12 Fév - 2022 | par Sportcom

Jeux olympiques de Pékin

En rafale – 12 février 2022

Nouvelle

Twitter, Comité olympique canadien

Patinage de vitesse longue piste – Si près et si loin

Arrivé dans la capitale chinoise avec le titre de champion du monde du 500 mètres, Laurent Dubreuil savait qu’il aurait besoin d’une course parfaite pour décrocher l’or olympique. Samedi à Pékin, c’est au quatrième rang qu’il a conclu l’épreuve avec un chrono de 34,52 secondes, à seulement 3 centièmes de seconde du podium qui a été dominé par des patineurs asiatiques.

Le Chinois Tigyu Gao s’est imposé avec un record olympique de 34,32 secondes devant le Sud-Coréen Min Kyu Cha (+0,07 s) et le Japonais Wataru Morishige (+0,17 s)

Dubreuil a commis un faux départ et il a semblé se retenir légèrement au deuxième départ pour éviter une disqualification. Il a été le cinquième plus rapide aux premiers 100 mètres et sa pointe de vitesse a été légèrement sous les 60 km/heure.

Le Lévisien sera de retour en piste au 1000 mètres vendredi.

Antoine Gélinas-Beaulieu, qui n’est pas un spécialiste des épreuves de sprint, il s’est classé 29e avec un temps de 35,84 secondes.

Plus tôt dans la journée, aux qualifications de la poursuite féminine par équipe, Valérie Maltais, Ivanie Blondin et Isabelle Wiedemann ont devancé le trio du Bélarus avec un chrono de 2 minutes 53,97 secondes. Les Canadiennes qui ont été dominantes en Coupe du monde depuis le début de la saison ont usé de leur stratégie habituelle en plaçant la Québécoise en avant en début d’épreuve et ensuite enchaîner avec les Ottaviennes Blondin et Wiedemann.

Souriante, Maltais a tapé dans le dos de ses coéquipières pour les féliciter dès qu’elles ont franchi la ligne d’arrivée. Elles terminent à 36 centièmes de seconde des Japonaises et elles retrouveront les Néerlandaises en demi-finale mardi. Les Japonaises patineront contre les représentantes du Comité olympique russe dans l’autre demi-finale.

Patinage artistique – C’est parti pour les deux duos québécois!

Début de la compétition de danse sur glace en patinage artistique, samedi, avec la présentation de la danse rythmique. Deux duos québécois étaient inscrits, Laurence Fournier-Beaudry / Nikolaj Sörensen (78,54) et Marjorie Lajoie / Zachary Lagha (72,59), qui ont respectivement fini 8e et 13e.

Fournier-Beaudry et Sörensen ont patiné leur routine au son de la musique de George Michael et fait preuve d’un beau synchronisme dans les pirouettes côte-à-côte. Très souriants au moment de quitter la glace, les vice-champions canadiens en titre étaient provisoirement premiers lorsqu’ils ont reçu leur note.

Pour Lajoie et Beaudry qui ont été champions du monde juniors en 2019, c’est le disco et le funk et le disco qui composaient leur trame musicale. Les patineurs étaient satisfaits de leur prestation, mais Lagha a visiblement trouvé la note des juges sévère.

Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont provisoirement au sommet du classement avec 90,83 points. Les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier (83,52) sont au cinquième rang.

La danse libre sera présentée lundi.

Hockey – Les États-Unis ont raison du Canada 4-2

Après une victoire convaincante contre les Allemands en lever de rideau du tournoi olympique, la formation masculine canadienne s’est frottée à un adversaire de taille à son deuxième match. Les États-Unis se sont imposés par la marque de 4-2 pour s’emparer provisoirement de la tête du groupe A.

Le Canada avait bien amorcé la rencontre alors que Mat Robinson a trouvé le fond du filet dès les premiers instants du match. La réplique des Américains s’est faite par l’entremise du capitaine Andy Miele qui a créé l’égalité d’un superbe tir du revers. Avant la fin du premier vingt, Ben Meyers a complété un bel échange pour donner les devants aux États-Unis pour la première fois de la rencontre.

Très solide jusque-là, le gardien canadien Eddie Pasquale a cafouillé derrière son filet au début de la deuxième période ce qui a ouvert la porte à l’espoir des Golden Knights de Vegas Brendan Brisson pour marquer son premier but du tournoi.

Corban Knight a redonné espoir aux Canadiens en fin de deuxième période en désavantage numérique. Les représentants de l’unifolié ont travaillé d’arrache-pied lors du dernier engagement jusqu’à ce que Kenny Agostino redonne une avance de deux buts à son pays.

Le reste du match a été l’affaire du gardien Strauss Mann et de la défensive américaine qui n’a donné aucune occasion au Canada de revenir dans le match.

Les Québécois David Desharnais, Jason Demers, Mark Barberio et Maxim Noreau ont tous été blanchis de la feuille de pointage.

Le Canada sera de retour en action dimanche matin (heure du Québec) contre la Chine.

À lire également

Éliot Grondin conclut ses Jeux avec une deuxième médaille

Une 9e place satisfaisante pour les Canadiennes au relais

« Tout tombe à la bonne place » – Jules Burnotte

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

22 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Innover au grand air

Forcés de s’entraîner à l’extérieur, Maxime Deschamps et Deanna Stellato-Dudek ont inventé une nouvelle figure durant la pandémie. Montréal, 22 novembre 2022…

18 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un pressentiment qui se concrétise

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Lorsque Maxime Deschamps a patiné pour la première fois aux côtés de Deanna Stellato-Dudek en 2019,…

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires