29 Juin - 2022 | par Mathieu Laberge

Plongeon – Championnats du monde FINA

Mia Vallée, recrue aux mondiaux et médaillée de bronze

Nouvelle

Photo: Plongeon Canada, Antoine Saito

Montréal, 29 juin 2022 (Sportcom) – Mia Vallée n’avait pratiquement pas plongé sur la scène internationale depuis le début de la pandémie et à sa première présence aux Championnats du monde FINA, la voilà médaillée de bronze au tremplin de 1 mètre ! Mercredi, c’est devant ses parents, son amoureux, des amis et le physiothérapeute de son équipe universitaire que la plongeuse de Kirkland a ajouté une deuxième médaille de bronze en deux jours au compteur de l’équipe canadienne présente à Budapest.

« J’ai montré que je suis au même niveau (que les meilleures), mais avant la compétition, j’étais aussi nerveuse de voir le calibre des autres plongeuses. Disons que ç’a m’a rassurée pour le 3 mètres de voir que je suis à la bonne place ! » a commenté l’athlète de 21 ans.

La veille, au 10 mètres synchro masculin, Nathan Zsombor-Murray et Rylan Wiens avaient offert au Canada une première médaille de bronze.

La Québécoise est d’ailleurs passée bien près de mettre la main sur la médaille d’argent qui lui a été ravie par l’Américaine Sarah Bacon (276,65) par seulement 0,05 point à son dernier plongeon. Li Yajie a poursuivi la domination chinoise avec ses 300,85 points. L’autre Canadienne finaliste, Margo Erlam (246,10), de Calgary, a conclu en neuvième place.

Vallée avait obtenu de beaux résultats internationaux chez les juniors, mais elle tardait à faire sa marque chez les seniors. Elle sentait que ce n’était qu’une question de temps.

« Je voulais vraiment bien faire et j’avais le potentiel pour remporter une médaille grâce au degré de difficulté de mes plongeons », a poursuivi celle qui a pris une pause des célébrations avec ses proches pour accorder une entrevue à Sportcom.

Son deuxième plongeon, le plus difficile des cinq qu’elle a présenté, a fait la différence dans l’obtention de sa médaille. Elle était la seule finaliste à avoir un deux périlleux et demi retourné position groupée sur sa liste.

« Honnêtement, j’étais plus stressée pour le troisième plongeon. Je l’ai gardé (son plongeon le plus difficile) pour les finales et je n’ai pas pu le faire souvent en compétition sur le 1 mètre, alors je n’étais pas certaine. Je suis donc vraiment contente que ça se soit bien passé. »

À son dernier plongeon, la Québécoise a obtenu sa moins bonne note du concours, 48,10 points. Un léger manque de finition à son saut périlleux et demi avant avec deux vrilles lui aura coûté la médaille d’argent. L’Américaine Bacon a su combler le retard de 9,05 points qui la séparait de la deuxième place pour finir avec 0,05 point devant Vallée.

« Je ne regardais pas les pointages, alors je ne savais pas quelle était ma position, même si je me doutais que j’étais dans les trois ou quatre premières. […] J’étais déçue, oui. J’ai manqué la deuxième place, mais j’ai quand même eu une médaille à ma première compétition mondiale. J’ai encore deux autres compétitions à faire (à Budapest) », a conclu l’athlète, ajoutant que l’histoire aurait été bien différente si elle s’était fait devancer pour la dernière place sur le podium.

Mia Vallée sera de retour à la compétition vendredi, à l’épreuve individuelle du 3 mètres.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

18 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un pressentiment qui se concrétise

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Lorsque Maxime Deschamps a patiné pour la première fois aux côtés de Deanna Stellato-Dudek en 2019,…

24 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Nouveau format, nouveaux défis

Montréal, 24 novembre 2022 (Sportcom) – En entamant ce cycle olympique, les trampolinistes ont dû apprivoiser un nouveau système de pointage aux…

Nos partenaires