17 Avr - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Cyclisme sur route – Paris-Roubaix et Tour de Turquie

« Je n’avais pas les mêmes jambes que l’an dernier » – Guillaume Boivin

Nouvelle

Montréal, 17 avril 2022 (Sportcom) – Guillaume Boivin avait conclu la saison 2021 avec une performance éclatante à Paris-Roubaix en prenant le neuvième rang à cette course mythique. Le cycliste d’Israel – Premier Tech était de retour sur les pavés français dimanche alors qu’il a, cette fois, terminé 62e au terme de près de six heures d’effort.

Affecté par un virus au cours des dernières semaines, Boivin se doutait que sa forme ne serait pas au maximum à l’approche de cette course difficile physiquement. Il ne voulait toutefois pas rater l’occasion de participer à Paris-Roubaix et il a profité de chaque moment.

« C’était une grosse journée ! J’ai bien commencé, mais j’ai eu trois crevaisons pendant la course. C’est un peu dommage. Avec la forme qui revient tranquillement, mais qui n’est toujours pas au maximum, il aurait fallu une course parfaite, sans anicroche, pour obtenir un excellent résultat », a mentionné Boivin en entrevue avec Sportcom.

« C’est une course qui est vraiment spéciale et que j’aime particulièrement. Avec ma grippe d’il y a deux semaines, je n’avais pas le choix de réduire mes attentes. Je n’étais pas en mauvaise forme, mais je n’avais pas les mêmes jambes que l’an dernier. J’ai déjà hâte de revenir à Paris-Roubaix l’année prochaine. »

Boivin a terminé avec 15 minutes 28 secondes de retard sur le vainqueur. Il a été le deuxième membre de son équipe à franchir la ligne d’arrivée derrière le Belge Jenthe Biermans (+6 minutes 58 secondes), qui a pris le 36e échelon.

« Notre groupe a vraiment été décimé par la maladie dans les dernières semaines. Il n’y avait personne au sommet de sa forme, Sep Vanmarcke n’a même pas été capable de prendre le départ. Jenthe Biermans et moi, on se sentait assez bien pour s’essayer, mais ça n’a pas été facile », a ajouté Boivin.

Le Néerlandais Dylan Van Baarle (INEOS Grenadiers) a franchi la ligne d’arrivée au premier rang alors qu’il a pédalé seul à son arrivée dans le vélodrome. Derrière lui, le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a devancé le Suisse Stefan Küng (Groupaa – FDJ) au sprint pour obtenir le deuxième rang, 1 minute 47 secondes derrière Van Baarle.

La météo complique les choses en Turquie

Après une trentaine de kilomètres de course à Istanbul, la dernière étape du Tour de Turquie a été annulée en raison des conditions météo. Le classement général demeure donc le même qu’après la septième étape.

Le Québécois Nickolas Zukowsky (Human Powered Health) termine la semaine au 65e rang alors que le Tour a été remporté par l’Australien Patrick Bevin (Israel – Premier Tech).

Vous pourriez aussi aimer...

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires