18 Déc - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Natation – Championnats du monde en petit bassin

Katerine Savard fière de son séjour en Australie

Nouvelle

Montréal, 18 décembre 2022 (Sportcom) – Dimanche, lors de la dernière journée des Championnats du monde de natation en petit bassin à Melbourne, en Australie, Katerine Savard a terminé au huitième rang de la finale du 100 m papillon. La Québécoise a profité de cette occasion pour vivre le moment présent et elle est heureuse du dénouement.

L’athlète de 29 ans a complété la distance en 56,87 s, à 2,82 secondes de la gagnante l’Ontarienne Margaret Mac Neil, qui a enregistré un record du monde.

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une finale individuelle aux Championnats du monde, donc juste de me retrouver là, ça me rendait vraiment contente. J’ai voulu apprécier le moment le plus possible étant donné que je ne sais pas combien de finales il me reste (d’ici la fin de ma carrière). Je suis fière d’être encore à ce niveau après autant d’années », a indiqué Savard.

Mac Neil a été accompagnée sur le podium par l’Américaine Torri Huske (+0,70 seconde) et la Suédoise Louise Hansson (+0,82 seconde). L’Ontarienne a par ailleurs été nommée meilleure athlète féminine de ces Championnats.

Lors des qualifications disputées vendredi, Savard avait pris le deuxième rang de sa vague, derrière Mac Neil. Samedi, en demi-finales, elle s’est classée huitième pour obtenir son billet pour la finale.

Au relais 4 x 100 m quatre nages, les Canadiennes sont montées sur la troisième marche du podium (+1,87 seconde). Le quatuor composé d’Ingrid Wilm, Sydney Pickrem, Margaret Mac Neil et Taylor Ruck a seulement été devancé par les Américaines et les Australiennes (+0,57 seconde).

Grâce à sa participation au relais en qualification, Katerine Savard a mis la main sur sa troisième médaille aux mondiaux de Melbourne après celle de bronze au 4 x 100 m libre et celle d’argent au 4 x 200 m libre.

Avec trois médailles et des records personnels, Savard s’est dite extrêmement satisfaite de son passage en Australie, elle qui avait fait le voyage un peu plus tôt pour participer à plusieurs entraînements préparatoires.

« C’était vraiment bien aux Championnats du monde ! Il y a certaines choses à améliorer, évidemment, mais je suis heureuse. J’ai passé un mois à m’entraîner ici pour apprendre de nouvelles choses que je pourrai transposer aux compétitions en grand bassin », a-t-elle conclut.

Vous pourriez aussi aimer...

14 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Magdeleine Vallières-Mill conclut le Giro du bon pied

Montréal, 14 juillet 2024 (Sportcom) – Magdeleine Vallières-Mill (EF-Oatly-Cannondale) a franchi la ligne d’arrivée de la huitième et dernière étape du Tour…

Nos partenaires