18 Déc - 2021 | par Mathieu Laberge

Biathlon – Coupe du monde

Jules Burnotte à la recherche de constance

Nouvelle

NordicFocus, Biathlon Canada

Montréal, 18 décembre 2021 (Sportcom) – La constance est la clé du succès en biathlon et Jules Burnotte ne maîtrise pas encore parfaitement cet aspect de son sport. Samedi, au lendemain de sa 39e place au sprint, le biathlète s’est classé 52e à la poursuite 12,5 kilomètres de la Coupe du monde du Grand Bornand (France).

Le Québécois a raté 6 cibles sur un total de 20 et a accusé un retard de 4 minutes 51,9 secondes sur le vainqueur, le Français Quentin Fillon Maillet (30 min 58,3 s). Parfait au tir, le favori de la foule a devancé le Russe Eduard Latypov (+16,1s, 2 cibles ratées) et le Norvégien Vetle Sjaastad Christiansen (+16,2, aucune cible ratée).

Burnotte était le 39e à s’élancer en raison de son résultat de vendredi. Il a été parfait au premier pas de tir couché, ce qui l’a fait grimper de dix rangs au classement provisoire. Les choses ont été plus ardues au deuxième arrêt dans cette même position, où il a raté trois cibles. Le Sherbrookois a ensuite un peu mieux fait aux deux dernières stations en position debout en ratant deux et une cibles.

« Ça explique en partie mon excitation en arrivant au (deuxième) champ de tir et j’ai moins bien pensé au processus. Ça s’est corsé au deuxième tir où j’ai raté trois cibles. C’est très mauvais. Quand je parlais de constance hier (vendredi), c’est ça. Au premier tir, j’ai été le tireur le plus rapide. »

Christian Gow (2 cibles ratées) a été le meilleur Canadien en terminant 29e.

Le biathlète de 24 ans n’arrive pas à expliquer pourquoi il peut enchaîner une séquence parfaite au tir suivie d’une autre où il rate trois cibles, alors que le vent n’était pas un facteur.

« Je ne sais pas. C’est une question d’attitude ou d’être capable de bien se poser. Mais bon, reste que je suis super content d’avoir participé à cette course-là qui est super excitante. J’ai eu du fun à skier et tirer tout le long dans une ambiance pas mal plus festive qu’au cours des dernières semaines. Je suis déçu du résultat, mais content d’y avoir participé. »

Burnotte demeurera en Europe pour cinq jours de vacances avant de retourner à l’entraînement pour améliorer son tir sous pression. Selon toute logique, il devrait être de la prochaine Coupe du monde qui aura lieu à Oberhof (Allemagne) à compter du 6 janvier.

« J’aurais aimé ça faire un bon résultat aujourd’hui (samedi). À chaque fois que j’ai de la pression, ça finit par marcher. Il faut que je trouve une façon d’avoir cette constance. Il faut que je trouve c’est quoi la recette. »

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

12 Mai - 2024 | par Mathieu Laberge

Les Canadiens sont champions du monde !

Montréal, 12 mai 2024 (Sportcom) – L’équipe canadienne a surpris les champions paralympiques en titre, les États-Unis, 2-1, en finale du Championnat…

Nos partenaires