18 Fév - 2023 | par Mathieu Laberge

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Pas de médaille, mais plutôt le titre au classement cumulatif pour Laurent Dubreuil

Nouvelle

ISU

Montréal, 18 février 2023 (Sportcom) – Pour la première fois cette saison, Laurent Dubreuil (34,88 s) a été exclu du podium d’un 500 mètres en Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste. Samedi, à l’étape de Tomaszow Mazowiecki, en Pologne, Dubreuil s’est classé sixième, à 19 centièmes de seconde du gagnant, le Japonais Yuma Murakami (34,69 s).

L’Américain Jordan Stolz (+0,04 seconde) et le Néerlandais Dai Dai N’tab (+0,10 seconde) ont été les deux autres médaillés.

Malgré cette contre-performance, l’athlète de Lévis termine au premier rang du classement cumulatif du circuit à cette distance pour une deuxième année consécutive. Il est le cinquième patineur de l’histoire à réaliser cet exploit au 500 mètres.

« C’est sûr que ce n’était pas une bonne course, mais je ne suis pas loin quand même. En fait, c’était une très mauvaise course, mais c’est quand même encourageant pour dans deux semaines (aux Championnats du monde), car j’étais vraiment proche », a révélé Dubreuil en entrevue.

Le patineur a connu plusieurs pertes d’équilibre dans le premier virage, ce qui l’a empêché de développer une accélération maximale.

« En termes d’exécution, c’était vraiment ma pire course depuis des années. […] Physiquement, je pense que c’était la journée de l’année où je me sentais à mon meilleur. Si j’avais eu des pertes d’équilibre comme ça cet automne, ce n’est pas sixième que je me serais classé, mais bien quinzième. Physiquement, ça allait super bien, mais ce n’était pas bien exécuté. »

« Je suis un peu fâché de la façon dont j’ai exécuté ma course, mais en me donnant un peu de recul, c’est quand même un accomplissement majeur que je viens de faire », a poursuivi celui qui avait décroché l’or au sprint par équipe, la veille, en compagnie d’Antoine Gélinas-Beaulieu et d’Anders Johnson.

Christopher Fiola a pour sa part pris le 20e rang, accusant un retard de 0,81 seconde sur le médaillé d’or.

Dubreuil, champion du monde en titre au 500 mètres, n’est pas inquiet pour les mondiaux qui auront lieu à Heerenveen, dans deux semaines, où il tentera de décrocher un autre titre mondial.

« De finir sixième avec une aussi grosse perte d’équilibre, je pense qu’il n’y a personne qui est capable de faire ça. C’est quelque chose de très facile à corriger et je ne suis pas inquiet. En fait, c’est presqu’une bonne chose, parce que d’être aussi compétitif avec une aussi grosse erreur, c’est bon signe pour dans deux semaines.

Au 1500 m féminin, Béatrice Lamarche s’est classée en 18e place, à 5,81 secondes de la gagnante, la Norvégienne Ragne Wiklund.

Dans le groupe B du 5000 mètres masculin, le jeune Aimé Perreault a pris le 19e rang.

La conclusion de la Coupe du monde de Tomaszow Mazowiecki sera présentée dimanche. Laurent Dubreuil sera au départ du 1000 mètres.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Sportcom

Aurélie Rivard au pied du podium

Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Aurélie Rivard (S10) s’est qualifiée pour une deuxième finale en deux jours aux Séries mondiales de…

Nos partenaires