22 Août - 2023 | par Mathieu Laberge

Athlétisme – Championnats du monde

Jean-Simon Desgagnés huitième au monde du 3000 m steeple !

Nouvelle

Athlétisme Canada

Montréal, 22 août 2023 (Sportcom) – Jean-Simon Desgagnés avait été clair samedi dernier après la ronde préliminaire du 3000 m steeple des Championnats du monde d’athlétisme : « Je ne m’en vais pas là (en finale) en touriste. Le reste qui s’en vient, ça peut aussi être extrêmement bon. »

Le coureur a tenu promesse face aux 15 autres finalistes et a terminé huitième, abaissant du même coup de 1,82 seconde son record personnel, mardi, en finale des mondiaux de Budapest, avec une nouvelle marque de 8 min 15,58 s.

« C’est le but de s’entraîner pour ces grands moments-là! Arriver en forme quand ça compte et de livrer, je pense que j’ai super bien fait ça », a expliqué avec joie le coureur qui était tout aussi fier de son travail fait tout au long de la saison pour décrocher ce classement. « C’est exceptionnel ! »

« C’est une chose de participer à une finale des Championnats du monde, mais c’est encore mieux de rivaliser eux (les meilleurs au monde). J’ai vécu l’expérience à fond, autant en termes de performance que de la façon dont j’en ai profité », a poursuivi celui qui était 27e au classement mondial avant l’épreuve.

Le Marocain et champion olympique Soufinae El Bakkali (8 min 3,53 s) a remporté un deuxième championnat du monde consécutif et a devancé l’Éthiopien Lamecha Girma (8 min 5,44 s) et le Kenyan Abraham Kibiwot (8 min 11,98 s).

Après un premier kilomètre lent, les chances que Desgagnés abaisse son record personnel étaient plutôt minces.

« Je n’ai jamais pensé au temps. Mon focus était sur mon positionnement et mon plan de course. Le temps était secondaire et je savais que si je faisais un top-8 ou un top-10, je ferais pratiquement un record personnel. […] La gestion de l’effort et la stratégie ont été super bien faites. »

Ce qui a été aussi bien fait, c’est son exécution au passage des haies et à la rivière pour économiser de l’énergie comparativement à d’autres.

« J’ai couru intelligemment sans avoir trop de monde dans les pattes dans le premier 1500 mètres et ç’a m’a permis à la fin d’être capable de finir fort. »

« C’est vraiment un Championnat du monde rêvé pour Jean-Simon et je suis vraiment très fier de lui ! » a renchéri son entraîneur Félix-Antoine Lapointe. « Se qualifier pour une finale, c’était déjà une victoire. Quand on a fait notre plan de match, l’objectif, tant dans sa tête que dans la mienne, ce n’était pas d’être un figurant et de viser les huit ou dix meilleurs. Il a super bien fait et bien exécuté le plan. Il a cru en lui et n’a pas été intimidé. Huitième au monde, c’est impressionnant ! »

Ce bel élan ne se poursuivra pas en des apparitions aux dernières épreuves de Diamond League de l’année, car Desgagnés tire le rideau sur sa saison.

« J’ai besoin d’un repos, tant mental que physique. C’est dur à dire, car j’aurais le goût de remettre mes souliers et aller courir », lance-t-il à la blague avant de retourner à ses études en médecine à l’Université Laval. « Les Diamond League, ce sera l’année prochaine pour aller chercher des records personnels et retourner rivaliser avec les meilleurs au monde, assurément. »

Le chemin pavé vers une première participation olympique

En entrevue à Sportcom, l’entraîneur Lapointe était surtout fier de voir la marche gravie par Desgagnés depuis la saison dernière. À ses premiers mondiaux en 2022, son protégé s’était classé 36e. Patient et suivant le plan à la lettre, le coureur qui avait été médaillé de bronze aux Jeux mondiaux universitaires de 2019 en récolte désormais les fruits.

Et même s’il a raté son standard olympique de 58 centièmes, l’entraîneur ne voit pas cela comme un revers.

« Ce n’est pas un enjeu parce que cette huitième place va lui donner tellement de points au classement mondial que de finir dans les 36 premiers l’an prochain, ce ne sera qu’une formalité. Avec sa performance (de mardi), il va passer dans le top-15 mondial. Statistiquement, il est déjà qualifié avec ce qu’il a fait aujourd’hui. »

Les Québécoises Micha Powell et Aiyanna Stiverne sont pourraient faire partie de l’équipe canadienne qui s’élancera aux qualifications du relais féminin 4×400 mètres qui auront lieu samedi. Les coureuses qui représenteront le pays seront connues plus tard cette semaine.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

8 Juin - 2024 | par Mathieu Laberge

Derek Gee désormais sur le podium virtuel

Montréal, 8 juin 2024 (Sportcom) – Victorieux pour une deuxième journée de suite, le Slovène Primoz Roglic (BORA – hansgrohe) a accentué…

31 Mai - 2024 | par Sportcom

Aurélie Rivard au pied du podium

Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Aurélie Rivard (S10) s’est qualifiée pour une deuxième finale en deux jours aux Séries mondiales de…

Nos partenaires