4 Mar - 2023 | par Mathieu Fontaine

Surf des neiges – Championnats du monde

Laurie Blouin et Nicolas Laframboise au pied du podium des mondiaux

Nouvelle

Une planchiste canadienne en plein vol.

FIS Snowboard / Miha Matavz

Montréal, 4 mars 2023 (Sportcom) – Laurie Blouin et Nicolas Laframboise ne sont passés qu’à quelques points du podium au grand saut (Big Air) présenté samedi, en clôture des Championnats du monde de Bakouriani, en Géorgie. Si une médaille était une possibilité dans les deux cas jusqu’à la toute dernière minute, les deux Québécois rentreront finalement bredouilles à la maison.

Tout s’est joué lors du troisième et dernier passage des athlètes lors de la finale féminine. Provisoirement quatrième à ce moment, Laurie Blouin s’est retrouvée en position de dilemme quant à son saut ultime. Et, contrairement à ses habitudes, elle a opté pour la sagesse.

« J’avais deux scénarios. Normalement, je suis plus all in dans mes compétitions, mais là j’ai décidé d’y aller un peu plus safe et je pense que ç’a joué contre moi, a confié la planchiste de Stoneham-et-Tewkesbury en visioconférence. Si je faisais le switch frontside 1080, j’avais un podium sûr à 100 %. Au lieu de ça, j’ai fait le cab 9 double qui m’assurait une troisième place en attendant le reste de la finale. »

Comme elle l’avait prédit, la double Olympienne a atterri sa manœuvre et s’est emparé de la troisième place provisoire avec un cumulatif de 148,25 points. Son sort reposait alors entre les mains de Miyabi Onitsuka, dernière compétitrice à pouvoir la surpasser.

Ce qui devait arriver arriva.

La Japonaise a réussi son saut pour porter son total à 161,25 points, s’emparant du même coup de la médaille d’argent. Blouin, championne du monde de l’épreuve à Aspen en 2021, a ainsi été repoussée au pied du podium.

Au sommet du classement, l’Autrichienne Anna Gasser a reconquis le titre qu’elle avait gagné en 2017 grâce à son pointage de 162,50, tandis que l’Australienne Tess Coady (153,25) a raflé la médaille de bronze.

« Ça ne s’est pas si pire passé, si on veut ! Une quatrième place, c’est toujours un peu bittersweet », a poursuivi Blouin, ajoutant que les conditions étaient loin d’être optimales à la station de Bakouriani.

« Ç’a été un deux semaines rough je dirais, côté conditions et mental. On a eu de la pluie, de la neige, du soleil, du vent, pas de vent, donc la neige était vraiment molle. C’était vraiment difficile d’atterrir, il fallait que tout soit parfait parce que sinon, c’était vraiment facile de tomber. C’était aussi difficile de calculer la vitesse, donc je suis quand même contente de ma quatrième place. »

Chose certaine, Blouin voudra rapidement tourner la page sur ces mondiaux également ponctués de sa 16e place à la descente acrobatique (slopestyle) disputée plus tôt cette semaine. Peu importe l’issue de la journée de samedi, elle assure qu’elle suivra son instinct et que rien n’y paraîtra à la prochaine occasion.

« Je n’aime pas ça quand c’est trop stratégique. Je suis quelqu’un qui reste focus et je gère avec ce que je contrôle. Je suis quand même dure avec moi-même et je reste contente de mes performances et de comment je ride. […] Des fois, il faut moins se taper sur la tête un peu », a-t-elle conclu.

Aussi en action pour cette épreuve, Emeraude Maheux, n’a pu se qualifier parmi les huit meilleures concurrentes accédant à la finale. L’athlète de Saint-Faustin-Lac-Carré pointe en 10e place du classement général.

Du côté masculin, Nicolas Laframboise a lui aussi cru à un podium lors de sa finale, mais, à l’instar de Blouin, il a dû se contenter du quatrième échelon.

Après avoir chuté à l’atterrissage de son premier saut, le jeune homme de 22 ans s’est ressaisi à ses deux essais suivants pour obtenir un cumulatif de 142,00 points.

Le planchiste de Saint-Jean-sur-Richelieu a cependant été devancé dans les derniers instants de l’épreuve par le Suisse Nicolas Huber. Ce dernier a fini sa journée avec un total de 150,50 points en vertu de son troisième et dernier saut, ce qui lui a permis de mettre la main sur la médaille de bronze.

Le Japonais Taiga Hasegawa, 17 ans, a été sacré champion du monde pour la première fois de sa carrière grâce à ses 177,25 points, soit 20 de plus que le Norvégien Mons Roisland, deuxième du jour.

Laurie Blouin, Emeraude Maheux et Nicolas Laframboise disputeront une dernière Coupe du monde avant de clore la saison pour de bon. Ils iront en Suisse, plus précisément à Silvaplana, où une épreuve de descente acrobatique est prévue à la fin mars.

Vous pourriez aussi aimer...

10 Fév - 2024 | par Sportcom

William Dandjinou triomphe au 1500 m de Dresden

Montréal, 10 février 2024 (Sportcom) – William Dandjinou, Félix Roussel et Steven Dubois ont célébré en grand la reprise des activités dans le circuit de la…

3 Fév - 2024 | par Sportcom

Brittany Phelan remporte l’argent à Alleghe

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – Brittany Phelan a pris le deuxième rang d’une grande finale presque toute canadienne, samedi, en conclusion…

Nos partenaires