur le podium.

ISU

Le relais féminin médaillé d’argent à l’arraché

Montréal, 11 février 2024 (Sportcom) – La dernière journée d’activités de la Coupe du monde de Dresden a une fois de plus permis aux patineurs québécois de briller. En plus du doublé canadien signé Félix Roussel et Jordan Pierre-Gilles au 500 m, le relais féminin a ajouté une sixième médaille à la récolte de l’unifolié en prenant le deuxième rang de la course ultime présentée en fermeture de l’événement.

Il ne fallait pas cligner des yeux lors de la grande finale masculine au 500 m ! Félix Roussel et le Kazakh Denis Nikisha sont sortis des blocs pour s’emparer d’une bonne avance dès le coup d’envoi, avant de se livrer une bataille de tous les instants jusqu’à l’arrivée.

Deuxième à la sortie du dernier virage, Roussel a tenté de prendre l’intérieur pour dépasser son rival, mais ce dernier a étiré le bras pour contrer sa manœuvre et le surpasser de justesse quelques mètres plus loin.

Les officiels ont cependant revu la séquence et ils ont pénalisé Nikisha, propulsant du même coup le Québécois au sommet du podium pour la toute première fois de sa carrière dans une course individuelle.

« Je suis très content de remporter ma première médaille d’or ! C’est un moment très spécial, surtout que mes parents ont fait le voyage pour venir me voir en Europe. Après l’argent au 1000 m hier (samedi), j’en voulais encore plus et, maintenant, j’ai les deux médailles ! » a lancé fièrement Roussel après cette course endiablée.

La disqualification de Nikisha a aussi profité à Jordan Pierre-Gilles qui est passé de la troisième à la deuxième place pour couronner un doublé canadien sur la distance. Dès la confirmation des résultats finaux, les deux amis de longue date n’ont pas manqué de célébrer en bordure de la patinoire.

« Cette médaille est assez spéciale, parce que je termine aux côtés de Félix pour sa première médaille d’or individuelle, a commenté Pierre-Gilles. C’est toute une fierté. On est tous les deux originaires de Sherbrooke, on se connait depuis longtemps et c’est spécial d’accomplir ça ensemble. »

« De partager ça avec Jordan, c’est juste incroyable ! »

 – Félix Roussel

Quelques heures plus tard, le relais féminin du Canada, composé de Danaé Blais, Kim Boutin, Claudia Gagnon et Courtney Sarault, s’est assuré de boucler le week-end de belle manière en terminant deuxième d’une finale effrénée sur 3000 m.

Seules les Néerlandaises ont devancé les représentantes de l’unifolié, qui ont dépassé les Américaines et les Coréennes dans les derniers instants de la course. Un contact entre ces deux nations a provoqué des chutes, ce qui a ouvert la porte aux Canadiennes pour monter sur la deuxième marche du podium.

« On avait un plan et on l’a bien exécuté, mais on a raté quelques bonnes chances d’aller en avant. Nous étions deuxièmes pendant un bon moment et on voulait en profiter pour remonter devant. Malheureusement, ça ne s’est pas passé comme on voulait et ç’a changé la fin de course. On est contentes du résultat, mais on aurait aimé que ça se termine autrement », a expliqué Claudia Gagnon en fin de journée.

Lors des épreuves individuelles, William Dandjinou a été le seul autre Québécois à atteindre une grande finale. Médaillé d’or au 1500 m samedi, le patineur de Sherbrooke n’a pu répéter l’exploit au 1000 m, alors qu’une chute est venue mettre fin à ses espoirs de podium en milieu de course. Il pointe au cinquième rang de la distance.

Également en action au 1000 m, Steven Dubois a remporté la finale B pour conclure tout juste derrière son coéquipier au classement général. Pascal Dion (11e)a quant à lui été stoppé en quart de finale, tandis que Philippe Daudelin a subi l’élimination au repêchage du 500 m pour finir en 57e place.

Du côté féminin, Kim Boutin a obtenu le meilleur résultat canadien individuel du jour en gagnant la finale B au 500 m, ce qui lui a procuré la sixième place du classement général. Danaé Blais et Claudia Gagnon ont elles aussi patiné en finale B, mais au 1000 m, terminant respectivement huitième et neuvième de l’épreuve.

Les patineurs canadiens prendront la direction de Gdansk, en Pologne, où sera disputée la dernière Coupe du monde du calendrier international le week-end prochain.

Vous pourriez aussi aimer...

10 Fév - 2024 | par Sportcom

William Dandjinou triomphe au 1500 m de Dresden

Montréal, 10 février 2024 (Sportcom) – William Dandjinou, Félix Roussel et Steven Dubois ont célébré en grand la reprise des activités dans le circuit de la…

4 Fév - 2024 | par Sportcom

Une victoire décisive d’entrée de jeu

Montréal, 4 février 2024 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de water-polo aurait difficilement pu faire mieux à son premier match des Championnats…

8 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Un duo qui n’a pas fini de progresser

Montréal, 8 février 2024 (Sportcom) – Encore en train de reprendre son souffle, Audrey Lamothe a poussé un grand cri de joie…

Nos partenaires