13 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski de fond – Championnats du monde juniors

Une médaille d’or historique pour le Canada

Nouvelle

Montréal, 13 février 2024 (Sportcom) – Les fondeurs canadiens ont animé le spectacle de brillante façon, la semaine dernière, aux Championnats du monde juniors et des moins de 23 ans de Planica, en Slovénie. Dimanche, Liliane Gagnon, Derek Deuling, Jasmine Drolet et Max Hollmann ont mis un point d’exclamation à un séjour couronné de succès en remportant la médaille d’or au relais mixte 4 x 5 kilomètres.

Il s’agit du tout premier titre mondial junior de l’histoire du pays à cette épreuve. Quelques jours après l’exploit, on sentait toujours autant de fierté dans la voix de Liliane Gagnon.

« C’était incroyable ! On ne s’attendait pas vraiment à gagner, on avait terminé sixièmes l’an dernier et on était vraiment surpris de cette performance-là. C’est sûr qu’on y rêve et qu’on y croit un peu, mais de là à vraiment gagner, c’était quelque chose d’autre », s’est réjouie la Québécoise en entrevue avec Sportcom.

Gagnon était d’ailleurs la dernière relayeuse de son équipe pour l’occasion. Elle a amorcé sa course au sixième rang, dans le peloton de tête. Devançant rapidement quelques adversaires, l’athlète de 22 ans s’est retrouvée troisième avant le dernier kilomètre où elle a réellement ouvert la machine.

« La forme était là, j’avais confiance en mes habiletés. J’étais prête à tout donner. Ç’a super bien été et ça s’est animé dans la dernière partie du parcours. Je savais que j’étais capable d’être plus rapide que la Française et l’Allemande au sprint. Je me suis bien positionnée, mais rien n’était certain. J’ai pris la bonne ligne et j’avais de la vitesse dans la dernière ligne droite », a-t-elle raconté.

« J’étais super contente après la course, j’ai levé les bras et mes coéquipiers m’ont sauté dessus. Finir les Championnats du monde juniors de cette façon-là, de ramener l’or pour le Canada, c’était irréel. On ne pouvait pas demander mieux ! »

Liliane Gagnon

Les Français ont terminé deuxièmes (+0,7 seconde), tout juste devant les Suédois (+0,8 seconde), troisièmes.

Les choses auraient toutefois bien pu mal tourner pour Gagnon et le Canada. Dès les premiers instants de sa course, la fondeuse de Québec a brisé un de ses bâtons. Elle a toutefois mis les bouchées doubles à ce moment pour rejoindre rapidement l’entraîneur canadien Julien Lamoureux qui l’attendait quelques mètres plus loin avec une pièce de rechange.

« Je n’ai aucune idée comment c’est arrivé parce que je ne suis pas tombée ou quoi que ce soit. Je n’ai pas paniqué, j’ai crié à Julien, qui est mon entraîneur au Centre national d’entraînement Pierre-Harvey, que j’avais besoin d’un bâton. Heureusement, ça ne m’a pas trop ralenti dans ma course », s’est-elle remémorée.

Une confiance grandissante

La semaine des Championnats du monde juniors était encerclée au calendrier de Liliane Gagnon depuis fort longtemps, mais c’est réellement à la toute fin du mois de janvier que la Québécoise a revu ses objectifs à la hausse pour cette compétition.

Elle venait alors tout juste de terminer neuvième au 20 kilomètres en style libre présenté à la Coupe du monde de Goms, en Suisse.

« Avant ça, mon objectif était peut-être de faire au moins un top-10 aux mondiaux juniors, mais ensuite, je me disais que c’était possible de gagner. J’avais beaucoup plus confiance en moi grâce à ma neuvième place à Goms, mais je pense que je me suis également ajouté de la pression », a expliqué Gagnon.

De plus, lors du sprint libre à Planica, la Yukonaise Sonjaa Schmidt a remporté une première médaille d’or pour l’unifolié, ce qui a donné une bonne dose de confiance à toute l’équipe canadienne en vue du reste de la compétition.

« Elle était 29e en qualification et elle a fini par gagner ! C’est quelque chose, on n’y croyait pas. Ça nous a donné un énorme boost pour la suite des mondiaux. Entre nous, ça nous prouvait que c’était possible pour tous les autres membres de l’équipe », a indiqué Gagnon, huitième de cette épreuve.

En Slovénie, Liliane Gagnon s’est également classée cinquième au 20 km libre et neuvième au 10 km classique. Elle boucle donc son séjour aux mondiaux juniors avec quatre tops-10 en autant d’épreuves.

« Je suis vraiment contente de mes Championnats du monde juniors, j’aurais certainement aimé aller chercher une médaille aux épreuves individuelles, mais en même temps, je ne peux pas être déçue parce que ce sont tous mes meilleurs résultats aux mondiaux juniors. C’était vraiment super ! »

Pour la suite, Liliane Gagnon a décidé de faire une croix sur la Coupe du monde de Minneapolis prévue les 17 et 18 février afin de se concentrer sur le dernier bloc de Coupes du monde qui débutera à Lahti, en Finlande, dès le 1er mars.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Arianne Gallant à la croisée des chemins

Montréal, 25 mars 2024 (Sportcom) – Il y a exactement un an, Arianne Gallant vivait l’un des moments forts de sa jeune…

23 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Eliot Grondin victorieux à la maison

Mont-Sainte-Anne, 23 mars 2024 (Sportcom) – Médaillé d’or et de bronze il y a un an au Mont-Sainte-Anne, Eliot Grondin a poursuivi…

Nos partenaires